GROUPE/AUTEUR:

IZZ

(ETATS UNIS)

TITRE:
EVERLASTING INSTANT (2015)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Un nouvel album hélas sans surprise du groupe de rock progressif américain Izz."
ALADDIN_SANE - 27.05.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5

Ce nouvel album du groupe américain Izz est la troisième et dernière partie d’un triptyque débuté en 2009 avec "The Darkened Room" et poursuivi en 2012 avec "Crush Of Night". Ceux qui connaissent les deux premières parties ne seront aucunement dépaysés. S'y retrouve tout ce qui fait l’identité du groupe, à savoir une forte prédominance des claviers (piano, synthé), une alternance de chant masculin et féminin et des parties jazzy voire inspirées de la musique classique, souvent  entendues dans les formations américaines officiant dans le même genre comme Echolyn ou encore Glass Hammer.

 

Rien de bien nouveau sous le soleil et c’est bien là que la bât blesse. Les compositions sont bien construites, les musiciens sont du niveau attendu mais trop souvent l’on espère en vain le morceau ou le passage qui provoquera une augmentation du palpitant : tout semble plus ou moins uniforme durant tout l’album. Difficile dans ces conditions d’extraire un morceau qui se démarque du lot, tout juste peut-on citer ‘The Three Seers’ évoquant le regretté Eliott Smith dans sa première partie avant qu’un piano volubile prenne le dessus pour déboucher sur un final grandiloquent que n’aurait pas renié l’ELP des grands jours.

La suite retombe dans un classicisme convenu. ‘Can’t Feel the Earth, pt IV’ prend la suite de la troisième partie terminant "The Darkened Room" mais ne parvient pas à déclencher d’enthousiasme particulier non plus. ‘Illuminata’ joue la carte de l’intro à la guitare acoustique et sonne comme une ballade déjà entendue maintes fois à la radio. Il faut attendre la partie de piano Banksienne de Tom Galgano pour sortir de la léthargie mais il est déjà trop tard, nous commençons déjà à aborder la fin de l’album. ‘Sincerest Life’ évoque le Genesis de "Wind and Wuthering" par son approche langoureuse de la mélodie tandis que ‘Like a Straight Line’ commence mollement avant de prendre un envol salutaire porté par le piano  et les synthés de Tom Galgano. L’album n’ira pas plus loin.

 

En définitive, "Everlasting Instant" n’apporte pas grand-chose à la discographie d’Izz. Sans être un mauvais album, il manque trop souvent d’identité, la faute à des parties vocales mélodiquement faibles heureusement parfois rehaussées par des séquences instrumentales plus intéressantes. Finalement, la question à vous poser si vous aimez le groupe est la suivante : souhaitez-vous avoir un album de plus ou préférez-vous vous rappeler qu’à une époque Izz avait sorti un album de la trempe d’"I Move" ? En fonction de la réponse à cette question vous saurez si cela vaut le coup de consacrer du temps à "Everlasting Instant".

Plus d'information sur http://www.izznet.com/



GROUPES PROCHES:
GORDIAN KNOT, GENESIS, LOBSTER NEWBERG, BEARDFISH, KING CRIMSON, MARS HOLLOW, SIMON APPLE, ECHOLYN, ELP, HIGH WHEEL

LISTE DES PISTES:
01. Own the Mystery
02. Every Minute
03. Start Again
04. If It's True
05. The Three Seers
06. The Everlasting Instant
07. Keep Away
08. Can't Feel the Earth, Part IV
09. Illuminata
10. Sincerest Life
11. Like a Straight Line


FORMATION:
Anmarie Byrnes: Chant
Brian Coralian: Batterie
Greg Dimiceli: Batterie
John Galgano: Chant / Guitares / Basse
Laura Meade: Chant
Paul Bremner: Guitares
Tom Galgano: Chant / Claviers / Piano


TAGS:
Jazzy, Symphonique, Chant féminin
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC IZZ
DERNIERE ACTUALITE
IZZ: Les détails sur "Don't Panic"
Toutes les actualités sur IZZ
DERNIERE INTERVIEW
Music Waves voulait en savoir plus sur les responsables du magnifique « My River Flows », c'est pourquoi Ping Ping a rencontré John Galgano, le bassiste d’IZZ pour une interview découverte....

NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
WHYZDOM: Symphony For A Hopeless God (2015)
METAL GOTHIQUE Maîtrisant parfaitement son propos, Whyzdom franchit avec "Symphony For A Hopeless God", une étape supplémentaire vers la perfection d'un art qui ne pardonne pas la médiocrité. Et toujours avec ce désenchantement plus personnel qu'il n'y paraît et qui le distingue des simples suiveurs.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MUSEO ROSENBACH: Zarathustra (1973)
ROCK PROGRESSIF "Zarathustra" ressemble à s'y méprendre au petit frère de "Tarkus" que tous les fans d'ELP ont un jour rêvé. Recommandé à tout amateur de prog made in 70's, de claviers vintage en général et d'orgue Hammond en particulier.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT IZZ
IZZ_don-t-panic
Don't Panic (2019)
4/5
4/5
DOONE / ROCK PROGRESSIF
IZZ_Ampersand-Volume-2
Ampersand, Volume 2 (2016)
2/5
2/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
IZZ_Crush-Of-Night
Crush Of Night (2012)
4/5
3.6/5
DOONE / ROCK PROGRESSIF
IZZ_Izz-Live
[Izz Live] (2011)
4/5
4/5
DOONE / ROCK PROGRESSIF
IZZ_The-Darkened-Room
The Darkened Room (2009)
4/5
4.3/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020