.
.
GROUPE/AUTEUR:

PHOENIX AGAIN

(ITALIE)

TITRE:
LOOK OUT (2014)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
ROCK PROGRESSIF / HARD ROCK

"Témoignage tardif de l'activité de Phoenix Again dans les années 80, "Look Out" est un mélange honnête de hard rock et de prog instrumental dynamique."
CORTO1809 - 16.09.2014 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
En 1981, trois frères  italiens forment un groupe qu'ils baptisent Phoenix. Bien qu'actif pendant dix-sept ans, il ne laisse pas à la postérité d'enregistrement digne de ce nom. A la mort du chanteur, Claudio Lorandi, les deux frères survivants augmentés de nouveaux membres de la famille ressuscitent le groupe sous le nom de Phoenix Again et entreprennent d'enregistrer leur ancien répertoire afin de lui rendre hommage. Un premier album, "ThreeFour", sort en 2011. "Look Out" est le second témoignage de ce Revival.

Ne vous attendez pas à entendre grand-chose de neuf sur cet album. Ce qui ne signifie nullement qu'il n'est pas digne d'intérêt. Simplement, la musique qu'on y entend ne fait pas preuve d'une originalité débordante et rappelle par bien des aspects celles interprétées par des groupes touchés par la célébrité. Et pas seulement de la sphère progressive, tels Marillion et Spock's Beard, mais souvent aussi venus du hard rock ou de sa périphérie, comme Deep Purple ou Wishbone Ash.

Il faut dire que la musique fait la part belle aux joutes guitaristiques et aux envolées de 6 cordes, jouées souvent sur un tempo soutenu et accompagnées d'une rythmique carrée et vigoureuse. 'Look Out' commence comme du Wishbone Ash et se poursuit comme du Hawkwind dans un space rock échevelé et improvisé. Le riff de guitare de 'The Endless Battle' est un plagiat mal déguisé de Deep Purple et 'Winter' vous réchauffe avec ses guitares virevoltantes et sa rythmique lourde. Tout aussi dynamiques mais plus néo prog, 'Oigres' est d'une fluidité à la Spock's Beard, avec un break accordéon/guitare acoustique inattendu. 'Invisible Shame' est le seul titre chanté de l'album. Interprété par le défunt Claudio', les parties vocales sont prévisibles mais le pont musical sauve le titre de l'ennui.

Dans un registre plus calme, 'Summer' égrène une mélodie fantomatique au synthé, perlée d'une douce dentelle d'arpèges de guitare et de notes cristallines de piano. L'aérien 'Dance Of Three Clowns' entrelace flûtes, violons et guitares dans une danse médiévale. Enfin 'Adso Da Melk' enchaine les thèmes accrocheurs dans des registres prog, fusion et space-rock, jouant sur l'alternance acoustique/électrique, solo/tutti, lent/vif. Intelligemment placé au début de l'album, il est une brillante entrée en matière qui ne reflète malheureusement pas le reste d'un disque plus conventionnel.

Avoir tiré des abysses de l'oubli ces quelques titres n'était pas indispensable à la grandeur de la musique. "Look Out" s'écoute cependant sans déplaisir, les thèmes fédérateurs qui coulent naturellement supportant sans trop de dégâts les quelques petites baisses d'inspiration ou d'intensité.

Plus d'information sur http://www.phoenixagain.it



GROUPES PROCHES:
MARILLION, HAWKWIND, SPOCK'S BEARD, WISHBONE ASH, DEEP PURPLE

LISTE DES PISTES:
01. Adso Da Melk (11:50)
02. Oigres (06:19)
03. Look Out (10:36)
04. Summer (06:54)
05. The Endless Battle (05:37)
06. Invisible Shame (08:23)
07. Winter (08:45)
08. Dance Of Three Clowns (03:23)


FORMATION:
Andrea Piccinelli: Claviers / Violoncelle
Antonio Lorandi: Basse
Claudio Lorandi: Chant (6)
Giorgio Lorandi: Batterie
Marco Lorandi: Guitares
Sergio Lorandi: Guitares
Silvano Silva: Batterie


TAGS:
70's, Instrumental, Old School, Space
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC PHOENIX AGAIN
NOTES
4/5 (1 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ERIC CLAPTON: The Breeze (2014)
ROCK Quand Eric Clapton et ses amis rendent hommage à J.J. Cale, l'émotion et la sincérité sont palpables à chaque instant.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
THE WYTCHES: Annabel Dream Read (2014)
ROCK "Annabel Dream Read" est le premier album d'un jeune groupe aux nombreuses qualités mais pas encore assez mature.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PHOENIX AGAIN
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020