ARTISTE:

WHITE WIDDOW

(AUSTRALIE)
TITRE:

CROSSFIRE

(2014)
LABEL:

AOR HEAVEN

GENRE:

A.O.R.

TAGS:
80's, FM
"Sans trahir une formule définitivement ancrée dans l'âge d'or de l'AOR tout en flirtant avec l'école scandinave, le quintet australien assoit une identité propre qui lui manquait jusque-là."
LOLOCELTIC (26.11.2014)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Existerait-il une malédiction planant sur les groupes de rock australiens? D'INXS à Rose Tattoo en passant par AC/DC ou The Angels, chaque groupe de l'île continent proposant une musique un tant soit peu musclée semble devoir traverser au moins un drame emportant un de ses membres dans des conditions tragiques. En 2013, ce sont les prometteurs fournisseurs d'AOR de White Widdow qui ont été rattrapés par cette ombre maléfique. Alors que le bassiste Trent Wilson avait décidé de se retirer de l'industrie musicale, la section rythmique du quintet fût tragiquement décimée par le suicide du batteur George Kristy. Mais face aux coups du sort, les rockeurs australiens ont pour habitude de ne pas se laisser abattre et de toujours relever la tête. White Widdow ne fait pas exception à la règle, revenant à la charge avec un nouvel opus et un line-up intégrant le bassiste Ben Webster et le batteur Noel Tenny.

Sur le fond, la recette des deux premiers albums n'est pas particulièrement remise en question. Le quintet officie toujours dans un AOR / Hard mélodique aux racines bien accrochées dans les 80's, multipliant les titres aux mélodies et aux refrains accrocheurs, portés par la voix de Jules Millis, aux tonalités proches de Ted Poley (Danger Danger) ou Robert Ernlund (Treat), les claviers délicieusement cheap de son frère Xavier, et les interventions lumineuses du complice guitariste Enzo Almanzi. Le mix final, à nouveau confié à Pelle Saether (Grand Design), apporte une touche scandinave à l'ensemble, permettant à White Widdow de rappeler plusieurs combos sans jamais perdre une identité qui s'affirme désormais plus fortement.

Car si les paroles ne s'éloignent pas des thèmes récurrents du style (cœurs brisés et réflexions superficielles sur la liberté…), la musique s'est clairement musclée, ne laissant quasiment plus de place aux titres calmes. Seul le mid-tempo 'Carry The Heartache', aux intonations à la Danger Danger, voit le rythme s'apaiser réellement. Le reste de l'album est dédié à un dynamisme de bon aloi dévoilé dès le morceau d'ouverture ('Caught In The Crossfire') au riff cinglant et au joli solo, et s'épanouissant à de nombreuses reprises (le catchy 'Below The Belt' ou le rapide et accrocheur 'Dreams Don't Die'). La formule peut paraître surannée mais chaque refrain s'insère au plus profond de vos neurones, renforcé par l'utilisation impeccable de chœurs en harmonies. La tracklist ne laisse place à aucun temps mort, rappelant régulièrement quelques références du genre, que cela soit Danger Danger, mais également Bon Jovi ('Born To Be A Rebel') ou Fate ('Never Again'), sans jamais tomber dans le plagiat.

"Crossfire" semble donc être l'album de la confirmation des espoirs qui avaient pu être placés en White Widdow à l'occasion de ses deux premiers albums. Sans trahir une formule définitivement ancrée dans l'âge d'or de l'AOR tout en flirtant avec l'école scandinave, le quintet australien assoit une identité propre qui lui manquait jusque-là. Si "Crossfire" ne révolutionnera pas le genre, il en constituera néanmoins un album référence, trophée d'un groupe qui devrait se voir récompensé de son enthousiasme et de sa persévérance.


Plus d'information sur http://www.whitewiddow.blogspot.com/





LISTE DES PISTES:
01. Caught In The Crossfire - 4:20
02. Fly Me Away - 4:31
03. Just Another Night - 4:16
04. Below The Belt - 3:26
05. Dreams Don't Die - 4:13
06. Too Many Tears - 4:43
07. Angel - 4:46
08. Born To Be A Rebel - 4:36
09. Carry The Heartache - 3:45
10. Never Again - 4:34

FORMATION:
Ben Webster: Basse
Enzo Almanzi: Guitares
Jules Millis: Chant
Noel Tenny: Batterie
Xavier Millis: Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
WHITE WIDDOW: Nouvel album en octobre
 
AUTRES CHRONIQUES
MILLENIUM (POL): Millenium (1999)
ROCK PROGRESSIF - Beaucoup de groupes aimeraient débuter leur carrière avec un disque aussi efficace. Malgré le poids des années, le néo-prog de Millenium fait encore mouche si l'on s'accorde à le repositionner dans le contexte du siècle dernier.
TAGADA JONES: Dissident (2014)
ROCK - Tout en restant fidèles à leur Punk Rock hyper agressif et teinté de Hard Core, les Tagadas parviennent à nous offrir un nouvel album frais et convainquant.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT WHITE WIDDOW
WHITE-WIDDOW_Victory
Victory (2018)
3/5
-/5
AOR HEAVEN / A.O.R.
WHITE-WIDDOW_Silhouette
Silhouette (2016)
3/5
-/5
AOR HEAVEN / A.O.R.
WHITE-WIDDOW_Serenade
Serenade (2011)
4/5
-/5
AOR HEAVEN / A.O.R.
WHITE-WIDDOW_White-Widdow
White Widdow (2010)
3/5
-/5
AOR HEAVEN / A.O.R.
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022