ARTISTE:

FORSTORA

(AUSTRALIE)
TITRE:

FOR ALL THAT WILL SAVE OR DESTROY US

(2015)
LABEL:

BIRDS ROBE

GENRE:

HARDCORE

/ DOOM
TAGS:
Chant éraillé
"Avec ce premier album, les Australiens de Förstöra proposent un solide disque de hardcore teinté de métal qui ne fait guère de concessions et frappe là où ça fait mal."
NOISE (01.05.2015)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Förstöra est une jeune formation australienne formée à Perth courant 2011. Elle nous propose son tout premier album, "For All That Will Save or Destroy Us", après un long travail et avoir écumé les scènes de son pays. Musicalement, les Australiens évoluent dans un hardcore teinté de métal dans l’esprit d’un Converge croisant le fer avec un Mastodon ou un Cult Of Luna. Il en résulte un disque brutal et parfaitement produit qui laisse deviner que le groupe a voulu prendre son temps.

Tout cela nous donne un premier album explosif et assez jouissif dans le genre. Vocalement, Denis Radacic est parfait avec ses intonations tranchantes et coupantes comme de l’acier, typiquement dans l’esprit hardcore. Musicalement, le groupe propose un bon mélange de hardcore traditionnel avec des passages métalliques bien brutaux et sans concessions à toute idée de sections plus mélodiques.

Et il ne fait pas dans la dentelle ! ‘One Last Stand’ est une véritable déclaration de guerre avec une puissance énorme et des passages à la limite du death métal. Dans un esprit plus hardcore, ‘You Can Sure Of Be That’,’Inevitability’ et ‘Buried Under Stone’ ne font pas de quartier, alignant une rythmique implacable et des riffs acérés. ‘Dead And The Damaged/The Destroyed’ est un missile qui mixe encore très bien hardcore et passages métal. Enfin, le groupe ralentit juste le tempo sur ‘Final Day Beneath A Dying Sun’ et ‘The Link Is Broken’ proches de l’esprit post hardcore à la Neurosis avec une musique plus posée, très lancinante et sombre, le chant d’écorché vif de Denis y aidant particulièrement.

Avec ce premier album, Förstöra se lance dans la mêlée hardcore avec une fougue et une envie qui en feront pâlir plus d’un. Le groupe australien a clairement les armes pour se faire un nom à l’international, et ce disque en forme de première décharge est leur arme la plus redoutable.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/forstora





LISTE DES PISTES:
01. One Last Stand
02. Inevitability
03. You Can Be Sure of That
04. Dead and the Damaged / The Destroyed
05. The Link is Broken
06. Raise Your Demons
07. Transgressions
08. Final Day Beneath a Dying Sun
09. Buried Under Stone
10. De Bittra Tornen Av Vara Misslyckanden
11. Last Rights Read

FORMATION:
Adam Round: Batterie
Ben Lockhart: Guitares
Dan Feist: Basse
Denis Radacic: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
LORD RUBY: Keep On Moving (2015)
POP - Lord Ruby, sûr de son coup, a pondu un album qui sent bon la maîtrise du sujet. Le combo livre donc une galette sans aspérité aucune et libre de toute contrainte.
ANEKDOTEN: Until All The Ghosts Are Gone (2015)
ROCK PROGRESSIF - Après huit années de silence, Anekdoten signe un album essentiel de sa discographie, en même temps accessible et particulièrement riche en termes de mélodies.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021