ARTISTE:

MUSE

(ROYAUME UNI)
TITRE:

ORIGIN OF SIMMETRY

(2001)
LABEL:

MUSHROOM

GENRE:

ROCK ALTERNATIF

TAGS:
FM, Symphonique, Technique, Théatral
"Album de transition entre le rock âpre de "Showbiz" et celui plus consensuel des albums à venir, "Origin Of Simmetry" confirme le talent et le charisme des musiciens de Muse."
CORTO1809 (25.11.2014)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

"Showbiz", bien que globalement bien reçu, fut néanmoins un succès confidentiel à l'échelle de la planète Musique. Battant le fer tant qu'il est chaud, Muse a enchaîné une tournée promotionnelle après la sortie de son premier album au cours de laquelle il expérimente le matériel qui va lui servir à enregistrer son second disque, "Origin Of Simmetry".

Il est étonnant de voir avec quelle intelligence Matthew Bellamy, Christopher Wolstenholme et Dominic Howard vont savoir faire évoluer leur musique en corrigeant les quelques imperfections de "Showbiz" sans pour autant se renier. Ce qui ne change pas, c'est l'incroyable énergie que dégagent les musiciens. Dire que ces gars-là ont du charisme relève d'une bien timide litote. Les guitares restent bien souvent saturées ainsi que la basse à laquelle Wolstenholme applique de nombreux effets. Plus grande maturité ou meilleure prise de son ? Toujours est-il que la présence de la basse est énorme et qu'elle est le fil directeur de bien des titres. Par ailleurs, les sons, mêmes saturés, font moins bouillie sonore, les distorsions sont "propres", l'énergie est mieux canalisée que sur l'album précédent.

Matthew Bellamy est toujours aussi démonstratif quant à sa façon de chanter et ne fait rien pour amadouer ses détracteurs, bien au contraire. Il va même plus loin dans la démesure, abusant de sa voix de tête pour monter dans des aigus improbables, n'hésitant pas à en rajouter dans le maniérisme théâtral ('Feeling Good') ou l'extravagance monstrueuse ('Micro Cuts'). Certains taxent de pompiérisme ce qui n'est qu'originalité et audace brillante. Qu'on aime ou pas Muse, la performance vocale est là et, même s'il en fait parfois trop, les capacités de Bellamy sont impressionnantes et il assume son extravagance à l'instar d'un Freddy Mercury dont il va de plus en plus se rapprocher.

La qualité des compositions n'a pas diminué, bien au contraire. Si "Showbiz" faisait déjà preuve d'une belle diversité, "Origin Of Simmetry" explore bien des horizons, des tourbillons frénétiques qui happent littéralement l'auditeur dans ses remous furieux ('New Born', 'Bliss') à l'hispanisant 'Screenager' en passant par l'ambiance BO d'un film noir des années 50 ('Feeling Good') ou d'un western spaghetti à la Ennio Morricone ('Space Dementia'), ou se la jouant techno/électro/rap ('Hyper Music'). L'album fait également un clin d'œil à la musique classique, soit avoué (l'introduction de 'Space Dementia' reprise de Rachmaninov), soit inspiré (le riff Bach-like de 'Plug in Baby'), soit suggéré (l'utilisation des grandes orgues sur 'Megalomania'). Bellamy, sans délaisser la guitare, recourt d'ailleurs de plus en plus volontiers aux claviers, piano, orgues petites et grandes ou synthétiseurs. Le groupe s'essaye même à une approche du progressif sur 'Citizen Erased' avec une mélodie qui n'en finit pas d'évoluer, des cassures de rythmes, des changements d'atmosphères.

Muse a énormément évolué entre le rock alternatif saturé de "Showbiz", original et puissant mais dominé par les guitares et "Origin Of Simmetry" beaucoup plus ouvert tant sur les influences musicales que sur l'instrumentarium. Si certains titres assurent la transition avec "Showbiz" ('Hypermusic', 'Plug in Baby', 'Screenager', 'Darkshines'), d'autres tels 'New Born', 'Space Dementia', 'Citizen Erased' et 'Megalomania' ouvrent la voie aux albums à venir. 


Plus d'information sur http://muse.mu/





LISTE DES PISTES:
01. New Born - 06:03
02. Bliss - 04:13
03. Space Dementia - 06:22
04. Hyper Music - 03:20
05. Plug In Baby - 03:40
06. Citizen Erased - 07:20
07. Micro Cuts - 03:40
08. Screenager - 04:20
09. Darkshines - 04:47
10. Feeling Good - 03:20
11. Megalomania - 04:38

FORMATION:
Christopher Wolstenholme: Basse / Choeurs, Vibraphone
Dominic Howard: Batterie
Matthew Bellamy: Chant / Guitares / Claviers
Caroline Lavelle: Invité / Violoncelle
Clare Finnimore: Invité / Alto
Jacqueline Norrie: Invité / Violon
Sara Herbert: Invité / Violon
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.4/5 (7 avis)
STAFF:
3.8/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MUSE: Trois dates en France en 2019
 
AUTRES CHRONIQUES
TRANSATLANTIC: Kaliveoscope (2014)
ROCK PROGRESSIF - Un live incontournable pour les fans mais aussi pour ceux n’ayant pas eux la chance de les voir en concert.
RUSH: Roll The Bones (1991)
ROCK PROGRESSIF - Roll The Bones, petit frère de 'Presto', confirme la mise en retrait des synthés et le retour des guitares chez les légendaires canadiens.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MUSE
MUSE_Drones
Drones (2015)
4/5
4/5
WARNER / ROCK ALTERNATIF
MUSE_The-2nd-Law
The 2nd Law (2012)
3/5
3/5
WARNER / ROCK ALTERNATIF
MUSE_The-Resistance
The Resistance (2009)
4/5
3.6/5
WARNER / ROCK ALTERNATIF
MUSE_black-holes-and-revelations
Black Holes And Revelations (2006)
4/5
3.7/5
WARNER / ROCK ALTERNATIF
MUSE_absolution
Absolution (2003)
5/5
4.6/5
MUSHROOM / ROCK ALTERNATIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021