GROUPE/AUTEUR:

MOETAR

(ETATS UNIS)

TITRE:
ENTROPY OF THE CENTURY (2014)
LABEL:
MAGNA CARTA
GENRE:
ROCK PROGRESSIF / ROCK ALTERNATIF

"Comment ne pas succomber au charme de la voix de Moorea Dickason, tour à tour mutine et séductrice, qui interprète d'originales petites chansons taillées sur mesure pour son grand talent ? Un album époustouflant et essoufflant !"
CORTO1809 - 01.10.2014 - (0) Avis des lecteurs - (1) commentaire(s)
5/5
Après un premier album chaleureusement apprécié par la rédaction de MW, les américains survitaminés de MoeTar nous reviennent avec leur nouvelle offrande judicieusement dénommée "Entropy Of The Century". MoeTar, c'est la création de la chanteuse Moorea Dickason (Moe) et du bassiste Tarik Ragab (Tar), unis dans la vie comme sur la scène, et qui se sont entourés de musiciens talentueux pour concrétiser leur projet musical.

Tarik compose des chansons faites sur mesure pour Moorea. Car, sans faire injure aux musiciens impeccables de ce groupe, le charisme, la présence, le charme et l'abattage de la chanteuse phagocyte littéralement l'espace sonore et tout l'album tourne autour de sa voix et de son interprétation. Une voix puissante mais dont Moorea maîtrise les modulations, ne tombant jamais dans la caricature de trop nombreuses chanteuses "à voix", sachant être tour à tour dominatrice, mélodieuse, excentrique, malicieuse ou sensuelle, subjuguant l'auditeur pour le faire passer par un arc-en-ciel d'émotions.

La diversité des compositions lui permet d'exercer ses nombreux talents. Tantôt titres contemporains aux sonorités parfois inconfortables et aux métriques non conventionnelles sur lesquels le chant délicieusement acidulé semble parfois s'emballer dans une folle litanie ('Dystopian Fiction', 'Entropy Of The Century', 'We Machines', 'Raze The Maze'), tantôt rocks flirtant avec le hard rock/métal sur lesquels des instruments survoltés n'arrivent pourtant pas à voler la vedette à la chanteuse ('Confectioners Curse', 'Where The Truth Lies' où le chant martelé par Moorea donne irrésistiblement envie de se lancer dans une danse de la guerre en dépit de digressions amusantes telles guitare jazzy, effets larsens ou chœurs fantaisistes).

Mais le combo n'est pas que pure énergie, il alterne intelligemment moments intenses, décontractés et romantiques. 'Friday Night Dreams' et 'The Unknowable' semblent tout deux surgir d'une comédie musicale des années 50 sur laquelle on aurait greffé quelques jingles publicitaires de l'époque. Délicieusement rétros tout en étant audacieusement novateurs. 'Friday Night Dreams'  ressemble aux numéros dansés et chantés de "Chantons sous la pluie", à la fois brillamment techniques mais tellement maîtrisés qu'ils en paraissent faciles. 'The Unknowable' mêle quant à lui les bye-bye langoureux façon Betty Boop de la chanteuse au jeu résolument moderne des musiciens pour un final en fanfare.

Enfin 'Benefits' avec ses faux airs de King Crimson mélodieux et 'Letting Go Of Life' aux changements incessants de thèmes réussissent, malgré leur brièveté, à être de vrais petits diamants de rock progressif.

On sort épuisé devant tant d'énergie dépensée mais comblé de l'écoute de cet album époustouflant et essoufflant. Quand un groupe est capable de conjuguer une telle originalité à une telle maîtrise, il ne faut surtout pas le rater. Indispensable.

Plus d'information sur http://www.moetar.com/



GROUPES PROCHES:
KING CRIMSON, GENTLE GIANT, SUPERTRAMP

LISTE DES PISTES:
01. Dystopian Fiction (02:05)
02. Entropy Of The Century (02:59)
03. Regression To The Mean (03:58)
04. Welcome To The Solar Flares (03:11)
05. Friday Night Dreams (04:15)
06. Letting Go Of Life (04:57)
07. We Machines (04:46)
08. Benefits (03:29)
09. Raze The Maze (02:44)
10. Confectioners Curse (03:09)
11. Where The Truth Lies (05:00)
12. The Unknowable (06:41)


FORMATION:
David Flores : Batterie
Jonathan Herrera: Claviers
Matt Heulitt : Guitares
Matt Lebofsky : Claviers
Moorea Dickason : Chant
Tarik Ragab : Basse


TAGS:
Dépaysant, Fusion, Groovy, Happy / Délirant, Technique, Théatral, Chant féminin
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(1) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
TORPEDO - 01/10/2014 14:32:52
1
Pour moi, ce genre de "prog" est juste insupportable :-/
Haut de page
EN RELATION AVEC MOETAR
DERNIERE ACTUALITE
MOETAR: Entropy Of The Century
Toutes les actualités sur MOETAR
NOTES
4/5 (1 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
THE ANGELS: Talk The Talk (2014)
HARD ROCK L'énergie et la folie qui ressortaient de chaque album de The Angels pendant de nombreuses années semblent bien avoir disparu.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
STYX: Equinox (1975)
A.O.R. "Equinox" marque l'entrée de Styx dans sa maturité et son âge d'or. Un très bel album contenant l'incontournable 'Suite Madame Blue', annonciateur d'une série d'excellents disques.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MOETAR
MOETAR_From-These-Small-Seeds
From These Small Seeds (2012)
4/5
-/5
MAGNA CARTA / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020