.
.
GROUPE/AUTEUR:

SOLEFALD

(NORVÈGE)

TITRE:
WORLD METAL (2015)
LABEL:
INDIE RECORDINGS
GENRE:
BLACK METAL

""World Metal" reste du pur Solefald, dont le mélange des genres ne doit pas effrayer car la perplexité des premières écoutes laisse ensuite la place à une réelle jouissance."
CHILDERIC THOR - 18.03.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Malgré son origine norvégienne et le fait d'avoir "vu la nuit" peu après les événements qui ont secoué le genre au début des années 90, Solefald n'a jamais vraiment été un groupe de black metal comme les autres, impression ressentie dès le séminal "The Linear Scaffold" en 1997 puis confirmée par ses successeurs. Cornelius et Lazare (Borknagar), ses deux uniques membres, sont des musiciens trop intelligents et visionnaires pour se contenter de blasphémer en faisant saigner les muqueuses. A cette approche orthodoxe, ils ont donc très tôt préféré une expression plus philosophique, plus ambitieuse sinon évolutive sans pour autant renier leurs féroces racines.

Si, œuvres extrêmement originales, "In Harmonia Universali" puis le diptyque "Red Fore Fire" / "Black For Death" demeuraient encore plutôt accessibles, que dire en revanche de "Norron Livskunst", opus pour le moins hermétique et sans doute incompris ? A force de vouloir expérimenter aux quatre vents, les Norvégiens se sont peu à peu éloignés de nous, s'enfermant dans un trip dont eux seuls ont la clé.

Les premières informations qui ont circulé quant à la teneur de ce nouvel album, présenté comme le fruit incongru d'un mélange entre black metal et inspiration ethnique, world et électro, n'étaient pas pour nous rassurer, sans pour autant être surprenantes pour qui se souvient de "The Circular Drain", sorte de compilation bourrée de remix de vieux morceaux passés à la moulinette.

Toutefois, après de douloureux préliminaires, "World Metal. Kosmospolis Sud", réponse au récent EP "Norronasongen. Kosmopolis Nord", se dévoile tout doucement, disque au final plus facile à pénétrer que son prédécesseur. Pourtant, la présentation qui en a été faite est on ne peut plus juste, mixture bizarre où copulent rythmes africains syncopés ('Bububu Bad Beuys'), arrangements déglingués, kystes électro voire quasi technoïdes ('World Music Black Edges'), volutes orientales façon "Laurence d'Arabie" ('2011, or Knight Of The Fail' et ses nappes de claviers seventies) ...

Il faut ajouter à cela une large palette vocale brassant voix parlées, graves et profondes, chant hargneux ou envolées émotionnelles pour aboutir à un résultat (forcément) déroutant mais dont le charme finit néanmoins par opérer sans que l'on sache trop comment, même si l'organe de Lazare n'y est sans doute pas étranger. Par sa simple présence vocale, source intarissable de frissons, l'homme est capable de toute manière de sauver n'importe quel album. L'inspiration débridée de Cornelius fait le reste, truffant  toutes les pistes de richesses qui les rendent aussi captivantes que bigarrées, en un syncrétisme sonore en définitive plus digeste qu'il n'y parait de prime abord.

"World Metal" reste donc du pur Solefald, dont le mélange des genres ne doit pas effrayer car la perplexité des premières écoutes laisse ensuite la place à une réelle jouissance.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/solefald



GROUPES PROCHES:
BORKNAGAR, ENSLAVED, EMPEROR, IHSAHN

LISTE DES PISTES:
01. World Music With Black Edges
02. The Germanic Entity
03. Bububu Bad Beuys
04. Future Universal Histories
05. Le Soleil
06. 2011. Or A Knight Of Sorrow
07. String The Bow Of Sorrow
08. Oslo Melancholy


FORMATION:
Cornelius Jakhelln: Chant / Guitares / Basse
Lazare: Chant / Claviers / Batterie


TAGS:
Avant-gardiste, Electro, Expérimental
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC SOLEFALD
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
FINNTROLL: Nattfödd (2004)
PAGAN/VIKING METAL Surmontant les épreuves, Finntroll signe avec Nattfödd un disque de folk-metal jouissif et indispensable pour les fans du genre.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MALEFICENTIA: Finis Gloriae Mundi (2015)
BLACK METAL S'il est permis de douter que Maleficentia accède grâce à lui à l'étage du dessus, "Finis Gloriae Mundi" ne s'impose pas moins comme son travail le plus abouti à ce jour.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SOLEFALD
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020