GROUPE/AUTEUR:

NEIL YOUNG

(ETATS UNIS)

TITRE:
THE MONSANTO YEARS (2015)
LABEL:
REPRISE
GENRE:
ROCK

""The Monsanto Years" est un album qui se situe dans la moyenne de la discographie de Neil Young, ni mauvais, ni indispensable."
CORTO1809 - 07.07.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
A presque 70 ans, Neil Young fait toujours preuve d'une incroyable vitalité, enchaînant albums studio, concerts, galas associatifs et fourmillant d'idées, de la voiture hybride au lecteur digital et à la plateforme de téléchargement pour les plus récentes. "The Monsanto Years", 36ème album studio du chanteur canadien, prend la forme déjà utilisée par Neil Young d'un concept album, ou plus exactement d'un protest songs album.

Car Neil Young n'a rien perdu de son ardeur à défendre les causes qui lui tiennent à cœur. Au titre de celles-ci, la défense de l'environnement tient une place majeure et le chanteur a décidé de partir en guerre contre l'industriel Monsanto, entreprise d'agrochimie accusée de polluer la planète et de favoriser la culture des OGM, en lui consacrant un album de chansons à charge. Un procédé régulièrement utilisé par l'artiste canadien lorsqu'un événement le révolte suffisamment pour lui donner une brusque poussée d'inspiration.

Avouons-le, le thème choisi est assez peu glamour et même les non-anglophones remarqueront les "Monsanto" chantés sur tous les tons qui reviennent sur de nombreux titres. Sur le plan musical, "The Monsanto Years" s'inscrit clairement dans la catégorie gros rock, avec profusion de guitares électriques, Neil Young ayant délaissé ses vieux compagnons du Crazy Horse pour s'entourer d'un nouveau groupe, Promise of the Real, dont le leader, Lukas Nelson, est le fils du musicien de rock country Willie Nelson, ami de longue date et partageant les mêmes convictions que lui.

Les habitués des albums les plus rocks du chanteur, ceux où il est généralement accompagné du Crazy Horse (le groupe, pas les danseuses), retrouveront sans peine leurs marques. Neil Young chante toujours aussi aigu, avec ce flottement dans la voix qui fait que la justesse est toujours sur le fil du rasoir mais qui lui donne aussi cette fragilité si attachante. Les multiples guitares partent parfois dans des duels qui ressemblent beaucoup à une jam ('Big Box' a un faux-air de 'Like An Hurricane') et truffent de riffs acérés la plupart des titres, rocks mid-tempo enchevêtrant les sonorités de plusieurs guitares jusqu'à créer un mur sonore sur fond de rythmique lourde. Seuls 'Wolf Man', très country avec son harmonica, et 'If I Don't Know' qui clôt l'album d'une touche de mélancolie s'avèrent plus délicats.
Adepte de l'authenticité, il est certain que Neil Young n'a pas passé beaucoup de temps à retravailler les enregistrements, le son étant brut et un peu sale, façon garage rock. Selon ses goûts, on y trouvera un surplus d'humanité ou un manque de finition.

Au final, l'album s'écoute agréablement, même si force est de constater que l'inspiration qui a présidé à la composition de ces titres n'est pas exceptionnelle. On ne peut s'empêcher de trouver bien familiers tous ces titres, et ce dès la première écoute, sans pour autant ressentir un quelconque frisson ou l'excitation qu'on prend à la découverte d'une nouvelle perle rare. "The Monsanto Years" est un album qui se situe dans la moyenne de la discographie de l'artiste, ni mauvais, ni indispensable.

Plus d'information sur http://neilyoung.com/



GROUPES PROCHES:
BRUCE SPRINGSTEEN, BOB DYLAN, THE ALLMAN BROTHERS BAND, CROSBY, STILL & NASH

LISTE DES PISTES:
01. A New Day for Love (05:52)
02. Wolf Moon (03:52)
03. People Want to Hear About Love (06:19)
04. Big Box (08:17)
05. A Rock Star Bucks a Coffee Shop (05:00)
06. Workin' Man (04:43)
07. Rules of Change (04:39)
08. Monsanto Years (07:46)
09. If I Don't Know (04:26)


FORMATION:
Anthony Logerfo: Batterie
Corey Mc Cormick: Basse / Choeurs
Lukas Nelson: Guitares / Choeurs
Micah Nelson: Guitares / Choeurs
Neil Young: Chant / Guitares / Harmonica
Tato Melgar: Percussions


TAGS:
Accessible / FM, Concept-album, Chant aigu
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC NEIL YOUNG
DERNIERE ACTUALITE
NEIL YOUNG en tournée
Toutes les actualités sur NEIL YOUNG
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SHAPE OF DESPAIR: Monotony Fields (2015)
DOOM "Monotony Fields" installe l'auditeur dans une espèce de transe hypnotique, pèlerin masochiste qu'il berce au son de ses notes qui envoûtent avant de l'engourdir, tissant une toile dont il est peu à peu le prisonnier.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MONNAIE DE SINGE: Error 404 (2015)
ROCK PROGRESSIF Si l'album précédent avait conquis une partie de la rédaction, "Error 404" ne pourra que terminer un travail de séduction fort bien entamé. Cet album est tout bonnement efficace, direct et aux confins d'un néo-progressif finement et longuement travaillé.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT NEIL YOUNG
NEIL-YOUNG_Colorado
Colorado (2019)
3/5
2.5/5
REPRISE / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020