.
.
GROUPE/AUTEUR:

KEEP OF KALESSIN

(NORVÈGE)

TITRE:
EPISTEMOLOGY (2015)
LABEL:
INDIE RECORDINGS
GENRE:
BLACK METAL

"Epique et incisif, intense et somptueux, "Epistemology" peut être considéré comme ce que Keep Of Kalessin a écrit de plus convaincant depuis des lustres, si ce n'est depuis toujours."
CHILDERIC THOR - 19.03.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5

Malgré un "Armada" que d'aucuns considèrent comme l'indétrônable pierre angulaire de sa discographie et qui l'a véritablement révélé en 2006, Keep Of Kalessin fait partie de ces groupes de Black Metal pourtant majeurs qui ne nous ont jamais intéressés. Trop technique peut-être, trop mélodique assurément. Et sa tentative en 2010  pour participer à l'Eurovision (?) n'a par exemple fait que confirmer ce désintérêt. A l'écoute de "Epistemology", son sixième effort, la (bonne) surprise n'en est donc que plus grande.

Exception faite du chant, puisque Thebon, resté derrière le micro pendant dix ans, a été remplacé par le guitariste et maître des lieux, Obsidian C., la recette n'a pourtant pas changé, dosage épique entre art noir puissant et Thrash millimétré avec beaucoup de claviers. Ce qui nous avait paru sans âme sur "Kolossus" et "Reptilian" prend une toute autre dimension avec ce nouvel opus, le premier depuis cinq ans, comme si cette abstinence discographique et le départ de leur ancien chanteur avaient permis aux Norvégiens de se ressourcer.

Si certains jamais-contents ne manqueront pas de faire la fine bouche, arguant que "Epistemoology" fait pâle figure à côté de "Armada" et que Obsidian aurait mieux fait d'embaucher un autre vocaliste plutôt que de se frotter à cet exercice, il faut pourtant être sourd (ou de mauvaise foi !) pour ne pas reconnaître les grandes qualités de cette offrande. Certes l'ensemble sonne (très) mélodique. Certes, les voix claires peinent à convaincre, comme sur 'The Spiritual Relief'. Certes Keep Of Kalessin n'a plus de Black Metal que l'étiquette. Certes.

Mais enfin, que pèsent ces quelques griefs face à la grandeur majestueuse de ces compositions aux allures de pièces d'orfèvres ? Hormis le plus court 'Universal Core', une intro dispensable, voire et dans une moindre mesure, le déjà cité 'The Spiritual Relief', il n'y a absolument rien à jeter de ce menu virtuose. Servis par une inspiration qui jamais ne mollit, les Norvégiens enchaînent les morceaux de bravoure aux développement aussi alambiqués que superbes, à l'origine de parties instrumentales du feu de dieu, ce qui a de toute façon toujours été leur point fort.

Propulsées par la batterie mangeuse d'espace de l'indéboulonnable Vyl, ces pulsations tutoient bien souvent les cieux. 'The Grand Design', 'Dark Divinity', l'éponyme haut de presque dix minutes au compteur, théâtre d'une performance aussi éblouissante que précise du guitariste, sans oublier surtout 'Necropolis', aux puissants relents Thrash et qu'emporte un final beau à pleurer, constituent un corpus à la fois épique et incisif, intense et somptueux qu'il est permis de considérer comme ce que Keep Of Kalessin a écrit de plus convaincant depuis des lustres, si ce n'est depuis toujours. 


Plus d'information sur https://www.facebook.com/keepofkalessin



GROUPES PROCHES:
EMPEROR, DIMMU BORGIR

LISTE DES PISTES:
01. Cosmic Revelation (intro)
02. The Spiritual Relief
03. Dark Divinity
04. The Grand Design
05. Necropolis
06. Universal Core
07. Introspection
08. Epistemology


FORMATION:
Obsidian Claw: Chant / Guitares / Claviers
Vyl: Batterie
Wizziac: Basse


TAGS:
Epique, Lourde, Sombre, Technique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC KEEP OF KALESSIN
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ISILDURS BANE: Mind Volume 1 (1997)
ROCK PROGRESSIF Une fois encore, les Suédois d'Isildurs Bane délivrent une œuvre incomparable et intemporelle, réservée néanmoins aux amateurs de musiques aventureuses et complexes. Dépaysement assuré.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ELDORADO: Babylonia Haze (2015)
HARD ROCK Tout du long somptueux, "Babylonia Haze" se veut une preuve supplémentaire de la supériorité des Espagnols en matière de Hard Rock antédiluvien et pourtant plein de fraîcheur et d'énergie.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KEEP OF KALESSIN
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020