ARTISTE:

DEFEATER

(ETATS UNIS)
TITRE:

ABANDONED

(2015)
LABEL:

EPITAPH RECORDS

GENRE:

HARDCORE

TAGS:
Chant screamo, Punk
"Œuvre cathartique profondément pessimiste, "Abandoned" est un album plein de fureur et de douleur, brillant et intelligent et qui remue les chairs pour y creuser de profonds stigmates."
CHILDERIC THOR (06.11.2015)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Si enfanter des concept-albums n'est déjà pas chose aisée, Defeater, groupe de punk hardcore formé à Boston en 2004, va quant à lui encore plus loin, allant jusqu'à relier toutes ses créations les unes aux autres. A la manière de Zola et des Rougon-Macquart, son oeuvre toute entière conte en réalité la vie d'une famille ouvrière dans l'Amérique de la seconde moitié du vingtième siècle, entre misère et violences sociales, drogue et alcoolisme. Engagé, le quintet utilise son art pour brosser un vaste portrait au vitriol de l'Amérique de l'après-guerre.

Pour autant, chaque album peut s'apprécier indépendamment, sans qu'il soit nécessaire de connaître ses prédécesseurs. Deux ans après "Letters Home", "Abandoned" marque donc le retour de Defeater. Comme son nom et son écrin visuel le suggèrent, ce quatrième opus a pour ciment la religion, thème par ailleurs en filigrane dans toute sa discographie, traité ici sous un angle extrêmement noir et colérique, à l'image de titres tels que 'Penance' ou 'Vice & Regret'.

Le groupe trouve dans ce sujet le combustible idéal pour alimenter un hardcore à la fois survolté et émotionnel, brutal et désespéré dont le burin reste plus que jamais la voix hurlée de Derek Archambault, narrateur habité qui crache sa haine et son mal-être comme si demain ne devait plus jamais exister. L'homme se dévoile jusqu'à s'abandonner totalement.

Auscultant les tourments d'un homme d'Eglise, "Abandoned" a quelque chose d'un retable que composent de courts tableaux, d'une intensité pulsative, témoin ce 'Contrition' monumental, montée en puissance déchirante qui laisse de graves plaies dans la peau autant qu'elle touche l'âme. Chacun de ces morceaux, grouillant de trésors,  s'imbrique dans un tout indivisible, comme les diverses stations d'un chemin de croix. Longue d'une petite trentaine de minutes, l'hostie, trempée dans un calice rempli d'une rage contenue, fond dans la bouche en laissant un goût amer.

D'aucuns la jugeront de fait trop courte, mais de cette densité l'opus tire au contraire une bonne part de sa force. Œuvre cathartique profondément pessimiste, "Abandoned"  est un album plein de fureur et de douleur, brillant et intelligent, qui remue les chairs pour y creuser de profonds stigmates.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/defeaterband





LISTE DES PISTES:
01. Contrition
02. Unanswered
03. December 1943
04. Spared In Hell
05. Divination
06. Borrowed & Blue
07. Penance
08. Remorse
09. Pillar Of Salt
10. Atonement
11. Vice & Regret

FORMATION:
Derek Archambault: Chant
Jake Woodruff: Guitares
Jay Mass: Guitares
Joe Longobardi: Batterie
Mike Poulin: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
DAVID BOWIE: Black Tie White Noise (1993)
ROCK - Sans être exceptionnel, "Black Tie White Noise" sonne comme un renouveau acceptable après l'expérience des années 80.
UGLY KID JOE: Uglier Than They Used Ta Be (2015)
HARD ROCK - Un retour en demi-teinte de la part d'un groupe qui peine à retrouver son éclat et à se démarquer de nouveau après tant d'années.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021