GROUPE/AUTEUR:

LAIBACH

(SLOVENIE)

TITRE:
NOVA AKROPOLA (1986)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
METAL INDUSTRIEL

"Second album de Laibach et nouvelle séance de torture."
ADRIANSTORK - 16.10.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Après un premier album politiquement incorrect et qui lui aura valu des interdictions de concert, le groupe -qui faute d'avoir le droit d'utiliser son nom prend pour signe de reconnaissance le cerf- n´a pas mis d´eau dans son vin pour la confection de son deuxième album au titre suggérant une remise en cause politique. Mais à vouloir jouer avec le feu, les provocations du groupe se sont-elles refroidies?

''Nova Akropola'' est l'album jumeau de ''Laibach''. L'auditeur déjà secoué arrive en terrain connu. 'Vier Personen' déploie son artillerie de rythmes minimalistes et répétitifs qui ressemble à un peloton d'exécution. 'Krvava Gruda Plodna Zemlja' ne laisse aucune ambigüité sur le sort des victimes, passées à tabac par les rythmes martiaux tandis que Milan Fras déclame une poésie patriote. Le titre éponyme avance masqué au son des claviers lugubres et des nappes fantomatiques. Sur cet album, le groupe innove par un travail d'expérimentation de sons et des voix (sur 'Krvava Gruda' , 'Vade Retro' qui ressemble à une version infernale de 'Boadicea' d'​Enya​, ou encore le bruit des bottes couplé à un violoncelle des ténèbres sur 'Ti Ki izzivaš').

Mais c'est toujours grâce au charme magnétique du timbre rocailleux de Milan Fras que le groupe trouve un point d'ancrage dans les consciences populaires. Sur le titre éponyme, sa voix lugubre et légèrement déformée semble émerger des frimas d'un monde chtonien. Le même effet est réussi sur 'Die Liebe', avec en prime un chant allemand déposé sur des rythmiques plus directement orientées rock industriel. A contrario, Milan Fras réussit un grand écart avec 'Voljna Poema', où soutenu par des orgues et un piano, il nous offre un véritable moment de bravoure proche de l'opéra, ce qui constitue une pause entre deux éprouvantes séances d'holocauste à un dieu national-socialiste. Une façon de prouver que le groupe est pourvu d'un sens de l'humour particulier mais qui fait mouche.

Les singles du précédent album, l´efficace 'Drzava', ses trompettes wagnériennes et son discours du maréchal Tito, 'Panorama', librement inspiré de 'Mars' de ​Gustav Holst​, qui pourrait faire office de tube nazi, et le syntpop 'Decree' viennent compléter ce disque.

L´atmosphère est toujours aussi irrespirable que sur le premier album. Le groupe ne laisse guère de place à la mélodie et n´a pas encore commencé sa phase de contamination des genres que l'on retrouvera sur l'album prochain.

Plus d'information sur http://www.laibach.org



GROUPES PROCHES:
RAMMSTEIN, NINE INCH NAILS, MINISTRY, KILLING JOKE

LISTE DES PISTES:
01. Vier Personen
02. Nova Akropola
03. Krvava Gruda - Plodna Zemlja
04. Vojna Poema
05. Ti Ki Izzivaš
06. Izzivas
07. Die Liebe
08. Drzava
09. Vade Retro
10. Panorama
11. Decree


FORMATION:
Dejan Knez: Claviers / Batterie
Ervin Markošek: Claviers / Batterie
Ivan Novak: Claviers / Batterie
Milan Fras: Chant


TAGS:
80's, Chaotique, Dissonant, Lourde, Oppressant, Sombre, Théatral, Concept-album, Chant éraillé, Chant grave, Chant guttural, Chant hurlé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC LAIBACH
DERNIERE ACTUALITE
LAIBACH en concert ce vendredi sur Paris
Toutes les actualités sur LAIBACH
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ELDRITCH: Underlying Issues (2015)
METAL PROGRESSIF Un album enthousiasmant et chatoyant de metal prog sans prétention. Eldritch signe sans doute là son meilleur album en 20 ans de carrière.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
INVOKER: Aeon (2015)
BLACK METAL A sa manière, modeste et sans folie bien que d'une efficacité toute redoutable, Invoker vient d'accoucher d'un album carré et sans prétention, théâtre d'un art noir reptilien mais toujours mélodique.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LAIBACH
LAIBACH_The-Sound-Of-Music
The Sound Of Music (2018)
5/5
-/5
AUTRE LABEL / METAL INDUSTRIEL
LAIBACH_Let-It-Be
Let It Be (1988)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / METAL INDUSTRIEL
LAIBACH_Opus-Dei
Opus Dei (1987)
5/5
-/5
AUTRE LABEL / METAL INDUSTRIEL
LAIBACH_Laibach-
Laibach (1985)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / METAL INDUSTRIEL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020