GROUPE/AUTEUR:

EXXILES

(MEXIQUE)

TITRE:
OBLIVION (2015)
LABEL:
NIGHTMARE
GENRE:
METAL PROGRESSIF

"Premier album de ce super-groupe de métal symphonique/progressif, "Oblivion" est déjà une réussite qui en appelle bientôt d'autres. Une musique complexe et inspirée qui mérite une écoute attentive."
PROGRACER - 19.05.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Juste après sa collaboration avec Yuval Kramer (Amaseffer) au sein de Reign Of The Architect, le batteur mexicain Mauricio Bustamante s'est attelé à la création de Exxiles, une sorte de super-groupe de métal progressif/symphonique. "Oblivion" est le premier opus d'une trilogie conceptuelle sur le thème de la loyauté et de ses limites lorsque des intérêts personnels entrent en jeu. 

Il y a du beau monde autour de Mauricio, à commencer par Mike LePond (Symphony X), Simon Rojas, Marcela Bovio (Stream Of Passion), Wilmer Waartroek (Ayreon) et d'anciens membres de groupes tels que Circus Maximus, Adagio, Trans Siberian Orchestra, etc ... Un line-up XXL au CV flatteur mais qui constitue un véritable groupe et pas seulement une réunion de têtes d'affiche pour un énième projet parallèle sans ambition à long terme.

La réunion de cette bande d'exilés (le nom du groupe n'est pas le fruit du hasard), tous issus des branches symphoniques et progressives du métal international, débouche fatalement sur une musique élaborée ('The Messenger', 'A Better Legacy'), punchy ('Entropy', 'Dictature Of Truth') et variée ('Awakening Part I'). L'influence de Yuval Kramer est présente tout au long des 11 titres au travers des arrangements symphoniques, des constructions complexes et de l'agressivité des riffs et rythmiques qui jalonnent l'album.

Tous les ingrédients de la réussite d'une telle fresque métal prog sont réunis, à commencer par la pertinence des compositions magistralement interprétées par les excellents instrumentistes et les différents chanteurs présents sur l'album. Difficile de dégager un titre au sein d'un tel concept album puisque l'ensemble est très homogène. Parmi les plus expressifs, notons 'Hopelessness', épique et percutant à l'image des bruits d'armes automatiques d'intro, relayées par des rafales de guitares. 'Introspective' retient également l'attention avec son riff pachydermique et ses nombreuses variations progressives. 'Lliorona' est une chanson traditionnelle mexicaine sublimée par la douce voix de Marcela Bovio. Enfin, 'Rise', final expiatoire et jubilatoire en forme d'ultime clin d'oeil au dernier ROTA dont il partage le titre.

Malgré quelques défauts de jeunesse comme une relative complexité de certaines mélodies ou des choix de placement vocal discutables, "Oblivion" est un premier album d'une grande qualité tant au niveau des compositions que de l'interprétation et des arrangements, servi par une production exemplaire. Il s'adresse aux amateurs de métal progressif et symphonique à la Symphony X ou Reign Of The Architect. Comme pour ces derniers, il demandera un peu de patience pour en apprécier les atours mais les aficionados en ont l'habitude. Mauricio Bustamante sait capter son auditoire et le tenir en haleine pour la suite que l'on attend déjà avec impatience et que l'on espère du même tonneau.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/exxiless/



GROUPES PROCHES:
REIGN OF THE ARCHITECT, DREAM THEATER, SYMPHONY X, AYREON

LISTE DES PISTES:
01. A Better Legacy
02. Hopelessness
03. Anthem of Lies
04. Page of the Night
05. Introspective
06. Dictator of Trust
07. Llorona
08. Entropy
09. Awakening Part 1 (Dark Renaissance)
10. The Messenger
11. Rise


FORMATION:
Antonio Rivera: Guitares
Chris Caffery: Guitares
David Grey: Guitares
Gus Monsanto: Chant
Marcela Bovio: Chant
Mats Haugen: Guitares
Mauricio Bustamante : Batterie
Mike LePond: Basse
Oddleif Stensland: Chant / Guitares
Oyvind Haegeland:
Sergio Aguilar: Guitares
Simon Rojas: Basse
Wilmer Waarbroek: Chant
Zak Stevens: Chant


TAGS:
Epique, Concept-album
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC EXXILES
DERNIERE ACTUALITE
Exxiles: Oblivion
Toutes les actualités sur EXXILES
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
PARZIVALS EYE: Defragments (2015)
ROCK PROGRESSIF Après les excellents "Fragments" de 2009, Chris Postl et son Parzivals Eye reviennent nous proposer des "Defragments" parmi lesquels se cachent de simples mais fort jolies compositions.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
RUSH: Feedback (2004)
ROCK Au travers de reprises judicieusement choisies, Rush nous fait découvrir ses racines musicales pour notre plus grand plaisir.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT EXXILES
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020