ARTISTE:

PRIMAL FEAR

(ALLEMAGNE)
TITRE:

RULEBREAKER

(2016)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
80's, FM
"C'est toujours pareil mais ça fait toujours du bien aux pavillons auditifs !"
LYNOTT (21.01.2016)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

Telle la feuille de déclaration d'impôts, Primal Fear revient se rappeler à notre bon souvenir en ce début d'année à la seule différence que leur passage est bisannuel, que le Trésor Public en prenne de la graine ! Le nouveau bébé clouté de la bande à Scheepers porte le nom de "Rulebreaker", un patronyme qui siérait fort bien à une offrande de Judas Priest. Rien d’étonnant à ce que la comparaison ne s'arrête pas là puisque Primal Fear a toujours sonné comme son confrère anglais et qu'il n'est pas réputé pour sortir des sentiers battus.

Ainsi, "Rulebreaker" ressemble à son grand frère "Delivering The Black" qui était fort similaire à "Unbreakable" qui lui-même était on ne peut plus comparable à ... Bon, vous l'aurez compris, ce nouveau présent de Primal Fear ne vous donnera pas l'impression que les Allemands ont viré leur cuti. Il n'a donc pas suffi à Sheepers de s'entourer d'un troisième guitariste issu des premiers élans du combo, ni de voir l'homme aux baguettes du groupe laisser sa place à un ancien compère d'Udo Dirkschneider – microcosme quand tu nous tiens – pour changer quoi que ce soit à la musique de la confrérie de la peur primaire.

"Rulebreaker" c'est donc du Judas agressif des 80's pur jus, mais pas que. En effet, les Allemands - et leur hurleur en mode Halford - savent aussi composer des titres certes heavy mais également fort catchy et c'est là que la contribution du surdoué Magnus Karlsson et celle du non moins talentueux Matt Sinner prennent tout leur sens. On croise alors sur quelques titres des relents de Scorpions (dans l'esprit des harmonies mélodieuses), Accept (les choeurs) et Sinner (forcément) et là on fait carrément ripaille de mélodies porteuses fracassées par des rythmiques rentre-dedans. Maintenant, dans la famille teutonne je voudrais ... Helloween et Gamma Ray. Bonne pioche, on les croise aussi quand les protagonistes s'énervent !

Allez zou, emballé c'est pesé, le nouveau Primal Fear c'est agressivité et sens harmonique, ça n'invente pas l'eau tiède et ça n'essaye même pas d'ailleurs, mais ça met une bonne claque à la morosité post-fêtes de fin d'année. Attention toutefois aux déboîtages des cervicales et à l'émergence atrophiée des biceps, aux allergies au cuir et à la poussée incontrôlée de la toison capillaire.


Plus d'information sur http://www.primalfear.de



GROUPES PROCHES:
BRAINSTORM, IRON SAVIOR, DREAM EVIL, CAGE, INNER WISH, MAGNUS KARLSSON, PARAGON, HIBRIA, JUDAS PRIEST

LISTE DES PISTES:
01. Angels Of Mercy
02. The End Is Near
03. Bullets & Tears
04. Rulebreaker
05. In Metal We Trust
06. We Walk Without Fear
07. At War With The World
08. The Devil In Me
09. onstant Heart
10. The Sky Is Burning
11. Raving Mad
12. inal Call
13. Don't Say You've Never Been Warned

FORMATION:
Alexander Beyrodt: Guitares
Francesco Jovino: Batterie
Magnus Karlsson: Guitares
Matt Sinner: Chant / Basse
Ralf Scheepers: Chant
Tom Naumann: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
AXEL_D
22/01/2016
  0
Vraiment déçu de ce nouvel album, que je trouve stéréotypé. Oui, Primal Fear n'a jamais eu la prétention de vouloir apporter quelque chose de neuf, mais quand même, des albums comme "New Religion" ou "16.6" étaient beaucoup plus réussis à mon goût... Et quand on voit que le groupe est encore capable de sortir une tuerie comme 'We Walk Without Fear', c'est encore plus dommage.
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PRIMAL FEAR : Nouvelle vidéo
DERNIER ARTICLE
Evil Or Die Fest 2017 - 14 Octobre 2017 - Roeselare (Belgique)
Pour sa toisième édition, le Evil Or Die Festival a de nouveau réuni une affiche riche et variée avec en point d'orgue la venue des allemands de Primal Fear.
 
AUTRES CHRONIQUES
CREAM: Disraeli Gears (1967)
ROCK - Album qui regroupe quelques-uns des titres les plus marquants des années 1960. Cream a trouvé sa voie pour notre plus grand plaisir.
OMNIUM GATHERUM: Grey Heavens (2016)
DEATH METAL - "Grey Heavens" est une des plus belles galettes du groupe. On le savait déjà habile à livrer des disques de qualité mais avec cet opus, il franchit la barrière qui le conduit vers un chef-d’œuvre potentiel.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PRIMAL FEAR
PRIMAL-FEAR_Apocalypse
Apocalypse (2018)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / HEAVY METAL
PRIMAL-FEAR_Delivering-The-Black
Delivering The Black (2014)
3/5
3.5/5
FRONTIERS RECORDS / HEAVY METAL
PRIMAL-FEAR_Unbreakable
Unbreakable (2012)
2/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HEAVY METAL
PRIMAL-FEAR_16-6-Before-The-Devil-Knows-You-r
16.6 Before The Devil Knows You're Dead (2009)
5/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HEAVY METAL
PRIMAL-FEAR_New-Religion
New Religion (2007)
4/5
3/5
FRONTIERS RECORDS / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020