ARTISTE:

ACID KING

(ETATS UNIS)
TITRE:

MIDDLE OF NOWHERE, CENTER OF EVERYWHERE

(2015)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
Chant féminin
"Après dix ans de silence (discographique), Acid King est de retour avec "Middle Of Nowhere, Center Of Everywhere", un album fidèle à sa légende, plombé et velu."
CHILDERIC THOR (22.05.2015)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Dire que nous attendions avec une (très) grande impatience ce "Middle Of Nowhere, Center Of Everywhere" tient du doux euphémisme. Dix ans, tunnel sans fin le séparant de son prédécesseur ("III"), c'est long, forcément trop long, quand bien même les Américains ne nous ont jamais habitués à un stakhanovisme effréné, si ce n'est peut-être à leurs débuts au milieu des années 90 et encore.

Heureusement, le trio a su se faire pardonner cette abstinence en venant honorer sur scène la déesse Doom et le sacro-saint Riff, avec Carlton Melton (en 2011), Spirit Caravan (en 2014) et bientôt avec Black Cobra et Dopethrone, toujours dans le cadre béni des Stoned Gatherings, devenu en l'espace de quelques années le lieu de communion incontournable de tous les amateurs du son velu. Les intéressés se reconnaîtront.

Si le trio n'est jamais aussi bon que face à un public tout acquis à sa cause, dans l'ambiance étouffante et poisseuse d'une petite salle enfumée et s'il pourrait très naturellement se contenter de cette activité scénique sans que cela n'altère en rien son aura culte, bien au contraire, le voir enfin revenir avec un quatrième album (seulement) sous le bras est une bonne nouvelle. Que celui-ci scelle une alliance avec Svart Records en est une deuxième. Qu'il soit très bon en est une dernière. Mais cela, on s'en doutait déjà.

Pourquoi ça ? Parce que Lori, petit bout de femme charismatique, chanteuse et guitariste au long cours, est de ces musiciens qui ont le Doom chevillé au corps, enfants spirituels du grand Sabbat Noir. Figure respectée et passionnée de la chapelle Stoner, la belle ne ment pas, usinant des riffs gros comme des câbles à haute tension, socle terreux que survole son chant qui sent bon la fumette et la bière, lassant parfois mais qu'on n'imagine pourtant pas autrement qu'en apnée.

"Middle Of Nowhere, Center Of Everywhere" n'invente peut-être rien mais il existe, il est là, cela nous suffit. Encadré par deux courtes pistes instrumentales, intro et outro qui pour une fois se justifient par leur ensorcelante beauté, le menu agglomère six titres, six pavés au tempo somnambulique où tout n'est que lourdeur tellurique. Le power-trio prend son temps, ouvre grand le barrage déversant une tonne de plomb avec sa manière sentencieuse et si personnelle. Plus qu'un disque, il s'agit d'une cérémonie, rituel pétrifié qui dès l'immense 'Silent Pictures' envoûte avant de laisser ses successeurs attirer le pèlerin dans les arcanes de la terre.

L'ensemble sonne malgré tout moins gras et heavy que "Zoroaster" ou "Busse Woods" mais au contraire (un peu) plus cosmique. L'âge peut-être... Ce qui n'enlève rien à son orgasmique réussite. Combien temps devrons-nous patienter pour découvrir le prochain opus du trio ? Nul ne le sait et peu importe au final. Acid King n'est de toute façon pas prêt de raccrocher... 


Plus d'information sur http://www.acidking.com/



GROUPES PROCHES:
ALUNAH, DARK CASTLE, HIGH ON FIRE, CASTLE

LISTE DES PISTES:
01. Intro - 3:53
02. Silent Pictures - 9:18
03. Coming Down From Outer Space - 5:47
04. Laser Headlights - 6:52
05. Red River - 8:26
06. Infinite Skies - 7:50
07. Center Of Everywhere - 8:45
08. Outro 02:37

FORMATION:
Joey Osbourne: Batterie
Lori S.: Chant / Guitares
Mark Lamb: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ACID KING: Middle Of Nowhere, Center Of Everywhere
 
AUTRES CHRONIQUES
LAST AUTUMN'S DREAM: Winter In Paradise (2006)
A.O.R. - "Winter In Paradise" marque le retour de Last Autumn's Dream au style frais et accrocheur de son premier album éponyme.
LUNDEN REIGN: American Stranger (2015)
ROCK ALTERNATIF - "American Stranger" est un galop d'essai réellement plaisant sinon enchanteur bien que (trop) peu personnel pour considérer ses créatrices comme la révélation Rock made in L.A. que certains semblent voir en elles.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ACID KING
ACID-KING_III-
III (2005)
3/5
3/5
AUTRE LABEL / DOOM
ACID-KING_Down-With-The-Crown
Down With The Crown (1997)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / DOOM
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021