ARTISTE:

GRORR

(FRANCE)
TITRE:

THE UNKNOWN CITIZENS

(2014)
LABEL:

VICISOLUM PRODUCTIONS

GENRE:

METAL PROGRESSIF

/ DEATH METAL
TAGS:
Dissonant, Epique, Folk, Groovy, Growl, Symphonique, Technique
"Entre Djent et Death prog, Grorr rebondit brillamment après l'excellent Anthil. Ces frenchies ont de la suite dans les idées et nous livrent certainement le meilleur album français de l'année dans le genre."
PROGRACER (09.12.2014)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après avoir brillamment exploré la sociologie des fournis avec "Anthil" en 2012, Grorr revient fin 2014 avec un troisième album et un label. Cette fois, point de recherche sur l'animal mais une exploration de la société humaine. Forts du succès de l'opus précédent auprès du public et des observateurs métalliques, les palois proposent ce 'Unknown Citizens' entre djent, death, prog et math métal moderne.

'Unknown Citizens' est découpé en 3 parties scindées elles-même en 3 titres. Le premier chapitre, "The Fighter", est le plus brutal, dans une veine proche de Mushuggah / Gojira faite de riffs rapides et syncopés auxquels Grorr nous a déjà habitué depuis ses débuts. Les palois introduisent cette fois une orchestration symphonique à grands coups de cuivres et de claviers ainsi que nombre d'effets sonores comme des bruits de forges ou de champs de bataille soulignant la force narrative de l'ensemble. Malgré quelques longueurs dues à la répétitivité mécanique des thèmes et des riffs ("Oblivion"), l'orchestration grandiloquente donne une dimension épique qui tient l'auditeur en haleine.

L'enchainement des titres est travaillé de façon à faire de chaque partie un ensemble homogène s'écoutant aisément d'une traite. C'est encore une fois le cas sur le second volet "The Worker". C'est la partie la plus proche musicalement parlant de Anthil puisque l'on y retrouve les instruments orientaux et traditionnels. Viole de gambe, violon, flutiau et cordes orientales constituent l'essentiel des arasements des 3 titres qui composent ce chapitre passionnant. Les riffs MESHUGuiens sont toujours présents ("Don't try To Fight ...") mais les instruments World viennent contrebalancer ces rythmiques instaurant un climat dissonant et complexe tout au long du triptyque. Sur "You Know You're Trapped ..." et "But Still Hope ..." on retrouve même des chants polyphoniques occitans aussi étonnants qu'hypnotiques. Les émotions sont tout à fait improbables d'autant que la voix de Bertrand s'y fait moins gutturale même si elle reste grave et rocailleuse. Un savant dosage de douceur et de force pour un résultat à l'équilibre bluffant.

Le troisième volet est un peu plus convenu, mais tout aussi passionnant. C'est la lourdeur des thèmes qui l'emporte ici avec moins de brutalité dans le chant ou dans les riffs. Mais l'authenticité et la spontanéité des émotions est toujours au rendez-vous. Moins originale mais tout aussi poignante, "The Dreamer" contient une charge émotionnelle portée par la voix "claire" de Bertrand et une certaine mélancolie se dégageant des mélodies de "Unique" et surtout "A New Circle", jusqu'au final martelant de "Alone At Last" et sa rythmique Toolienne. Dans cette dernière partie aussi, la répétition de certaines thèmes rend l'écoute moins allaitante, mais rien de rédhibitoire ni de lassant.

'Unknown Citizens' est sans conteste l'album de la maturité (expression souvent galvaudée mais tellement à propos ici) pour Grorr qui, en plus d'assimiler parfaitement des influences assumées, imprime à ses compos une vraie signature, unique et toute personnelle. Entre djent, world et death progressiff, Grorr montre que la scène française regorge de talents capables d'innover dans des domaines souvent sclérosés par les stéréotypes. Cet album est la promesse d'une belle découverte pour tous les amateurs de métal ou d'une confirmation pour les fans de la première heure. Il pourrait bien figurer parmi les surprises de l'année, in extremis.


Plus d'information sur http://grorr.bandcamp.com/





LISTE DES PISTES:
01. The Fighter – Pandemonium
02. The Fighter – Facing Myself
03. The Fighter – Oblivion
04. The Worker - Don’t try to fight...
05. The Worker - You Know You’re Trapped...
06. The Worker - But Still Hope...
07. The Dreamer - Unique
08. The Dreamer - A New Circle
09. The Dreamer - Alone At Last

FORMATION:
Bertrand: Chant / Guitares
Gael: Guitares
Jeremy: Batterie
Sylvain:
Yoann : Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
STARSET: Transmissions (2014)
NEO/NU METAL - Dustin Bates ne passe pas loin du coup de maître en personnalisant avec talent son Nu-Metal et en jonglant avec le format du concept-album rarement utilisé dans ce genre musical.
TRIUMPH: Sport Of Kings (1986)
HARD ROCK MELODIQUE - Triumph en mode FM, un album à part dans la discographie des canadiens...
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT GRORR
GRORR_Anthill
Anthill (2012)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021