.
.
GROUPE/AUTEUR:

KILLING JOKE

(ROYAUME UNI)

TITRE:
WHAT'S THIS FOR...! (1981)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
POST ROCK

"Killing Joke stagne avec ce deuxième album, répétant une formule sans la renouveler."
ADRIANSTORK - 21.05.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5

Après un remarquable premier opus, ​Killing Joke​, décide d'enregistrer son sucesseur dans les studios Townhouse. Contrairement au premier album, enregistré sur une longue durée au Marquee Studios, pendant laquelle le groupe avait pu peaufiner l´édification de son son, l'enregistrement de ''What's THIS for...!'' a été plus réduit. Quelles en ont été les conséquences ? Renouvellement précoce du groupe ou redite artistique?

Dès les premières secondes, l'auditeur peut se sentir en terrain connu. Connu, certes, mais toujours aussi hostile et malsain. Le groupe apporte sur un plateau tropical des atmosphères lugubres avec toujours en arrière-plan une apocalypse qui a déjà commencé. A la guitare crasse de Geordie Walker sur ´Fall Of Because´ répond à nouveau une section rythmique tribale bien affûtée (en plus d´un final masochiste), tandis que Jaz Coleman​ se plait à geler ses vocalises avant de tenter quelques growls prophétiques sur les refrains. ´Unspeakable´ mène au pays de l´exorcisme avec une douche brulante en guise d´introduction. Sur les refrains, la voix de Jaz Coleman répétant le titre ad nauseam semble se perdre dans la fumée, tandis que les étranges choeurs de Paul Ferguson finissent par tout envelopper. ´Exit´ qui clôt l´album démarre sur des chapeaux de roue après des samples de chiens, tandis que Paul Ferguson martèle sa batterie d´harmonies martiales.

Malheureusement, malgré cette qualité de son, l´écoute de l´album peut provoquer le sentiment fâcheux pour tout auditeur d'avoir affaire avec des chutes de studio du premier album. ´Butcher´, à l´image de la pochette suggérant à l´horizon les conséquences du syndrome chinois, renoue avec des images apocalyptiques mais son développement musical aurait gagné à être abrégé, le groupe ne suscitant que peu d´engouement pour la répétition de son thème et notamment de sa batterie (en outre, l´intro est un décalque déformé et plus rythmé de ´Requiem´). ´Follow The Leaders´ renoue avec la veine dansante synthétique de ´Wardance´ mais ne parvient pas à surpasser son modèle (et le refrain pèche par un manque d´audace flagrant). ´Madness´ prend des virages plus serrés, conduit par une basse magistrale mais le titre est gâchée par son refrain caricatural. Pis, certaines paroles sont un peu redondantes (´Tension´, ´Follow The Leaders) à défaut d´être minimalistes (´The Fall Of Because´).

Un album réalisé à la va-vite par un groupe qui avait pourtant surpris tout autant par son audace musicale que pour son contenu eschatologique. A défaut d'innover, Killing Joke se contente d´être efficace (ce qui n´est pas forcément un défaut). Malgré ce faux pas, la suite viendra confirmer tous les espoirs placés sur ce jeune groupe.


Plus d'information sur http://www.killingjoke.com



GROUPES PROCHES:
SOUNDGARDEN, KORN, LAIBACH, NINE INCH NAILS, FEAR FACTORY, RAMMSTEIN, MINISTRY, NIRVANA, MARILYN MANSON, METALLICA

LISTE DES PISTES:
01. The Fall Of Because
02. Tension
03. Unspeakable
04. Butcher
05. Follow The Leaders
06. Madness
07. Who Told You How?
08. Exit


FORMATION:
Jaz Coleman: Chant / Claviers
Kevin 'geordie' Walker: Guitares
Martin 'youth' Glover: Basse
Paul Ferguson: Batterie


TAGS:
80's, Chaotique, Lourde, Punk, Sombre, Tribal, Guitar-Hero, Chant éraillé, Chant grave, Chant grunt/growl, Chant hurlé, Choeurs
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC KILLING JOKE
DERNIERE ACTUALITE
KILLING JOKE et TURBOWOLF en concert à Paris le 27 octobre prochain
Toutes les actualités sur KILLING JOKE
DERNIER ARTICLE
DOSSIER KILLING JOKE (2ème partie)
Killing Joke va fêter les 40 années de la sortie de son premier album, l'occasion est trop belle de revenir sur ce groupe aussi mystérieux que méconnu. Tous les articles sur KILLING JOKE
NOTES
2.3/5 (3 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
KORITNI: Night Goes On For Days (2015)
HARD ROCK Moins immédiat et plus varié que ces prédécesseurs, ce nouvel opus n'en est pas moins une nouvelle réussite prouvant le talent de ses géniteurs.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
LACUNA COIL: In A Reverie (1999)
METAL GOTHIQUE Avec "In A Reverie", son premier album, Lacuna Coil réussit son entrée dans la cour des grands.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KILLING JOKE
KILLING-JOKE_MMXII
Mmxii (2012)
4/5
4.7/5
SPINEFARM RECORDS / METAL INDUSTRIEL
KILLING-JOKE_Revelations
Revelations (1982)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / POST ROCK
KILLING-JOKE_Killing-Joke
Killing Joke (1980)
4/5
3/5
AUTRE LABEL / ROCK
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020