ARTISTE:

CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL

(ETATS UNIS)
TITRE:

BAYOU COUNTRY

(1969)
LABEL:

POLYGRAM

GENRE:

ROCK

TAGS:
Bluesy, Chant éraillé, Old School
"Avec ce second essai, Creedence trouve sa voie et surfe sur la vague du succès naissant."
MR.BLUE (07.10.2015)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Ca y est, la machine CCR (pour les intimes) est en route. Après un galop d'essai concluant l'année précédente, le groupe marche vers la reconnaissance avec ce "Bayou Country" dont le nom sera à l'avenir souvent accolé au style musical du groupe. Produit par le jeune Fogerty en personne, ce second album n'est sans doute pas l'un des meilleurs, mais présente un groupe plus soudé que jamais et désormais droit dans ses baskets concernant la route à suivre.

Le titre qui ouvre l'album est sombre et marécageux à souhait ; il définit à lui seul l'essence CCR et révèle un groupe plus solide que sur son premier LP. Riche en tremolos, la Gibson qui introduit 'Born On The Bayou' apporte un son rock tout nouveau pour l'époque et contribuera à bâtir, avec la voix unique de Fogerty, les heures de gloire du combo. Traitant du fameux Hoodoo (sorte d'esprit fantôme que l'on retrouvera sur le premier opus solo de Fogerty bien des années plus tard) cher au cœur de son compositeur, ce titre évoque à l'image du 'Porterville' du premier album la magie de l'enfance et ses escapades estivales. 'Bootleg', empreint d'une certaine ambiance fluctuante, n'est pas désagréable à l'écoute tout comme le roulant 'Penthouse Pauper', mais la longue et pataude 'Graveyard Train', pourtant riche en harmonica, traîne un peu la patte.

Heureusement 'Good Golly Miss Molly' va nous mettre le coup de pied nécessaire au réveil et nous conduire vers un 'Proud Mary' magique et aérien (ce solo !), aujourd'hui entré dans la légende (Ike et Tina Turner y ont contribué également en la reprenant). Évoquant le dur labeur des plongeuses de Memphis et assemblement de plusieurs idées de Fogerty, ce titre justifierait presque à lui seul l'achat de cet album à l'artwork des plus flous, mais grâce auquel les Californiens ont trouvé leur voie et comptent l'exploiter au mieux. C'est aussi, grâce aux hits qu'il contient, le début du "mythe John Fogerty".



Plus d'information sur http://www.creedence-online.net/





LISTE DES PISTES:
01. Born On The Bayou
02. Bootleg
03. Graveyard Train
04. Good Golly Miss Molly
05. Penthouse Pauper
06. Proud Mary
07. Keep On Chooglin'

FORMATION:
Doug Clifford: Basse / Batterie
John Fogerty: Chant / Guitares
Stu Cook: Basse / Batterie
Tom Fogerty: Chant / Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
SHAPE OF DESPAIR: Shades Of (2000)
DOOM - Avec "Shades Of", Shape Of Despair accouche d'un opus matriciel devenu culte chargé d'une atmosphère très particulière qui n'appartient qu'à lui, chef-d'œuvre d'un funeral doom sinistre et boisé.
BARBE-Q-BARBIES: Driven (2015)
HARD ROCK - A la fois plus mature et moins surprenant que ses prédécesseurs, ce nouvel opus n'en possède pas moins suffisamment de qualités pour confirmer le talent et le potentiel des cinq Finlandaises.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL
CREEDENCE-CLEARWATER-REVIVAL_Mardi-Gras
Mardi Gras (1972)
2/5
-/5
POLYGRAM / ROCK
CREEDENCE-CLEARWATER-REVIVAL_Pendulum
Pendulum (1970)
3/5
-/5
POLYGRAM / ROCK
CREEDENCE-CLEARWATER-REVIVAL_Cosmo-s-Factory
Cosmo's Factory (1970)
4/5
-/5
POLYGRAM / ROCK
CREEDENCE-CLEARWATER-REVIVAL_Willy-And-The-Poor-Boys
Willy And The Poor Boys (1969)
5/5
-/5
POLYGRAM / ROCK
CREEDENCE-CLEARWATER-REVIVAL_Green-River
Green River (1969)
5/5
-/5
POLYGRAM / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022