GROUPE/AUTEUR:

MYON

(FINLANDE)

TITRE:
VITALWORKS (2015)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
A.O.R.

"Voici typiquement le genre d'album laissant un sentiment partagé entre d'une part, le respect de la démarche et des risques pris par le groupe, et de l'autre, des faiblesses trop perceptibles pour être ignorées."
LOLOCELTIC - 01.07.2015 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Si depuis sa formation en 1995, Myon est un habitué des changements de direction artistique, hésitant régulièrement entre Heavy-Metal et Hard-Rock, bien que gardant toujours des composantes mélodiques et progressives dans sa recette, les choses se sont accélérées depuis quelques années. Car il ne faut pas se fier à l'absence de nouvel album depuis 2007 ("Frameworks") et penser que la vie du combo originaire d'Oulu est restée aussi calme que le tempérament général des habitants de sa Finlande natale. Alors que la sortie du single 'Built By The Distance' en 2011 laissait entrevoir une nouvelle orientation vers un AOR Progressif à la Saga, le sextet est ensuite devenu quintet avec le départ non remplacé du guitariste Risto Silenius, et surtout, celui du frontman Jukka Nummi. Ce dernier ne brillait pas particulièrement par un charisme hors norme, mais il ne manquait pas d'un talent dont il fait désormais profiter Stargate.

Malheureusement pour Myon, il n'est pas certain qu'il ait gagné au change avec un Marco Mannermaa jusqu'alors inconnu et ayant régulièrement du mal à cacher ses limites sur ce nouvel opus. La direction prise en 2011 se confirme et nous avons clairement affaire à une inspiration venant du gang des frères Crichton. Mais si les musiciens assurent dans l'ensemble, en particulier en multipliant les duels entre guitare et claviers sur de très bons soli à rallonge, il sera impossible de confondre le nouveau vocaliste avec Michael Sadler. En difficulté lorsqu'il doit faire preuve de plus de puissance ('Mystery Of The Moment', 'When It Could Begin'), manquant de profondeur sur les titres les plus délicats ('In The Arms Of Eternity'), sa prestation générale manque d'assurance et représente le principal point faible de cet album qui souffre également d'une production handicapée par des claviers aux sonorités souvent datées et par une batterie la plupart du temps triggée.

Voilà qui est dommage car les raisons de s'intéresser à ce "Vitalworks" ne manquent pas et les choses commencent particulièrement bien avec le single 'Otra Vez', titre inspiré par un tango argentin et au refrain en espagnol se révélant hyper accrocheur. Il est clair que les Finlandais ne se réfugient pas dans la facilité, se lançant dans des compositions syncopées et déstructurées ('Twist In The Orbit', 'Chains Of Society'), ou jouant sur l'alternance de couplets calmes et de refrains énergiques ('Blood Mountain', 'No Pain No Gain'). Myon est même capable de varier les ambiances en conservant le tempo inchangé sur 'Call Of The Senses', titre parmi les plus intéressants. Si l'ensemble manque malgré tout d'accroches, l'interprétation instrumentale est sans faille. Les soli sont d'un haut niveau laissant apparaître une technique et une vélocité largement au-dessus de la moyenne. La section rythmique n'est pas en reste avec une basse se faisant parfois plus prégnante et laissant apparaître quelques belles lignes ('When It Could Begin', 'Finally Forgiven').
 
"Vitalworks" est typiquement le genre d'album laissant un sentiment partagé entre d'une part, le respect de la démarche et des risques pris par le groupe, et de l'autre, des faiblesses trop perceptibles pour être ignorées. Si rien ne semble rédhibitoire, il est cependant surprenant de constater de pareilles erreurs de la part d'un groupe ayant une telle expérience. A gommer rapidement sous peine de rester définitivement dans l'ombre d'une influence (Saga en l'occurrence) face à laquelle la comparaison n'est pas tenue sur tous les points.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/myonmusic



GROUPES PROCHES:
SAGA, ALIAS EYE, PRAYER

LISTE DES PISTES:
01. Otra Vez - 4:13
02. Twist In The Orbit - 3:25
03. Mystery Of The Moment - 3:42
04. Call Of The Senses - 4:19
05. Blood Mountain - 3:13
06. In The Arms Of Eternity - 5:12
07. When It Could Begin - 4:47
08. Chains Of Society - 3:13
09. How Does It End - 3:32
10. Answer To It All - 4:00
11. Last Tear - 5:12
12. No Pain No Gain - 4:25
13. Finally Forgiven - 5:24
14. Silent Goodbye - 4:02


FORMATION:
Jyrki Laiho: Guitares
Keijo Koivikko: Basse
Marco Mannermaa: Chant
Matti Torro : Batterie
Mika Pohjola: Claviers


TAGS:
80's, Accessible / FM
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
LYNOTT - 01/07/2015 -
0 0
3/5
Effectivement, les influences de Saga sont assez conséquentes dans les travaux d'aujourd'hui de Myon. Aussi, l'écoute de cet opus m'a ramené quelques années (si proches...) en arrière lorsque "Wind Him Up" tournait sur ma platine en 2007 (si loin finalement...).

La madeleine de Proust fût donc appréciable, une fois, deux ou trois fois peut être et puis je me suis lassé. La raison ? Peut être avancerais-je que la qualité des compositions n'est pas à la hauteur des envies des musiciens (s'élever à la hauteur de la bande à Critchon) et des besoins des auditeurs (retrouver Saga dans toute sa splendeur).

Bref, Saga est proche, mais Saga est loin tout de même.

Plaisant fugitivement. Oublié rapidement.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MYON
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ROZ VITALIS: Lavoro D'amore (2015)
ROCK PROGRESSIF Malgré une production paresseuse et une inspiration inégale, "Lavoro d'Amor" contient quelques titres qu'apprécieront les amateurs de musique originale loin des stéréotypes dont on nous rebat les oreilles.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
KLONE: Here Comes The Sun (2015)
ROCK ATMOSPHERIQUE "Here Comes The Sun" est un pari artistique audacieux loin du métal polymorphique qui a fait la signature de Klone depuis plus de dix ans. Le résultat est toujours aussi magistral.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MYON
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020