ARTISTE:

MORAZ ALBAN PROJECT

(ETATS UNIS)
TITRE:

MAP

(2015)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
80's, Acoustique, Funky, Fusion, Groovy, Happy, Instrumental, Intimiste, Jazzy, Old School, Planant, Symphonique, Technique
"Le nouveau projet de Patrick Moraz est un concentré de rock progressif matiné de jazz qui vous ouvrira la porte des étoiles."
ADRIANSTORK (15.10.2015)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Dire que le claviériste Patrick Moraz fait partie des légendes du rock progressif relève du truisme. Après avoir formé l´éphémère mais exécrable ​Refugee​, il avait rejoint ​Yes ​et avait amplement contribué au chef-d´œuvre du groupe ​"​Relayer" en réalisant de véritables sculptures harmoniques. Remercié sans préavis par Jon Anderson et Chris Squire, il fait ensuite un passage remarqué au sein de ​The Moody Blues​, avant de poursuivre une carrière solo avec comme point d´orgue la récente tournée Close To The Edge. Après une rencontre avec le batteur américain Greg Alban (​Ices​, ​The Miracle​), il décide de former un nouveau projet qui porte le nom des deux protagonistes, auxquels se sont joints le percussionniste Lenny Castro, les bassistes John Avila et Patrick Perrier, le saxophoniste Dave Vansuch et le guitariste Matt Malley.

L´écoute de cet album nous transporte dans les années 80. L´ensemble instrumental jazzy, qui met en avant en toute logique les claviers et la batterie, décline des atmosphères colorées (le saxophone sur ´Canyon Afternoon´, les percussions sur ´Jazz In The Night´, les nappes veloutées de ´The Real Feel´) flirtant parfois avec un son plus funk (´Jungle Aliens´) qui nous vient tout droit du Brésil (et qui rappelle l´album solo du claviériste "The Story Of I"). Les musiciens forment une équipe soudée (le jeu des claviers associé à la batterie sur ´Jazz In The Night´ pourrait être la colonne sonore d´un film d´horreur italien des années 80) dont les soli apportent de la fraîcheur comme par exemple celui de batterie sur le caustique ´The Drums Also Solo´.

La seconde partie de l'album développe le mini-concept déjà présent sur la première piste et centré autour des Martiens. Le rythme d'Alien Intelligence' apporte une certaine urgence tandis que ´Mumbai-Mantra´ nous offre des plaisirs sonores tropicaux, mais parfois étouffants sous les percussions (la chanson aurait gagné à être raccourcie), alors que les claviers semblent se faufiler comme une fumée sacrée. L´ultime piste ´Alien Species´ nous confronte à la rencontre du troisième type. Son rythme lancinant est légèrement perturbé par les claviers alertes et les roulis de percussions, avant de suivre une voie royale et apaisante. Un petit bijou intemporel (que ne renierait pas ​Popol Vuh ​ ou ​Tangerine Dream​), mais qu'on aurait, souhaité cette fois-ci, plus long.

Certaines voix discordantes pourraient accuser le nouveau projet de Patrick Moraz et de Greg Alban d´être volontiers passéiste. Ce serait aussi ridicule que de taxer Mozart d'être démodé. Sans pour autant soutenir la comparaison, gageons que Patrick Moraz a trouvé le bon groupe pour montrer ses talents de claviériste sur un album très agréable pour les oreilles dont le seul défaut est peut-être de ne pas clairement choisir entre le rock progressif et le jazz.


Plus d'information sur http://www.themap.website/





LISTE DES PISTES:
01. Jungle Aliens
02. Strictly Organic
03. Canyon Afternoon
04. Jazz In The Night
05. The Drums Also Solo
06. The Real Feel
07. Alien Intelligence
08. Mumbai-Mantra
09. Alien Species

FORMATION:
Dave Vansuch: Saxophone
Greg Alban: Batterie
John Avila: Basse
Lenny Castro: Percussions
Matt Malley: Slide Guitar
Patrick Moraz: Claviers
Patrick Perrier: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MORAZ ALBAN PROJECT: Map
 
AUTRES CHRONIQUES
ORKAN: Livlaus (2015)
BLACK METAL - Oscillant entre déflagrations trapues et pulsations granitiques, "Livhaus" est une offrande parfaitement maîtrisée, édifice sinistre aux contours abrupts, exaltant les forces obscures d'un black metal rapide et venimeux.
BRYAN ADAMS: Get Up! (2015)
ROCK - Un album retirant son enthousiasme et sa fraîcheur des années 60 et 70 mais manquant de quelques titres supplémentaires pour satisfaire l'appétit qu'il a aiguisé.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022