ARTISTE:

TWILIGHT MOTION

(FRANCE)
TITRE:

THE BLIND EYE

(2015)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK

TAGS:
Chant aigu, Chant éraillé, Chant grave, Concept-album, Dissonant, Electro, Expérimental, Planant
"Second album du groupe tourangeau, toujours marqué par un esprit de syncrétisme."
ADRIANSTORK (13.07.2015)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Fort d'un premier album ("Dark City") marqué par ses allusions cinéphiliques et une alchimie conviant à sa table hip-hop, électro et rock industriel, Twilight Motion a repris le chemin des studios pour nous livrer avec "Blind Eye" une suite à ces expérimentations.

Le trio basse/ batterie/ clavier a fait appel à des chanteurs, des trompettistes et une violoncelliste, qui agrémentent de touches exotiques un univers sur lequel nous reviendrons. "The Blind Eye" ressemble, avec ses titres enchaînés, à un album-concept, mais le groupe n'a apporté aucune précision sur ce sujet. Le nom de l'album pourrait nous faire penser à l´œil unique du cyclope Polyphème, crevé par Ulysse, et nous suggérer que des évènements pourraient se dérouler sous nos yeux désormais habitués à ne plus voir. En somme, un album conspirationniste ? 

Avec l'inaugural 'Threat', le groupe met à profit sa science des sons analogiques stridents et assez difficiles à supporter pour des oreilles ordinaires (bienvenue en pleine séance de torture !), entraînant l´auditeur dans un univers froid, nébuleux et ténébreux. Le titre éponyme, porté par une voix anémique, se tourne vers le rock industriel, tout comme 'And Now', morceau sous la coupe de Killing Joke ou de Nine Inch Nails, mais le hip-hop reste cependant tapi dans les limbes, prêt à planter ses crocs dans les oreilles de l´auditeur : en témoignent l'introduction pleine d'atmosphère de 'Flying Fly', ou le très nerveux 'Try Again' qui évoque parfois Intercostal.

Pourtant, le trio a laissé un peu d'espérance dans son univers glauque en favorisant quelques escapades nostalgiques, comme l´aérien 'Don´t Wake Up', qui peut justifier l´achat de l´album, ou le court passage au piano de 'Padded room'. En guise de clin d´œil, le groupe joue avec humour ou sarcasme des symboles, en faisant succéder un orientalisant 'Ground Zero' à un 'Big Crunch', ou en glissant des références cinéphiles sous forme de samples.

Si vous êtes allergique au hip-hop, si vous détestez le rock industriel, si vous n´aimez pas les sons glauques émanant des machines de l'ère post-atomique, si vous n´aimez pas les jeunes groupes français qui expérimentent, alors allez ... écouter cet album, dont l'atmosphère ne vous laissera pas indifférent.



Plus d'information sur https://www.facebook.com/pages/twilight-motion-officiel/142767315740822





LISTE DES PISTES:
01. Threat
02. Try Again
03. The Blind Eye
04. Some Space Monsterz
05. No Return
06. Virus
07. And Now
08. Flying Fly
09. Padded Room
10. Don´t Wake Up
11. Reboot
12. Big Crunch
13. Ground Zero

FORMATION:
Etienne Rousseau: Claviers
Francis Lambert: Basse
Julien Nourtier: Batterie
Antoine Duende: Chant / Invité
Armande Ferry-wilczek: Invité / Violoncelle
Hyppolite: Invité / Trombone, Trompette
Mark Northey: Chant / Invité
Mathieu Fays: Batterie / Invité
Michael Laclé: Invité / Trombone, Trompette
Sylvain Chrysalide: Chant / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE INTERVIEW
TWILIGHT MOTION (29 JUIN 2015)
Après un deuxième album "Blind Eye" marqué du sceau de l'expérimentation, Music Waves ne pouvait pas ne pas approfondir le dossier Twilight Motion...
 
AUTRES CHRONIQUES
ARCHITECTS OF CHAOZ: The League Of Shadows (2015)
HEAVY METAL - Si sur l’ensemble, aucun reproche ne peut être fait au soin apporté à la composition, à la voix toujours aussi puissante de Paul Di Anno ou même à la production, il n’en résulte pas moins une certaine linéarité qui fait vite oublier le titre précédent à chaque changement de plage.
MAGNUM: On A Storyteller's Night (1985)
HARD ROCK MELODIQUE - Pont entre le hard rock pompeux influencé par les années 70 et le hard rock mélodique FM des années 90, "On A Storyteller's Night" est tout simplement le meilleur album de Magnum.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021