ARTISTE:

PLATO'S CAVE

(ITALIE)
TITRE:

SERVO/PADRONE

(2015)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

HARD ROCK

/ ROCK ALTERNATIF
TAGS:
Chant éraillé
"Le rock plus lourd que sombre de Plato's Cave risque fort de laisser l'auditeur aux portes de l'ennui."
CORTO1809 (07.04.2015)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Réflexe pavlovien, l'évocation d'une formation transalpine peut amener à penser automatiquement RPI. Plato's Cave est indubitablement italien et joue sans conteste du rock. Toutefois, les tentatives de s'affranchir de structures trop rigides et d'introduire une touche d'originalité suffisent-elles à le qualifier de progressif? Rien n'est moins sûr.

Il aura fallu bien du temps à Plato's Cave pour produire son premier album, intitulé "Servo/Padrone". Formé en 2009, le combo travaille sur celui-ci dès 2011, mais il ne verra finalement le jour qu'en ce début d'année 2015. L'entrée en matière du titre d'ouverture, 'L'Omicidio Di Un Suicida', ne peut qu'intriguer l'amateur de RPI : bruits de pas, porte qu'on ouvre et qu'on ferme, cliquetis de machine à écrire, cloches qui résonnent, le tout sur fond de boîte à musique, tout cela s'avère bigrement alléchant. Cette introduction du meilleur effet, qui laisse présager un disque inventif, restera malheureusement sans suite et sans rapport avec le reste d'un album qui manque sensiblement d'originalité, de nuances et de surprises. Dès que les guitares et le chant se font entendre, on entre de plain-pied dans l'univers du groupe : une musique sombre, mid-tempo, plus lourde qu'inquiétante, un chant grave et rocailleux manquant de charisme et frôlant parfois la correctionnelle, et des guitares assez peu inspirées.

Néanmoins le caractère baroque de ce titre lui permet d'être relativement digeste, de même que 'L'Uomo Assoluto' qui le suit, sauvé par l'espèce de cri primal et révolté qui tient lieu de chant sur le refrain, un déchirement qu'on retrouve sur la toute fin d' 'Eclissi Popolare', mais qui n'est malheureusement utilisé qu'avec trop de parcimonie. Ailleurs, le chant est souvent disgracieux, la voix ayant tendance à flotter un peu et à avoir du mal à trouver la justesse. Pour accrocher à ce groupe qui marie des harmonies délicates à des passages très hard avec une certaine intelligence, il faudra passer le cap de la voix du chanteur.

Si les mélodies ne sont pas désagréables, elles n'en sont pas pour autant transcendantes, et il se dégage à la longue une impression de répétition, due au manque de variété des thèmes et de l'interprétation. Le groupe donne l'impression qu'il a du mal à sortir de son idée de départ et qu'il boucle dessus durant tout le titre. Ce sont souvent de sempiternels accords/riffs un peu lourds traversés de temps à autre d'un solo convenu ne faisant pas preuve d'une technicité éblouissante.

Plato's Cave est plus proche de Black Sabbath ou d'Alice Cooper (le groupe) à ses débuts que de PFM ou Le Orme. Mais là où Alice Cooper installait une ambiance malsaine et dérangeante, Plato's Cave nous laisse aux portes de l'ennui.



Plus d'information sur https://www.facebook.com/pages/platos-cave/270845376267666?fref=ts



GROUPES PROCHES:
-


LISTE DES PISTES:
01. L'Omicidio Di Un Suicida (06:45)
02. L'Uomo Assoluto (06:06)
03. Il Viandante (03:13)
04. Eclissi Popolare (05:48)
05. Ingiuria Pt.1 (04:32)
06. Wilma (05:40)
07. L'Opposizione all'Eccezione (08:02)
08. Ingiuria Pt.2 (03:51)
09. Viaggio Introspettivo (06:13)
10. L'Eco Delle Valchirie (02:16)
11. Canzone Per Un Prigioniero (04:06)
12. L'Applauso (06:55)

FORMATION:
Alessandro Villano: Chant / Piano, Synthétiseurs
Alessio Carbone: Guitares
Francesco Carbone: Basse / Piano, Synthétiseurs
Francesco Detta: Guitares / Mandoline, Piano
Luigi Fimiani: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
CHARGE: Sweet Lies (2015)
ROCK - Évoluant avec facilité entre punk rock, néo métal et alternatif, Charge nous propose avec "Sweet Lies" un disque frais allant droit au but.
EQUINOX: The Cry Of Gaia (2018)
METAL MELODIQUE - Avec "The Cry of Gaia", les Français d'Equinox signent un disque heavy teinté de symphonique fort recommandable qui met en lumière le talent de son guitariste, Inophis.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021