ARTISTE:

ARK

(NORVÈGE)
TITRE:

BURN THE SUN

(2001)
LABEL:

INSIDEOUT MUSIC

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Chant éraillé, Concept-album, FM
"En alliant la puissance et la technique à une voix hors du commun, Ark confirme avec Burn The Sun qu'il a tout pour devenir un grand sur la scène du Metal Progressif."
BATRIC (29.08.2003)  
4/5
(5) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

En 2001, Ark confirme avec Burn The Sun qu'il a tout pour devenir un grand sur la scène du Metal Progressif. En effet, en alliant la puissance et la technique à une voix hors du commun, cette formation met tous les atouts de son côté avant d'exploser l'année suivante et de nous laisser dans l'expectative.

Sans être pionnier sur la scène du Metal Progressif, Ark en est une valeur sure dans le sens où tous les aspects de ce genre sont maîtrisés : riffs puissants et tonitruants, technique imparable et structures rythmiques se démarquant des groupes classiquement étiquettés hard. Avec une voix aussi puissante et chaude que celle de Jorn Lande, il est clair que la déception ne pourrait venir que d'un faible talent de composition.

Et justement, côté qualité des morceaux, on ne peut que s'incliner devant tant d'audaces. Une première écoute, si elle laisse un sentiment mitigé par le manque d'accessibilité de la musique, laisse présager du meilleur pour peu que l'on fasse l'effort de s'octroyer quelques écoutes supplémentaires. Le meilleur exemple de ce côté audacieux est peut-être le morceau Just A Little dans lequel, après une intro et un jeu de guitare typiques du flamenco, le refrain serait presque franchement pop.

Mais le tout est tellement noyé dans un style progressif, ponctué de cassures rythmiques, de sonorités originales et de solos agressifs que la force des compositions ne faiblit jamais. Et lorsqu'il s'agit de nous émouvoir, Ark choisit encore la voix la moins simple, celle du slow non mielleux régulièrement relancé par des accélérations rythmiques et de furieux soli.

A noter cependant que l'ensemble aurait été à mon avis encore plus mis en valeur par une production moins aseptisée. Un peu de chaleur, ou un peu moins d'accent sur les sonorités métalliques, aurait achevé de rendre l'ensemble proche de la perfection.


Plus d'information sur http://www.arksite.com/



GROUPES PROCHES:
JORN LANDE, THIRD EYE, ASTRA, MASTERPLAN, HEADSPACE, ALLEN / LANDE, POTVIN LATREILLE, BEYOND TWILIGHT, CIRRHA NIVA, AMASEFFER

LISTE DES PISTES:
01. Heal The Waters
02. Torn
03. Burn the sun
04. Ressurection
05. Absolute zero
06. Just a little
07. Waking Hour
08. Noose
09. Feed The Fire
10. Bleed
11. Missing You

FORMATION:
John Macaluso: Batterie
Jorn Lande: Chant
Mats Olausson: Claviers
Randy Coven: Basse
Tore Ostby: Guitares
   
(5) AVIS DES LECTEURS    
ZOSO - 22/07/2008 -
  0 0
3/5
Ark est l’un des nombreux projets du chanteur Jorn Lande, mais présente aussi les pointures que sont John Macaluso à la batterie (ex TNT) et Tore Ostby (ex Conception) à la guitare. Ils sont rejoints sur cet album par les expérimentés Randy Coven à la basse et Mats Olausson aux claviers.
Cet album est considéré comme l’une des pointures du métal progressif dès sa sortie en 2000.

Les premières notes de Heal The Waters vont dans ce sens. Les norvégiens présentent un métal nerveux et rythmé. Le morceau alterne intelligemment riffs incisifs et passage plus calmes. Cependant, au bout d’un moment, la chanson parait un peu longue, et s’essouffle rapidement sur la fin. Le second morceau, Torn, commence plus doucement et montre le gout d’Ark pour les ambiances exotiques. Malheureusement, le morceau s’achève sur ce que je n’hésite pas à qualifier de métal médiocre, noyés sous des riffs et une rythmique trop lourde. Sur le reste de l’album, on retrouve dans quelques chansons ces influences osées : le Flamenco de Just a Little est très agréable, et s’insère parfaitement dans le métal ambiant avec un solo final flamboyant, et la semi-balade finale Missing You est extrêmement réussie avec ses guitare floydiennes sur l’intro, qui s’enchainent sur des accélérations inspirées, le tout soutenu par un clavier agréablement discret (tourner avec Yngwie Malsteem doit guérir les problème d’égocentrisme).
La plupart des risques s’avèrent donc payants et c’est une des principales qualités d’un bon album de métal progressif.

Mais il y a un « mais »…
Paradoxalement, dès que le groupe se retranche dans un métal classique, il perd toute originalité. Des titres comme Noose ou Torn sont fatiguant et simplement mauvais.
La guitare, qui s’en sort très bien dans les solos, ou dans les sonorités originales, a tendance à retomber (trop) souvent dans un jeu froid et haché, qui gâche le travail d’ambiance de l’album, en le vulgarisant, alors qu’il y a un vrai travail de recherche.
Je passe rapidement sur la voix de Jorn Lande, que je trouve personnellement fatigante, trop poussive, et manquant cruellement de nuances.

Cet album contient de nombreux trésors, qui se révéleront après des écoutes attentives, et une bonne dose d’originalité. La démarche est louable.
Cependant, ces bons moments sont trop dilués dans l’album, voire même dans les chansons, ce qui empêche d’avoir un résultat final régulier.
Ces défauts restent des problèmes de gouts, et la qualité étant au rendez vous, l’album trouvera facilement preneur.

NUNO777 - 05/12/2007 -
  0 0
5/5
Chef d'oeuvre absolu de métal progressif.
A part le son un peu "froid" de l'album, rien a jeter. J'ai écouté cet album peut être une centaine de fois (facilement ) et je ne m'en lasse pas.
Note : 9,5/10

GAUVAIN - 21/08/2007 -
  0 0
5/5
Bon je crois que tout a été dit précèdemment lol. Tous les morceaux présents sont excellents sur l'album avec des préférences pour "Heal the World" notamment ou encore "Torn" qui m'ont littéralement scotché.
Album légendaire, tout simplement. On dit souvent que les trios marchent... Faut bien le croire! Jugez par vous même en écoutant ce superbe album!

Voir les 5 avis des lecteurs
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (6 avis)
STAFF:
4.4/5 (12 avis)
MA NOTE :
 
 
DERNIERE ACTUALITE
Décès de Randy Coven
 
AUTRES CHRONIQUES
ARENA: Immortal ? (2000)
ROCK PROGRESSIF - Premier album du groupe avec leur nouveau chanteur Rob Sowden, Immortal confirme nettement les qualités que l'on sentait déjà poindre avec The Visitor et The Cry.
AVANTASIA: Avantasia Part I (2000)
METAL MELODIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ARK
ARK_Ark
Ark (2000)
5/5
3/5
NTS / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020