ARTISTE:

THE MURDER OF MY SWEET

(SUÈDE)
TITRE:

BETH OUT OF HELL

(2015)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
Chant féminin, Concept-album, FM
"Un virage symphonique et un album mi-figue mi-raisin pour TMOMS."
LYNOTT (12.10.2015)  
3/5
(1) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

The Murder Of My Swee... voilà un nom bien étrange. Cet énième groupe suédois a certainement apprécié le film américain de 1944 "Murder, My Sweet" ("Adieu, Ma Belle") - adaptation d'un roman de Raymond Chandler - au point de s'en souvenir 62 ans plus tard quand il s'est formé car le groupe prétend jouer du rock cinématique. "Beth Out Of Hell", leur troisième album, vient de débarquer sur nos platines.

Daniel Flores est toujours aux commandes, celles des claviers, celles de la batterie et celles de la production, accompagné à nouveau de la gironde Angelica Rylin à qui il laisse généreusement le micro. Seul le bassiste est finalement nouveau dans le club. Ceci dit, le détail n'est pas capital puisqu'on ne l'entend guère. Mais nous y reviendrons.

Cet album, une fois de plus, surprend par son imprégnation stylistique. En effet, contrairement à "Divanity" (2010) qui était d’obédience hard rock mélodique et à "Bye Bye Lulaby" (2012) qui flirtait avec le hard rock FM limite pop, "Beth Out Of Hell" nous la joue hard rock/pop symphonique et progressif. Personne ne pourra avancer que le combo reste calé sur ses idées d'appartenance musicale.

Il est fort probable que les spécialistes auront noté que "Beth Out Of Hell" sonne un tantinet "Bat Out Of Hell", premier album sorti en 1977 de l’inénarrable Meat Loaf. Une ressemblance pas forcément fortuite tant on pourrait croire à l'écoute de cet opus que Jim Steinman, qui a écrit les plus grands succès de Meat Loaf, a rendu visite - façon muse - à Daniel Flores durant ses longues soirées de cogitations musicales lorsqu'il planchait sur son nouveau bébé.

Treize titres vous attendent ici, pour plus d'une heure dix de musique. Le ton est plus hard rock que métal. Symphonique et progressif, il comporte de fréquentes incursions vers la pop mélodique - Abba est né en Suède, que diable ! - mais les ambiances sont toutefois plus sombres que celles dessinées par les précédents essais. Il nous est seriné sur la Toile que cet opus est un concept-album dont le thème est l'amour éprouvé par l'une des filles de Lucifer pour pour l'archange Gabriel. Les titres se succèdent dans un fondu-enchaîné perclus, dans leurs interstices, de bruitages et de voix off. Voilà comment justifier l'étiquette concept-album.

Las, à l'instar de sa thématique précitée, l'ensemble ne déchaîne pas les passions. En effet, mis à part les trois premiers titres suivant l'intro et un 'Humble Servant' mélodiquement mémorable, on s'ennuie ferme, notamment sur 'Requiem For A Ghost' et 'Means To An End', les deux pavés de dix minutes du concept. Le souci vient vraisemblablement à la fois des baisses d'inspiration mélodique - les mélodies restent bien plus anecdotiques que celles auxquelles le groupe nous avait habitués - mais également du fait que le mixage de l'album rend la basse et la guitare quasiment inaudibles En effet, la batterie et les synthés absorbent tout l'espace sonore, laissant Angelica tenter de tirer son épingle du jeu. Mission pour laquelle elle mérite de se voir agrafer une médaille sur son plastron que d'aucuns trouveront généreux.

Voilà donc un troisième album qui rate le coche - ce qui est souvent le cas - et qui va vraisemblablement amener The Murder Of My Sweet à rentrer dans le rang après avoir créé, avec ses deux premiers opus, un buzz prometteur sur le Net. Il va falloir que Flores retrouve l'inspiration s'il ne veut pas voir son projet passer aux oubliettes, car Angelica ne va pas éternellement attirer à elle seule l'attention des hordes chevelues pour qui la plastique c'est fantastique, mais ça ne fait pas tout.


