GROUPE/AUTEUR:

TODD GRIFFIN

(ETATS UNIS)

TITRE:
7 DAYS TO THE SABBATH (2015)
LABEL:
BAD REPUTATION
GENRE:
ROCK

"Sans être d'un accès trop facile, ce nouvel opus dévoile sa magie écoute après écoute pour ne plus vous lâcher pour un voyage intemporel aux paysages variés mais toujours envoûtants."
LOLOCELTIC - 03.03.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Alors que nous avions eu le plaisir de vous présenter son superbe "Mountain Man" il y a quelques semaines, voilà que Todd Griffin nous offre déjà un nouvel opus par l'intermédiaire de Bad Reputation. Autant dire que voir débouler aussi rapidement ce "7 Days To The Sabbath" et ses 14 titres avait de quoi nous laisser dubitatifs. Pourtant, point d'inquiétude à avoir puisqu'il s'agit en fait d'un recueil de morceaux enregistrés avec divers invités au cours de différentes sessions, et compilés pour l'occasion. Et quand l'on trouve des noms tels que Brian Forsythe (Kix, Rhino Bucket), Mark Kendall et Audie Desbrow (Great White), ou Doug Pettibone (Lucinda Williams) parmi les participants, une curiosité excitée prend rapidement l'ascendant sur les doutes originaux.

Et dans le cas où quelques craintes subsisteraient, elles sont rapidement balayées par la batterie lourde d'un 'No Love In America' hypnotique sur lequel la voix du maître de cérémonie nous envoûte entre la chaleur des couplets et la puissance des refrains. Centre de gravité incontournable de chaque titre, le chant rassemble autour de lui les amateurs de tous les genres abordés par Todd Griffin. Le rassemblement semble d'ailleurs être le leitmotiv de ce "7 Days To The Sabbath" permettant la rencontre des fans du Hard-Blues de The Graveyard Train (combo d'origine de Griffin) et ceux du Folk-Rock de "Mountain Man". Et si l'ombre des Black Crowes plane encore sur certains titres ('Let Your Love Shine', 'Understanding'), elle n'assombrit jamais un ensemble mêlant les influences avec talent. L'auditeur est transporté d'une ballade Folk-Rock légère et mélancolique ('New Shoes') à un Heavy-Rock au riff bien gras ('Seven Days') en passant par la reprise du 'Almost Cut My Hair' de David Crosby transpirant les 70's avec un solo enflammé de Brian Forsythe, ou un 'Manchild', hommage appuyé à Jim Morisson digne des titres les plus enfumés des Doors, sans que jamais son attention ne se relâche.

C'est là également que se trouve l'immense talent de Todd Griffin, capable de varier les ambiances tout en restant cohérent. Un titre tel que 'Witches Brew' synthétise à lui seul ce particularisme, alternant couplets planants et refrains agressifs sans anicroche et démontrant la classe vocale de l'artiste qui réussit une nouvelle démonstration tout au long de cet opus. Son chant peut tout aussi bien vous prendre aux tripes le temps d'un 'Man In The Sky' envoûtant, que se faire plaintif et triste sur un 'Where The River Flows' semblant s'élever des champs de coton, ou tout au contraire vous rassurer dans la chaleur confortable d'un 'Angels' transpirant d'un feeling renforcé par un orgue Hammond et la guitare de Mark Kendall. Tout cela est d'autant plus euphorisant que le talent de Griffin et de ses différents invités est toujours mis au service des chansons sans jamais déraper vers la moindre étalage technique stérile.

L'essai de "Mountain Man" est transformé avec classe. Sans être d'un accès trop facile, ce nouvel opus dévoile sa magie écoute après écoute pour ne plus vous lâcher. Véritable voyage intemporel aux paysages variés mais toujours envoûtants, il installe définitivement Todd Griffin sur les sommets d'un Rock se révélant descendre aussi bien du Hard de Led Zeppelin, voire Black Sabbath, que du Folk de Neil Young ou Tom Petty, à un confluent où l'on pourrait également retrouver Tesla, les Black Crowes ou Cinderella dans un mélange ne ressemblant à personne et faisant penser à tous en même temps.

Plus d'information sur http://www.toddgriffin.org/



GROUPES PROCHES:
GREAT WHITE, THE QUIREBOYS, THE BLACK CROWES, BON JOVI, THE ROLLING STONES, TOM PETTY AND THE HEARTBREAKERS, BRUCE SPRINGSTEEN, NEIL YOUNG, CINDERELLA, TESLA

LISTE DES PISTES:
01. No Love In America - 4:50
02. Sundance Song - 4:33
03. New Shoes - 4:42
04. Man In The Sky - 5:08
05. Let Your Love Shine - 4:33
06. Must Be The Weather - 3:09
07. Witches Brew - 3:42
08. Angels - 4:28
09. Almost Cut My Hair - 4:06
10. Where The River Flows - 3:19
11. Manchild - 5:00
12. Understanding - 3:28
13. Seven Days - 3:47
14. Every Little Wonder - 2:53


FORMATION:
Doug Pettibone: Guitares
Todd Griffin: Chant / Guitares / Harmonica
Astrid Young: Claviers / Invité
Audie Desbrow: Batterie / Invité
Brad Mgrew: Batterie / Invité
Brian Forsythe: Guitares / Invité
Bruce Draper: Guitares / Invité
Dicky Simms: Claviers / Invité
Dusty Wakeman: Basse / Invité
Frank Scimecca: Basse / Invité
Gary Warnick: Basse / Invité
Greg Perry: Batterie / Invité
Mark Kendall: Guitares / Invité
Pride Hutchinson: Batterie / Invité
Robert Lezzi: Batterie / Invité


TAGS:
70's, Bluesy, Folk, Mélancolique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC TODD GRIFFIN
DERNIERE ACTUALITE
TODD GRIFFIN: 7 Days To The Sabbath
Toutes les actualités sur TODD GRIFFIN
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
RUSH: A Farewell To Kings (1977)
ROCK PROGRESSIF Rush propose de mettre une énergie bouillonnante au service d´une formule Hard-Rock progressif dont "A Farewell To Kings" se présente comme un millésime.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
NEAL MORSE: The Grand Experiment (2015)
ROCK PROGRESSIF Recyclant intelligemment tout ce qui fait son charme sans se renier, Neal Morse réussit à nous surprendre en plus de nous enchanter et confirme son statut de Très Grand Monsieur du rock progressif.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TODD GRIFFIN
TODD-GRIFFIN_Mountain-Man
Mountain Man (2014)
4/5
-/5
BAD REPUTATION / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020