ARTISTE:

DRACONIAN

(SUÈDE)
TITRE:

SOVRAN

(2015)
LABEL:

NAPALM RECORDS

GENRE:

DOOM

TAGS:
Chant féminin, Mélancolique
"Nouvelle chanteuse et nouveau départ pour les Suédois qui effectuent pourtant un retour aux sources réussi vers un gothic doom ténébreux dont ils demeurent un des plus nobles fleurons."
CHILDERIC THOR (19.11.2015)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Gérer le départ de celui (ou celle, au cas particulier) qui incarne son identité vocale n'est jamais chose aisée, même quand on n'évolue pas tout à fait en première division. De fait, si Draconian ne possède ni la renommée de Nightwish ni celle de The Gathering par exemple, faire face au départ de sa chanteuse historique (même si elle ne l'a rejoint que six ans après sa formation) , Lisa Johansson partie en 2011 pour des raisons personnelles, n'en fut pas moins une épreuve à surpasser.

Ceci explique le long délai séparant " A Rose For The Apocalypse" de cette sixième offrande, alors que sa remplaçante a finalement très vite été choisie, dès 2012. Mais le groupe a pris son temps, bien conscient qu'il importait de ne pas brusquer les choses afin de ne pas rater le début de ce nouveau chapitre de sa carrière.

Nommée Heike Langhans, la nouvelle voix (féminine) des Suédois n'est cependant pas une parfaite inconnue, active depuis une bonne dizaine d'années dans la sphère dark/electro via son projet, :LOR3L3I: basé dans son Afrique du Sud natale. La jeune femme n'est donc pas qu'un beau minois. Le groupe a-t-il fait le bon le choix en la recrutant ? "Sovran" en livre la réponse et ce, de la plus magnifique des manières.

S'accouplant, comme sa devancière, avec l'organe d'outre-tombe de Anders Jacobsson, la belle se fond dans ce ténébreux corset avec une aisance qui pourrait laisser croire à ceux qui découvraient Draconian avec cet album qu'elle en est depuis toujours une pièce maîtresse. Son timbre diffère pourtant de celui de Lisa, faisant parfois plus qu'évoquer la voix de Sharon Den Adel (Within Temptation).

Corollaire de cette filiation, jamais la musique des Scandinaves n'a paru aussi proche des balbutiements des Hollandais lorsqu'ils étaient encore ancrés dans le gothic doom ('The Wretched Tide'). Du coup, après s'en être quelque peu éloigné à compter de "Turning Seasons Within", louchant alors vers Opeth et Katatonia, le sextet entame un retour à ses racines granitiques, ce dont on ne se plaindra évidemment pas, d'autant qu'il est réussi.

En dépit de son imposante durée (67 minutes au garrot), "Sovran" passionne tout du long, qualité qu'il doit autant à la voix de sa chanteuse, sirène chargée d'envoûter le pèlerin afin de l'entraîner au fond des limbes qu'à des compositions fleuves admirablement écrites. Citons à ce titre 'Pale Tortured Blues' au final beau à pleurer,  'Stellar Tombs', sans doute une des plus belles créations de ses auteurs. N'oublions pas non plus 'No Lonelier Star', enclume sombrement romantique, elle aussi pourvue d'une conclusion aux notes obsédantes. L'alliance entre ces vocalises cristallines et les lignes de guitare aux allures de vigie perçant la brume, procure de savoureux frissons et ce dès 'Heavy Lies Crown', porte d'entrée irrésistible d'un opus qui tient toutes ses promesses.

Draconian a peut-être perdu en cours de route une part de sa personnalité mais il compense ce relatif défaut par une beauté démultipliée et une inspiration qui ne l'est pas moins. Inquiets suite au départ de Lisa Jacobsson dont on pensait qu'elle serait difficile à remplacer, "Sovran" balaie nos doutes tel un fétu de paille, permettant aux Suédois d'être sereins pour l'avenir. Si ceux-ci se sont faits désirer, leur retour nous comble au-delà de nos attentes...


Plus d'information sur https://www.facebook.com/draconianofficial/





LISTE DES PISTES:
01. Heavy Lies The Crown
02. The Wretched Tide
03. Pale Tortured Blue
04. Stellar Tombs
05. No Lonelier Star
06. Dusk Mariner
07. Dishearten
08. Rivers Between Us
09. The Marriage Of Attaris
10. With Love And Defiance (Bonus Track)

FORMATION:
Anders Jacobsson: Chant
Daniel Arvidsson: Guitares
Fredrik Johansson: Basse
Heike Langhans: Chant
Jerry Torstensson: Batterie
Johan Ericson: Guitares
Daniel Änghede: Chant / Invité
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
PETE_T
19/11/2015
  0 0  
4/5
Beau retour de Draconian qui délivre ici un album de haut niveau où la nouvelle venue porte de sa voix un ensemble délivrant une musique envoûtante du début jusqu'à la fin.
Peu de temps mort dans ce disque qui confirme que Draconian fait parti de la 1ère division d'un genre en pleine bourre.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
DRACONIAN: Nouvel album en octobre
 
AUTRES CHRONIQUES
EUREKA: The Full Circle (2002)
AUTRES - Mike Oldfield et la tradition celtique forment la principale source d'inspiration de ce deuxième album d'Eureka magnifiquement réalisé.
WAKEN EYES: Exodus (2015)
METAL PROGRESSIF - Malgré de fortes potentialités et un line-up qui ferait rêver plus d'un groupe, Waken Eyes ne parvient pas à transcender totalement son metal progressif.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DRACONIAN
DRACONIAN_Under-A-Godless-Veil
Under A Godless Veil (2020)
4/5
-/5
NAPALM RECORDS / DOOM
DRACONIAN_A-Rose-For-The-Apocalypse
A Rose For The Apocalypse (2011)
4/5
4/5
NAPALM RECORDS / DOOM
DRACONIAN_Turning-Season-Within
Turning Season Within (2008)
3/5
5/5
NAPALM RECORDS / METAL GOTHIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021