Plus d'information sur http://themurderofmysweet.com/



GROUPES PROCHES:
MIND'S EYE, LANA LANE


LISTE DES PISTES:
01. Hell On Earth
02. The Awakening
03. World In Ashes
04. Always The Fugitive
05. Bitter Love
06. Still
07. The Humble Servant
08. Requiem For A Ghost
09. Euthanasia
10. Tide After Tide
11. Poets By Default
12. Heaven Succumb
13. Means To An End

FORMATION:
Angelica Rylin: Chant
Christopher Vetter: Guitares
Daniel Flores: Chant / Claviers / Batterie
Patrik Janson: Basse
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
EDDYA
12/10/2015
175
  0 0  
4/5
Hum, je ne suis pas d'accord avec la chronique. C'est un très bon album où l'on retrouve beaucoup des traits de Mind's eye, grand oublié. Les premiers albums étaient à mon gout trop pop, ça flirtait avec le mauvais gout, à essayer de faire du populaire à la Evanescence, il n'en sortait rien d’extraordinaire.

Ici, le ton est beaucoup plus personnel, pour moi, c'est du métal progressif/FM, à la Mind's eye. Je pense qu'après la dissolution de Mind's eye (le chanteur s'étant barré), Daniel Flores avait quelque composition dans les cartons qu'il a utilisé pour MoMS. On retrouve la son emprunte, beaucoup plus que sur les albums précédents, et c'est pas un mal. Alors oui, il faut aimer Daniel Flores, mais pour tout fan de Mind's eye, Xsavior, c'est album vaudra le détour.

Dernier point, la prod. C'est vrai qu'il a fait mieux ... les guitares sont trop haut médium, ça fait mal aux oreilles parfois et la basse un peu trop derrière ... ce serait la le seul point négatif que je trouverais à cet album. 4/5 pour moi!

Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
EDDYA
12/10/2015
 
175
1
Hum, je ne suis pas d'accord avec la chronique. C'est un très bon album où l'on retrouve beaucoup des traits de Mind's eye, grand oublié. Les premiers albums étaient à mon gout trop pop, ça flirtait avec le mauvais gout, à essayer de faire du populaire à la Evanescence, il n'en sortait rien d’extraordinaire.

Ici, le ton est beaucoup plus personnel, pour moi, c'est du métal progressif/FM, à la Mind's eye. Je pense qu'après la dissolution de Mind's eye (le chanteur s'étant barré), Daniel Flores avait quelque composition dans les cartons qu'il a utilisé pour MoMS. On retrouve la son emprunte, beaucoup plus que sur les albums précédents, et c'est pas un mal. Alors oui, il faut aimé Daniel Flores, mais pour tout fan de Mind's eye, Xsavior, c'est album vaudra le détour.

Dernier point, la prod. C'est vrai qu'il a fait mieux ... les guitares sont trop haut médium, ça fait mal aux oreilles parfois et la basse un peu trop derrière ... ce serait la le seul point négatif que je trouverais à cet album. 4/5 pour moi!
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
THE MURDER OF MY SWEET: Nouvel album en décembre
DERNIERE INTERVIEW
THE MURDER OF MY SWEET (4 DÉCEMBRE 2009)
Ce n'est pas un, ni deux mais bel et bien trois des cinq membres du combo suédois que Music Waves a interviewé. Entretien pendant lequel notre ami Daniel Flores nous a notamment loué son plaisir de travailler pour un projet destiné à un plus large public.
 
AUTRES CHRONIQUES
NILE: What Should Not Be Unearthed (2015)
DEATH METAL - Un maelström musical choquant, éprouvant et attirant, qui cache en son coeur une beauté mortifère lumineuse.
WHITE NOTE: Oppositional Defiant Disorder (2015)
POST ROCK - Un album plus que recommandable, à la porte du meilleur du symphonisme d'Anathema ou de Marillion, et qui mérite plus qu'une écoute. Nous avons succombé.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE MURDER OF MY SWEET
THE-MURDER-OF-MY-SWEET_BRAVE-TIN-WORLD
Brave Tin World (2019)
2/5
2/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
THE-MURDER-OF-MY-SWEET_Echoes-Of-The-Aftermath
Echoes Of The Aftermath (2017)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
THE-MURDER-OF-MY-SWEET_Bye-Bye-Lulaby
Bye Bye Lulaby (2012)
3/5
1/5
AFM RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
THE-MURDER-OF-MY-SWEET_Divanity
Divanity (2010)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / METAL GOTHIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021