GROUPE/AUTEUR:

CRADLE OF FILTH

(ROYAUME UNI)

TITRE:
HAMMER OF THE WITCHES (2015)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
BLACK METAL

"Retour aux sources et bonne surprise de la part d'un Cradle Of Filth dont nous étions nombreux à ne plus rien espérer ... "Hammer Of The Witches" n'est pas un chef-d'œuvre mais il possède suffisamment de qualités pour freiner le déclin du groupe qui a puisé un regain de créativité dans l'énergie d'un line-up rénové."
CHILDERIC THOR - 08.07.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Cela fait longtemps que Cradle Of Filth ne fait plus peur à personne, hormis peut-être - et encore ! - à quelques vieilles bigotes. Mais cela fait surtout longtemps que les Anglais ne nous surprennent plus guère, entre performances scéniques calamiteuses (ce qui n'est pas nouveau) et albums dispensables au goût de réchauffé, enfantés par une troupe qui semblait avoir tout dit.

De fait, alors que la bande de Dani Filth nous avait habitués à des offrandes de haute volée durant une première décennie remarquable, qu'y a-t-il à retenir des quatre méfaits, sans compter "Midnight In The Labyrinth", relecture orchestrale de titres issus de son vieux répertoire, qui se sont succédé depuis "Nymphetamine", peut-être la dernière œuvre véritablement majeure des Britanniques ? Pas grand-chose ou si peu, même si, par exemple, ni "Thornography" ni "Godspeed On The Devil's Thunder" ne sont des disques honteux. Mais la magie et l'envie sans doute aussi paraissaient s'être envolées, dissoutes dans un bain d'immondices.

Si en 2014 le départ (définitif cette fois-ci ?) du guitariste Paul Allender n'augurait rien de bon, on mesure pourtant à l'écoute de "Hammer Of The Witches" que le grand ménage de printemps survenu peu après, voyant l'arrivée de trois nouveaux musiciens, dont (enfin) deux six-cordistes, a été bénéfique à Cradle Of Filth, rajeuni par cet apport de sang frais. Celui-ci avait annoncé un retour aux sources : il n'a pas menti ! Résultat, ce douzième opus nous renvoie presque à l'époque bénie des vertes années du groupe.

'Dusk And Her Embrace', pour les ambiances gothiques comme échappées d'un film de la Hammer, 'Cruelty And The Beast' pour les lignes heavy à la Maiden voire 'Midian' pour les attaques quasi Thrash, ne sont donc pas loin et ce, pour notre plus grand plaisir. Habillé d'un somptueux et très érotique visuel, le plus beau offert depuis longtemps, "Hammer Of The Witches" replonge avec une inspiration dont on ne les croyait plus vraiment capables, dans ce que ses auteurs savent faire de mieux. Renouant avec la sorcellerie comme combustible, ces derniers alignent les perles noires dont on regrettera juste qu'elles soient encadrées par de courtes pistes instrumentales qui n'apportent (plus) rien.

Alors certes, un air de déjà-entendu plane tout du long, comme sur 'Right Wing Of The Garden Triptych', pulsation au demeurant réussie bien que parfois peu digeste. Certes Dani Filth vocifère comme à l'accoutumée, mais ces quelques réserves se trouvent vite balayées tel un fétu de paille par la sève retrouvée qui coule dans les veines de ces compositions dont les premières se révèlent aussi être les plus convaincantes: de 'Yours Immortality', amorce féroce bien que très mélodique, à 'Blackest Magick In Pratice' que fendent de nombreux breaks, de 'Deflowering The Maidenhead, Displeasuring The Goddess', titre typique des Anglais à 'Enshrined In Crematoria', aux sombres aplats orchestraux.

En dépit d'une fin de parcours plus hésitante entre le trop long 'Onward Christian Soldiers' et un 'The Vampyre At My Side' agressif toutefois zébré d'envoûtants coups de griffes, "Hammer Of The Witches" s'avère être une bonne surprise de la part d'un Cradle Of Filth dont nous étions nombreux à ne plus rien espérer. Ce n'est pas un chef-d'œuvre, mais il possède suffisamment de qualités pour freiner, peut-être un temps seulement, le déclin du groupe, lequel à l'image de la comtesse Bathory se baignant dans le sang de jeunes vierges, a puisé dans l'énergie d'un line-up rénové, un regain de créativité.

Plus d'information sur http://www.cradleoffilth.com/



GROUPES PROCHES:
IRON MAIDEN, MY DYING BRIDE, DIMMU BORGIR, AGUENAOU, EMPEROR

LISTE DES PISTES:
01. Walpurgis Eve
02. Yours Immortally…
03. Enshrined In Crematoria
04. Deflowering The Maidenhead, Displeasuring The Goddess
05. Blackest Magick In Practice
06. The Monstrous Sabbat (Summoning The Coven)
07. Hammer Of The Witches
08. Right Wing Of The Garden Triptych
09. The Vampyre At My Side
10. Onward Christian Soldiers
11. Blooding The Hounds Of Hell
12. King Of The Woods
13. Misericord


FORMATION:
Ashok: Guitares
Dani Filth: Chant
Daniel Firth: Basse
Lindsay Schoolcraft: Chant / Claviers
Martin Škaroupka: Batterie
Richard Shaw: Guitares


TAGS:
Sombre
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC CRADLE OF FILTH
DERNIERE ACTUALITE
CRADLE OF FILTH FAIT VISITER SES CRYPTES A MUSIC WAVES!
Toutes les actualités sur CRADLE OF FILTH
DERNIER ARTICLE
Cradle Of Filth + Moonspell - Oignies Le Métaphone - 20 Février 2018
Le Métaphone de Oignies nous accueille ce mardi de février pour une soirée sombre, romantique et gothique avec la venue de deux grands noms de la scène extrême. Tous les articles sur CRADLE OF FILTH
DERNIERE INTERVIEW
Nouveau line-up et nouveau départ pour le groupe : ça méritait bien une rencontre avec Music Waves !

NOTES
4/5 (1 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ABRAXAS (FRANCE): Totem (2015)
POP Un nouvel Abraxas qui réalise son deuxième album avec une étiquette amovible de protodancepop.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
APOGEE: The Art Of Mind (2015)
ROCK PROGRESSIF Arne Schäfer se décide enfin à emmener son projet Apogee vers des rivages musicaux moins prétentieux que par le passé. Il en découle un album agréable à défaut d'être passionnant !
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CRADLE OF FILTH
CRADLE-OF-FILTH_Cryptoriana
Cryptoriana (2017)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
CRADLE-OF-FILTH_The-Manticore-And-Other-Horro
The Manticore And Other Horrors (2012)
3/5
3/5
PEACEVILLE RECORDS / BLACK METAL
CRADLE-OF-FILTH_Darkly-Darkly-Venus-Aversa
Darkly, Darkly, Venus Aversa (2010)
2/5
4/5
PEACEVILLE RECORDS / AUTRES EXTREME
CRADLE-OF-FILTH_Godspeed-On-The-Devil-s-Thund
Godspeed On The Devil's Thunder (2008)
3/5
-/5
ROADRUNNER RECORDS / AUTRES EXTREME
CRADLE-OF-FILTH_Thornography
Thornography (2006)
3/5
1.7/5
ROADRUNNER RECORDS / BLACK METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020