GROUPE/AUTEUR:

LACUNA COIL

(ITALIE)

TITRE:
IN A REVERIE (1999)
LABEL:
CENTURY MEDIA RECORDS
GENRE:
METAL GOTHIQUE

"Avec "In A Reverie", son premier album, Lacuna Coil réussit son entrée dans la cour des grands."
CHILDERIC THOR - 21.05.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Sans forcément aller jusqu’à dire que cette première offrande longue durée des Italiens était attendue comme le messie, il n’en demeure pas moins que nombreux sont ceux qui alors n’en pouvaient plus de patienter. Car l'EP éponyme publié deux ans plus tôt nous avait mis en appétit.

L’attente était grande donc, d’autant plus que la formation par qui tout avait commencé, The Gathering, entamait alors sa mue, la voyant s’éloigner des rivages du Gothic metal pour accoster les terres d’un métal atmosphérique encore plus beau (mais cela est une autre histoire). Le trône vient de se libérer et Lacuna Coil apparaît à ce moment là comme le plus sérieux prétendant pour désormais l’occuper, comme l’illustre "In A Reverie", édité par Century Media (label des Hollandais) et produit par Waldemar Sorychta (qui a travaillé sur le matriciel "Mandylion").

La grande force du groupe transalpin demeure sa capacité à graver des chansons toutes imparables, courtes et efficaces, hymnes instantanés à même d’être repris en chœur durant les festivals agglomérant des chevelus par milliers, pour qui la séduisante Cristina est alors la nouvelle metal queen. De 'The Circle' au puissant 'Cold', illuminé par le chant presque désespéré de la belle, de l’énergique 'My Wings' au superbe 'To My Self I Turned', d’où s’échappent des vibrations d’une grande tristesse, l’inspiration ne faiblit à aucun moment, emportée par un  souffle d’émotions ('Veins Of Glass', surtout), dont le vecteur reste cette voix féminine absolument irrésistible.

Et tant pis si le chant masculin arrime trop la musique de Lacuna Coil à celle de sa principale influence, Paradise Lost, pour le moins évidente sur les néanmoins excellents 'Reverie', dont les riffs semblent évadés de "Icon", ou 'Honeymoon Suite', c’est suffisamment bien fait pour emporter l’adhésion. Alors certes, "In A Reverie" ne possède ni la dimension presque mythologique de "Mandylion", ni la puissance émotionnelle et atmosphérique de "Nighttime Birds" de The Gathering, la faute sans doute à des compositions moins élaborées et aux lignes vocales d'Andrea qui tendent à affadir la beauté apportée par l’organe de la jeune femme. Il s’impose malgré tout comme un très bon cru, à la hauteur des espoirs que sa mise en bouche avait suscité. 

Plus d'information sur http://www.lacunacoil.it



GROUPES PROCHES:
MANDRAGORA SCREAM, NOVEMBER 7, KARMIC LINK, LOSING SCARLET, LULLACRY, EPICA, EFFLORESCE , PROCESS, UNSUN, CCW

LISTE DES PISTES:
01. Circle
02. Stately Lover
03. Honeymoon Suite
04. My Wing
05. To Myself And Turned
06. Cold
07. Reverie
08. Veins Of Glass
09. Falling Again


FORMATION:
Andrea Ferro: Chant
Cristiano Migliore: Guitares
Cristiano Mozzati: Batterie
Cristina Scabbia: Chant
Marco Coti Zelati: Basse / Claviers


TAGS:
Chant féminin
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC LACUNA COIL
DERNIERE ACTUALITE
LACUNA COIL : Nouveau morceau
Toutes les actualités sur LACUNA COIL
DERNIERE INTERVIEW
Trois ans après un "Delirium" très bien reçu, Lacuna Coil sort "Black Anima", leur meilleur album à ce jour selon eux. Cristina Scabbia et Andrea Ferro se sont prêtés au jeu de l'interview

NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
KILLING JOKE: What's This For...! (1981)
POST ROCK Killing Joke stagne avec ce deuxième album, répétant une formule sans la renouveler.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
SOLKYRI: Sad Boys Club (2015)
POST ROCK Livrant une musique très mélodique et homogène, Solkyri s'affirme comme un représentant majeur du post-rock.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LACUNA COIL
LACUNA-COIL_Black-Anima
Black Anima (2019)
5/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL GOTHIQUE
LACUNA-COIL_Delirium
Delirium (2016)
4/5
3/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL GOTHIQUE
LACUNA-COIL_Broken-Crown-Halo
Broken Crown Halo (2014)
4/5
4/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL MELODIQUE
LACUNA-COIL_Dark-Adrenaline
Dark Adrenaline (2012)
4/5
3.5/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL MELODIQUE
LACUNA-COIL_Shallow-Life
Shallow Life (2009)
4/5
2.5/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL ATMOSPHERIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020