GROUPE/AUTEUR:

ISILDURS BANE

(SUÈDE)

TITRE:
EIGHT MOMENTS OF ETERNITY (1987)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""Eight Moments Of Eternity" est un album instrumental agréable et varié dont la principale qualité tient à la finesse de jeu des musiciens, à consommer sans modération."
CORTO1809 - 23.01.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
L'album précédent, "Sea Reflections", n'avait pas laissé un souvenir impérissable, sa formation dominée par les cuivres tenant plus du big band que du groupe de rock. Ce n'est donc pas sans une certaine appréhension que l'on constate qu'Isildurs Bane n'a pas renoncé à sa section de cuivres. Pire semble-t-il, celle-ci se renforce même d'un mini-orchestre au grand complet, violons, alto, violoncelle, contrebasse, clarinette, hautbois et basson faisant désormais partie de l'instrumentarium du groupe.

A l'écoute, il s'avère que les craintes provoquées par la lecture du line-up sont infondées. Le groupe suédois, en perpétuelle évolution, a corrigé le cap. Si les cuivres sont toujours là, ils sont utilisés avec plus de discernement. Seul 'Happy Hip Hop' renoue avec les airs festifs et dansants de l'album précédent, bien éloignés de toute velléité rock. 'Gheel' et 'The Factory Man' qui eux aussi accordent une large place aux cuivres ne tombent pas dans les mêmes errements. La différence étant certainement due à une prise de son astucieuse où les chorus de cuivres enregistrés en fondu ne phagocytent pas l'espace sonore, ce qui les rend supportables et permet aux autres instruments d'exister.

On a ainsi droit à un festival de thèmes légers et enlevés constituant un régal pour les oreilles tant les multiples interventions des différents instruments sont mélodieuses et claires, dosées avec précision. La basse ronronne chaleureusement pour accompagner les nombreux solos de claviers, guitares, saxophone ou trompette qui parsèment l'album. Il faut aussi souligner la finesse du jeu des deux Severinsson, Kjell et sa batterie expressive et inventive, Jan qui n'en finit pas d'enchanter l'auditoire des sonorités cristallines de son vibraphone.

Quant à l'orchestre de cordes et bois, il n'intervient que sur un seul titre, 'The Second Step', mariant la légèreté d'un soft rock à une atmosphère classicisante. Comme 'Malboro Blues' sur "Sagam om den Irländska Älgen" semblait annoncer le virage cuivré de "Sea Reflections", 'The Second Step' se fait le héraut de l'univers classique du prochain album.

En attendant, "Eight Moments Of Eternity" se révèle très agréable et varié, bien plus léger et maîtrisé que son prédécesseur, même si l'on regrette un peu que le plaisir tienne plus à la finesse du jeu des musiciens qu'aux thèmes musicaux eux-mêmes, dont la sensibilité reste encore assez superficielle.

Plus d'information sur http://www.isildursbane.se/



GROUPES PROCHES:
CAMEL, AFTER CRYING, THE ENID, XII ALFONSO, GOTIC, CICCADA, GENTLE GIANT, SYNDONE, SLEEPYTIME GORILLA MUSEUM, BIRDSONGS OF THE MESOZOIC

LISTE DES PISTES:
01. Lady In Green – 03:55
02. The Factory Man – 04:44
03. Ben-Oni – 05:12
04. The Second Step – 03:00
05. Happy Hip Hop – 05:12
06. In The Same Class – 04:16
07. Gheel – 05:50
08. Above The Roofs – 03:18


FORMATION:
Bengt Johansson: Batterie / Saxophone
Christian Jerhov: Trombone, Trompette, Euphonium
Fredrik Janacek: Basse
Jan Severinsson: Synthétiseur, Vibraphone, Flûte
Jan-ove Nilsson: Trompette, Bugle
Kjell Severinsson: Batterie
Mats Johansson: Claviers
Mats Nilsson: Guitares
Ake Svensson: Invité / Violon (4)
Anna-lena Ahlström: Invité / Violoncelle (4)
Christer Agardson: Invité / Hautbois (4)
Dan Göransson: Invité / Basson (4)
Gunnar Törnqvist: Invité / Clarinette (4)
Jan Svensson: Invité / Alto (4)
Krister Olsson: Invité / Flûte
Mats Bohman: Invité / Violon (4)
Per Pettersson: Invité / Cor
Stanford Ekholm: Invité / Contrebasse (4)


TAGS:
Instrumental, Technique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ISILDURS BANE
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
TRIPTYKON: Melana Chasmata (2014)
BLACK METAL Amateurs d'art noir et désespéré, ne passez pas à côté de ce "Melana Chasmata" !
 
CHRONIQUE SUIVANTE
AXXIS: The Big Thrill (1993)
METAL MELODIQUE Avec The Big Thrill, Axxis se fait un peu routinier et applique sa formule sans la même force qu'auparavant. Cela étant le disque contient son lot de bons titres.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ISILDURS BANE
ISILDURS-BANE_Mind-Vol-4-Pass
Mind Vol. 4 Pass (2003)
5/5
5/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
ISILDURS-BANE_Mind--Volume-2-Live
Mind - Volume 2 Live (2000)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
ISILDURS-BANE_mind-volume-1
Mind Volume 1 (1997)
5/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
ISILDURS-BANE_lost-eggs
Lost Eggs (1994)
3/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
ISILDURS-BANE_the-voyage--a-trip-to-elsewhere
The Voyage - A Trip To Elsewhere (1992)
5/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020