GROUPE/AUTEUR:

LITTLE TRAGEDIES

(RUSSIE)

TITRE:
AT NIGHT (2014)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"On ressort de l'écoute de "At Nights" non pas abasourdi, mais tout simplement enchanté d'un tel bonheur auditif déclenché par une inspiration semblant sans limite."
TONYB - 07.07.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5

L'éloignement, la langue et un site Internet qui, malgré la présence d'une version anglaise depuis peu de temps, n'est pas forcément très à jour des dernières nouveautés, font qu'il n'est pas toujours très simple de suivre la carrière de Little Tragedies, groupe russe de progressif symphonique dont le dernier album, "At Nights", publié en 2014, est composé de pièces enregistrées trois années auparavant.

Comme ses prédécesseurs, ce nouvel album est avant tout dominé par l'omniprésence des claviers et du piano de son maître à penser, Gennady Ilyin, dont la culture classique se retrouve dans ses différentes compositions. Celles-ci se répartissent en deux groupes distincts. Les titres les plus courts présentent des mélodies chatoyantes, faciles d'accès, passant d'un simple duo voix piano (voire même piano tout seul !) à un accompagnement symphonique dans lequel les guitares viennent dialoguer avec les claviers du maestro, empruntant tour à tour des sonorités façon Collage ou pouvant se révéler plus tranchantes à l'occasion. Certes, le chant en russe se révèle un peu particulier à l'écoute, mais en-dehors d'une incompréhension totale des termes abordés, il s'intègre finalement plutôt bien à l'ensemble et reste de toute manière limité sur la durée. 'Forest. Darkness …' et 'Dawn' sont ainsi les morceaux les plus emblématiques de cette première tendance, tandis que 'Sekhmet' permet à G. Ilyin de s'offrir un final très classique en solitaire au piano.

Mais la face la plus intéressante de Little Tragedies se retrouve dans les trois titres les plus longs de l'album, et notamment 'At Nights' dont les 12 minutes sont un véritable festival instrumental, seulement entrecoupé de quelques instants chantés (pas vraiment indispensables d'ailleurs) : démontrant une technicité hors pair, le groupe nous propose un véritable patchwork progressif fait d'un assemblage très cohérent de multiples thèmes aux variations permanentes, tant mélodiques que rythmiques. Évitant les pièges caricaturaux que l'on a pu accoler à la musique d'ELP dont il se trouve proche, Little Tragedies se goinfre à la source d'une musique d'inspiration classique revisitée à la sauce progressive (c'est particulièrement vrai sur 'Comrade'), construisant ces trois longs titres à la manière d'une symphonie déferlant sur l'auditeur qui, avec un soupçon de concentration, parviendra rapidement à se laisser emporter par un déluge instrumental que l'on souhaiterait sans fin ('Walking Stick').
On ressort de là non pas abasourdi, mais tout simplement enchanté d'un tel bonheur auditif déclenché par une inspiration semblant sans limite, les pièces les plus courtes faisant office de respiration bienvenue.

Cette nouvelle production de Little Tragedies réussit le pari de marier complexité et accessibilité, le tout porté par une qualité de composition empruntée à la musique classique et délivrée de main de maître par des musiciens de top niveau. Loin des effets de manche et des excès que de tels atouts peuvent engendrer, le groupe russe parvient à conserver une certaine simplicité qui séduira plus d'un aficionado de rock progressif.


Plus d'information sur http://www.littletragedies.com/



GROUPES PROCHES:
ELP, PAR LINDH PROJECT

LISTE DES PISTES:
01. At Nights
02. In The Library
03. Forest. Darkness...
04. Dawn
05. Comrade
06. Sekhmet
07. Late Autumn Time
08. Spring Chatter
09. Walking Stick
10. There Are Many Good Things In The World


FORMATION:
Aleksey Bildin: Saxophone, Clarinette
Alexander Malakhovsky: Guitares
Gennady Ilyin: Chant / Claviers
Oleg Babynin: Chant / Basse
Yuri Skripkin: Batterie


TAGS:
Symphonique, Technique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC LITTLE TRAGEDIES
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
UNDER THE ABYSS: A Future To Behold (2015)
THRASH Avec "A Future To Behold", les Français de Under The Abyss signent un excellent disque de thrash moderne qui sait se faire aussi brutal qu'accrocheur.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
SHAPE OF DESPAIR: Monotony Fields (2015)
DOOM "Monotony Fields" installe l'auditeur dans une espèce de transe hypnotique, pèlerin masochiste qu'il berce au son de ses notes qui envoûtent avant de l'engourdir, tissant une toile dont il est peu à peu le prisonnier.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LITTLE TRAGEDIES
LITTLE-TRAGEDIES_New-Faust
New Faust (2006)
4/5
3.5/5
MUSEA / ROCK PROGRESSIF
LITTLE-TRAGEDIES_The-Sixth-Sense
The Sixth Sense (2006)
3/5
-/5
MUSEA / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020