.
.
GROUPE/AUTEUR:

ANNIHILATOR

(CANADA)

TITRE:
SUICIDE SOCIETY (2015)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
THRASH

""Suicide Society" n'est pas un grand cru mais s'écoute toutefois avec un plaisir communicatif, signe de vie d'un musicien dont il faut saluer la sincérité et l'incroyable vitalité."
CHILDERIC THOR - 26.10.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Nous avions presque oublié ces derniers années que Annihilator fut pendant très longtemps le théâtre d'incessants changements de line-up autour de son inoxydable figure de proue, Jeff Waters, qu'on ne présente bien sûr plus. Durant douze ans (un record !), Jeff Padden s'est accroché au micro, participant à quelques-uns des meilleurs albums du groupe, de"All For You" au bien nommé "Metal" ceci expliquant sans doute sa longévité à un poste qui jusqu'alors ressemblait à un siège éjectable.

La décision de Waters de se priver de nouveau de chanteur nous ramène forcément vingt ans en arrière lorsqu'il était (presque) seul à la barre. Ainsi, comme à l'époque de "King Of The Kill" puis de "Refresh The Demon", le maître s'est chargé de tout sur cette quinzième rondelle, du chant à la guitare, sans oublier la basse, hormis la batterie, toujours assurée par Mike Harshaw dont il s'agit de la seconde collaboration avec le Canadien.

Sans surprise et alors que Jeff aurait pu profiter de cette (petite) révolution pour renouer avec les velléités expérimentales de "Remains", injustement sous-estimées, "Suicide Society" reste au contraire du Annihilator pur jus, collection de cartouches biberonnées au Viagra par boîte de douze.

Certaines mauvaises langues ne manqueront pas de souligner que le guitariste n'est toujours pas devenu un grand chanteur (ce n'est pas très grave) et qu'il ne se gène pas pour réchauffer toujours les mêmes riffs, les mêmes accroches (ce qui l'est plus), comme l'illustrent en effet des titres tels que 'The One You Verse', 'Creepin' Again'. De fait, il nous faut bien admettre que cet opus donne l'impression d'avoir été  réalisé à la va-vite, la créativité en pilotage automatique, loin des réussites de jadis ou même plus récentes. L'absence de Dave Padden y est-t-elle pour quelque chose ? C'est peu probable. 

Il en faut pourtant plus pour gâter une écoute orgasmique certes vierge de véritables morceaux de bravoure, à l'exception peut-être de l'amorce éponyme et de 'Every Minute' qui ferme la marche en beauté, mais ô combien efficace et remuante. Waters connaît son métier et nous balance des uppercuts rageurs comme il en a le secret ('My Revenge'), confirmant encore une fois qu'il n'est pas près de sucrer les fraises.

Vous l'aurez donc compris, "Suicide Society" n'est pas un grand cru mais s'écoute toutefois avec un plaisir communicatif, signe de vie d'un musicien dont il faut saluer la sincérité et l'incroyable vitalité. Et puis de toute façon, un Annihilator en petite forme (tout est relatif) demeure bien supérieur à bien des skeuds ... 

Plus d'information sur http://www.annihilatormetal.com



GROUPES PROCHES:
IRON MAIDEN, NEVERMORE, OVERKILL, TESTAMENT, SLAYER, METALLICA, MEGADETH

LISTE DES PISTES:
01. Suicide Society
02. My Revenge
03. Snap
04. Creepin’ Again
05. Narcotic Avenue
06. The One You Serve
07. Break, Enter
08. Death Scent
09. Every Minute


FORMATION:
Mike Harshaw : Batterie
Aaron Homma: Guitares
Cam Dixon: Basse
Jeff Waters: Chant / Guitares


TAGS:
Lourde, Sombre, Technique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ANNIHILATOR
DERNIERE ACTUALITE
ANNIHILATOR : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur ANNIHILATOR
DERNIER ARTICLE
Annhilator - Archer - Harlott - Courtrai De Kreun - 06 Novembre 2015
Music Waves est de retour à Courtrai pour assister à la revanche que nous doit Annihilator après son concert raccourci du festival Alcatraz. Tous les articles sur ANNIHILATOR
DERNIERE INTERVIEW
Avant Dave, les gens qui découvraient le groupe voyaient les différents lineups et devaient penser que j'étais un abruti de dictateur avec qui il doit être très dur de travailler...

NOTES
3/5 (2 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
QUANTUM FANTAY: Dancing In Limbo (2015)
ROCK PROGRESSIF Avec ce sixième album, les "petits" Belges de Quantum Fantay semblent vouloir en remontrer à leurs modèles britanniques : les "anciens" d'Ozric Tentacles.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
DAVID BOWIE: Let's Dance (1983)
ROCK L'album qui permet à Bowie d'accéder au grand public … mais qui lui fait perdre ses fans de la première heure.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ANNIHILATOR
ANNIHILATOR_Ballistic-Sadistic
Ballistic, Sadistic (2020)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / THRASH
ANNIHILATOR_For-The-Demented
For The Demented (2017)
4/5
3/5
AUTRE LABEL / THRASH
ANNIHILATOR_Feast
Feast (2013)
4/5
3/5
EMI / THRASH
ANNIHILATOR_Annihilator
Annihilator (2010)
4/5
3/5
EARACHE / THRASH
ANNIHILATOR_Metal
Metal (2007)
4/5
4/5
SPV STEAMHAMMER / THRASH
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020