GROUPE/AUTEUR:

ART ZOYD

(FRANCE)

TITRE:
GÉNÉRATION SANS FUTUR (1980)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
AUTRES

""Génération Sans Futur" reste sur le modèle de ces prédécesseurs, mélange de classicisme contemporain et d'expérimentations hardies peuplées de ruptures et de dissonances."
CORTO1809 - 15.12.2014 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Décidément, Art Zoyd a le don pour intituler ses albums de manière fort peu engageante. Après une "Symphonie Pour Le Jour Où Brûleront Les Cités", voilà qu'il nous parle d'une "Génération Sans Futur". Un thème à la mode en 1980 quand on pense au 'no future', célèbre slogan des punks à l'époque.

Ce qui ne signifie nullement qu'Art Zoyd se soit converti à l'expression musicale très directe des punks. "Génération Sans Futur" reste sur le modèle de ses prédécesseurs, mélange de classicisme contemporain et d'expérimentations hardies peuplé de ruptures et de dissonances. La musique est le plus souvent sombre, reflet du pessimisme des titres des albums, âpre et très originale. Pour certains, cette dernière caractéristique sera une précieuse qualité, pour d'autres un motif rédhibitoire à toute écoute.

Les compositions des deux précédents disques étaient toutes l'œuvre de Hourbette ou Zaboitzeff, à l'exception d'un titre écrit par Rocco Fernandez, fondateur du groupe mais qui n'enregistrera qu'un 45 tours avec celui-ci. Sur "Génération Sans Futur", Alain Eckert et Gilles Renard signent chacun un morceau, le court et rapide 'Speedy Gonzales' (avec un tel titre, la vélocité était de mise !) pour Renard et 'Trois Miniatures' sur lequel Eckert se confectionne une partition sur mesure pour sa guitare. Ces compositions grinçantes et boiteuses ne déparent pas l'ensemble même si elles restent un ton en-dessous du reste de l'album.

Thierry Zaboitzeff est l'auteur du titre éponyme dont les soubresauts spasmodiques semblent évoquer les efforts pusillanimes de l'être humain pour échapper à la fatalité et se concluent par un coup de gong sourd qui sonne le glas des espérances. Il commet également le poétique et mélancolique 'Divertissement' où les cordes, le piano et les vents s'entremêlent dans un discours parfois vif, parfois lent, toujours délicat. Satie et Debussy ne sont pas loin, les compositions de Zaboitzeff restant les plus accessibles du groupe.

Le seul titre écrit par Gérard Hourbette ouvre l'album. Mais quel titre ! Du haut de ses 16'50", 'La Ville' vous étreint, vous étouffe, vous broie et vous rejette comme un pantin désarticulé. Hourbette renoue avec la technique du premier album en faisant se succéder de nombreux petits thèmes sans progression ni transition, mais dans des registres proches qui donnent une impression de continuité et non de patchwork désorientant. Les voix, très présentes, s'expriment dans un sabir incompréhensible, sans chanter, utilisées comme des percussions pour scander les rythmes. Par touches impressionnistes, la frénésie de la ville, son insécurité, son agressivité et sa noirceur sont parfaitement rendues dans un portrait sans concession et sans longueur.

La musique d'Art Zoyd reste atypique et nécessite d'y être préparé et ouvert pour l'apprécier. "Génération Sans futur" est à la musique ce que les "Cathédrale de Rouen" de Monet sont à la peinture : tous ceux qui aiment que l'art laisse une part de flou où leur âme peut vagabonder pourraient bien succomber au charme de cet album.

Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
ETRON FOU LELOUBLAN, MAGMA, UNIVERS ZÉRO, HENRY COW

LISTE DES PISTES:
01. La Ville – 16:50
02. Speedy Gonzalez – 02:53
03. Génération Sans Futur – 09:40
04. Divertissement – 06:45
05. Trois Miniatures – 05:12


FORMATION:
Alain Eckert: Guitare, Voix
Daniel Denis: Percussions
Gérard Hourbette: Violon, Alto
Gilles Renard: Saxophones
Jean-pierre Soarez: Trompette, Percussions
Patricia Dallio: Pianos
Thierry Zaboitzeff: Basse, Violoncelle, Voix


TAGS:
Avant-gardiste, Dissonant, Instrumental, Oppressant, RIO, Sombre
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ART ZOYD
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
LOFOFORA: L'épreuve Du Contraire (2014)
HEAVY METAL Confirmant l'embellie entrevue avec Monstre Ordinaire, Lofofora signe une disque rageur, engagé et séduisant qui confirme son statut de grand groupe de la scène métallique française.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
FOREIGN: The Symphony Of The Wandering Jew (2014)
ROCK PROGRESSIF Un opéra rock français nous contant plus de deux mille ans d'histoire à travers le personnage Ahasvérus... Si le projet apparaît démesuré, l'essai est pourtant transformé.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ART ZOYD
ART-ZOYD_Musique-pour-l-odyssee
Musique Pour L'odyssée (1979)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / AUTRES
ART-ZOYD_Symphonie-Pour-Le-Jour-Ou-Brûleront-Les-Cites
Symphonie Pour Le Jour Où Brûleront Les Cités (1976)
2/5
-/5
AUTRE LABEL / AUTRES
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020