.
.
GROUPE/AUTEUR:

SHAPE OF DESPAIR

(FINLANDE)

TITRE:
MONOTONY FIELDS (2015)
LABEL:
SEASON OF MIST
GENRE:
DOOM

""Monotony Fields" installe l'auditeur dans une espèce de transe hypnotique, pèlerin masochiste qu'il berce au son de ses notes qui envoûtent avant de l'engourdir, tissant une toile dont il est peu à peu le prisonnier."
CHILDERIC THOR - 07.07.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Auteur entre 2000 et 2004 de trois albums matriciels qui ont durablement fixé les codes du Funeral Doom, Shape Of Despair avait depuis (quasiment) disparu des sonars, ce que tous les amoureux de cet art de douleur n'ont pu que regretter. Les maigres signaux envoyés par les Finlandais, une compilation éponyme en 2006, un 7' EP quatre ans plus tard et un split partagé avec Before The Rain l'année suivante, loin de nous rassurer, semblaient au contraire confirmer une lente agonie, irréversible plongée au fond des limbes sans espoir de retour.

C'est pourquoi "Monotony Fields", n'en a que plus de valeur, quatrième offrande attendue comme un messie miraculeux. Si l'ex Amorphis et Ajattara, Pasi Koskinen, son chanteur depuis "Angels Of Distress", a quitté le navire, la musique sculptée par Shape Of Despair ne souffre pas de ce départ car son âme se confond de toute façon avec celle du guitariste et claviériste Jarno Salomaa, lequel reste fidèle à une écriture que le temps n'a pas érodé.

De fait, ce nouvel opus s'inscrit dans le sillage naturel de "Illusion's Play", album sur lequel nous avions (presque) quitté le groupe il y a onze ans maintenant. Trame immobile qui semble s'étirer à l'infini, nappes de claviers funèbres, gorges profondes et mélopées féminines aussi vaporeuses que spectrales définissent toujours une musique plus atmosphérique que funéraire, et en définitive de moins en moins hermétique à l'image de 'The Blank Journey' et 'Reaching The Innermost'.

Du coup, n'attendez pas de "Monotony Fields" une resucée de "Shades Of...", premier essai dont ni la lenteur mortuaire et étouffante ni le teint blafard n'ont jamais été égalés, mais plutôt la passerelle entre la tristesse glacée de "Angels Of Distress" et la beauté fantomatique de "Illusion's Play". La mélodie de 'Withdrawn' parait de fait, s'être échappée du deuxième album dont le lustre sinistre s'est toutefois depuis longtemps dissous dans une étendue plus éthérée et élégiaque que pétrifiée, témoin ce 'In Longing' au final des plus accessibles.

Mais, long de 76 minutes, "Monotony Fields" installe l'auditeur dans une espèce de transe hypnotique, pèlerin masochiste qu'il berce au son de ses notes qui envoûtent avant de l'engourdir, tissant une toile dont il est peu à peu le prisonnier. D'une langueur répétitive, ces plaintes diffusent tout doucement un venin qui gèle le sang dans les veines.

Si elle ne saurait être considérée comme la pierre angulaire de leur carrière, cette quatrième marche funèbre démontre que les Finlandais ne sont pas (encore) morts alors qu'on les croyait perdus, plus qu'un pied dans la tombe. A moins bien entendu que "Monotony Fields" ne soit en fait que leur ultime soubresaut, l'avenir seul nous le dira... En attendant, savourons comme il le mérite ce signe de vie (ou plutôt de mort) de la part d'un groupe qui se fait trop rare...

Plus d'information sur https://www.facebook.com/shapeofdespairofficial



GROUPES PROCHES:
SWALLOW THE SUN, ABLAZE IN HATRED, COLOSSEUM, TYRANNY, PANTHEIST

LISTE DES PISTES:
01. Reaching The Innermost
02. Monotony Fields
03. Descending Inner Night
04. The Distant Dream Of Life
05. Withdrawn
06. In Longing
07. The Blank Journey
08. Written In My Scars


FORMATION:
Henri Koivula: Chant
Jarno Salomaa: Guitares / Claviers
Natalie Koskinen: Chant
Sami Uusitalo: Basse
Samu Ruotsalainen : Batterie
Tomi Ullgrén: Guitares


TAGS:
Mélancolique, Sombre
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC SHAPE OF DESPAIR
DERNIERE ACTUALITE
SHAPE OF DESPAIR: Sortie de la démo "Alone In The Mist"
Toutes les actualités sur SHAPE OF DESPAIR
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
LITTLE TRAGEDIES: At Night (2014)
ROCK PROGRESSIF On ressort de l'écoute de "At Nights" non pas abasourdi, mais tout simplement enchanté d'un tel bonheur auditif déclenché par une inspiration semblant sans limite.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
NEIL YOUNG: The Monsanto Years (2015)
ROCK "The Monsanto Years" est un album qui se situe dans la moyenne de la discographie de Neil Young, ni mauvais, ni indispensable.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SHAPE OF DESPAIR
SHAPE-OF-DESPAIR_Alone-in-the-Mist
Alone In The Mist (2016)
3/5
-/5
SEASON OF MIST / DOOM
SHAPE-OF-DESPAIR_illusion-s-play
Illusion's Play (2004)
4/5
3/5
SPIKEFARM / DOOM
SHAPE-OF-DESPAIR_ANGELS-OF-DISTRESS
Angels Of Distress (2001)
4/5
4/5
SPINEFARM RECORDS / DOOM
SHAPE-OF-DESPAIR_SHADES-OF
Shades Of (2000)
4/5
4/5
SPIKEFARM / DOOM
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020