GROUPE/AUTEUR:

RATT

(ETATS UNIS)

TITRE:
REACH FOR THE SKY (1988)
LABEL:
ATLANTIC RECORDS
GENRE:
HARD ROCK

"Si les efforts de remise en question sont évidents, ils ne sont pas poussés assez loin pour permettre à Ratt de franchir un palier supplémentaire dans la hiérarchie d'un style où il ne fait pas bon tourner en rond."
LOLOCELTIC - 10.04.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Pour la première fois depuis le début de sa carrière discographique, Ratt a mis plus d'un an à proposer un nouvel album. Il faut dire que, malgré ses qualités, "Dancing Undercover" (1986) commençait à laisser apparaître un début de manque d'inspiration, le quintet répétant une formule, certes efficace, mais ne marquant aucune évolution notable. Les deux années séparant ce dernier opus de la nouvelle livraison intitulée "Reach For The Sky", laissent espérer une certaine remise en question. La pochette s'éloignant enfin des sempiternelles playmates semble aller dans ce sens, même si Beau Hill est à nouveau crédité à la production pour laquelle il a finalement été appelé en renfort d'un Mike Stone devant l'assurer seul à l'origine.

Tous ces espoirs semblent se réaliser à l'écoute d'un début d'album qui voit les rongeurs californiens sortir enfin du moule dans lequel ils semblaient s'être enfermés. L'introduction sur fond de bruits de travaux publics de 'City To City' débouche sur un riff plus lourd qu'à l'accoutumée. Le refrain se fait catchy et quelques légères variations de tempo confirment que Ratt fait enfin évoluer sa formule, même si la voix de Stephen Pearcy reste toujours aussi particulière. 'I Want A Woman' revient sur des rails plus classiques mais reste imparable avec un refrain irrésistible, et est suivi du sommet de cet album. En effet, 'Way Cool Jr.' balance un groove obsédant, renforcé par une section cuivre qui n'est pas sans faire penser à Aerosmith. Surprenant et rafraîchissant, ce titre est taillé pour cartonner sur les ondes US et confirme que le quintet est enfin capable de proposer une évolution notable à sa musique.

Malheureusement, la suite ne se révèle pas à la hauteur de l'enthousiasmant trio d'ouverture. Les quelques tentatives supplémentaires de mutation ne décollent pas totalement, que cela soit 'Don't Bite The Hand That Feeds' et son refrain punchy ou 'I Want To Love You Tonight' qui voit les ricains se frotter à l'exercice de la power-ballade aux atours bluesy pour un résultat un peu poussif. Quant à la deuxième partie d'album, elle retombe dans une formule ultra-classique qui fait illusion le temps d'un 'Chain Reaction' rapide et accrocheur, mais rentre dans le rang dès un 'No Surprise' dont le groove ne décolle pas autant que sur le grand frère 'Way Cool Jr.'. Bien que sympathique, le reste n'offre aucun intérêt particulier, si ce n'est celui d'une recette récitée sans faute mais sans passion.

Si les efforts de remise en question sont évidents, ils ne sont pas poussés assez loin pour permettre à Ratt de franchir le palier supplémentaire qui les aurait fait entrer dans la catégorie des groupes ayant confirmé les espoirs placés en eux après 2 premiers albums incontournables. Au lieu de ça, les Californiens semblent rentrer dans le rang aux côtés de formations certes talentueuses et bénéficiant d'une identité bien affirmée, mais donnant l'impression de tourner en rond. Pour échapper à un oubli progressif, les tentatives d'évolutions entamées sur ce "Reach For The Sky" devront être poussées plus loin et sur la durée complète d'un prochain album qui s'annonce déjà décisif.

Plus d'information sur http://www.therattpack.com/



GROUPES PROCHES:
MOTLEY CRUE, AEROSMITH, BLACKRAIN, TIGERTAILZ, PRETTY WILD, SILENT RAGE, KISS, RAKEL TRAXX, WHEELS OF FIRE, KIX

LISTE DES PISTES:
01. City To City - 3:31
02. I Want A Woman - 3:58
03. Way Cool Jr. - 4:27
04. Don't Bite The Hand That Feeds - 3:08
05. I Want To Love You Tonight - 4:27
06. Chain Reaction - 3:42
07. No Surprise - 4:03
08. Bottom Line - 4:20
09. What's It Gonna Be - 4:07
10. What I'm After - 3:35


FORMATION:
Bobby Blotzer: Batterie
Juan Croucier: Basse
Robbin Crosby: Guitares
Stephen Pearcy: Chant
Warren DeMartini: Guitares


TAGS:
80's, Accessible / FM
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC RATT
NOTES
3/5 (2 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
NIGHTWISH: Endless Forms Most Beautiful (2015)
METAL MELODIQUE "Endless Forms Most Beautiful" renoue à la fois avec le lyrisme sombre de "Once" et la grandiloquence cinématographique de ses deux prédécesseurs.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
LOTUS THIEF: Rervm (2014)
DOOM "Rervm" est un opus aussi singulier qu'inclassable auquel nous pourrions coller plusieurs étiquettes, doom, atmosphérique, progressif sans qu'aucune ne soit vraiment convaincante...
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RATT
RATT_Infestation
Infestation (2010)
4/5
4.8/5
ROADRUNNER RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
RATT_Ratt-1999
Ratt (1999) (1999)
3/5
1/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
RATT_Collage
Collage (1997)
2/5
1/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
RATT_Detonator
Detonator (1990)
4/5
2/5
ATLANTIC RECORDS / HARD ROCK
RATT_Dancing-Undercover
Dancing Undercover (1986)
3/5
3.8/5
ATLANTIC RECORDS / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020