GROUPE/AUTEUR:

GONOREAS

(SUISSE)

TITRE:
DESTRUCTIVE WAYS (2015)
LABEL:
BOB MEDIA
GENRE:
HEAVY METAL

"Un disque de heavy thrash qui manque un peu de personnalité mais qui reste sympathique."
NOISE - 03.12.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Malgré vingt ans d'existence, la carrière de Gonoreas n’a jamais vraiment décollé et le groupe suisse n’est guère connu au-delà d’un noyau de fans. La formation menée par le guitariste Damir Eskic Gonoreas a été confrontée à nombre de changements de line-up avant d’enfin se stabiliser depuis 2012. Sorti en 2013, "The Mask Of Shame" montrait un groupe volontaire mais besogneux pratiquant un heavy power metal classique le destinant à rester dans un peloton de division inférieure, se battant pour exister.

"Destructive Ways" a pour mission d’enfin faire décoller le groupe. Musicalement, nos Suisses restent ancrés dans un power metal teinté de heavy et de thrash mettant en avant la guitare d’un Eskic virtuose et la voix aiguë de Leandro Pacheco. Tout cela place Gonoreas au croisement d’un Iced Earth et d’un Accept avec une belle qualité technique, un son puissant et une bonne volonté évidente. Le groupe est clairement en progrès avec ces neuf chansons d'où il se dégage de très bonnes choses, même si encore et de manière fort dommageable certains titres sont franchement dispensables.

D’un début tonitruant proche du ‘Painkiller’ de Judas Priest aux chœurs à l’allemande sur un refrain énorme, le groupe signe avec 'Rebellion Against The Obsessor' un joli tube dont on apprécie également le très bon solo. ‘Wizards’ et son aspect plus mélodique s'inscrit dans la tradition heavy d’un UFO ou d’un Iron Maiden avec un bon refrain chanté en voix claire et de très bons soli. Et quand Gonoreas se rapproche de l’esprit power thrash d’un Iced Earth il y a du bon et du moins bon. ‘Destructive Ways’ et ‘When Nobody Asked’ montrent cet aspect à la fois épique et rageur, typique du genre.

Mais il y a aussi des ratés, le groupe cherchant trop à se rapprocher du son particulier d’un Nevermore. 'Empire’ et ‘Dark Triad’ échouent à retrouver la force émotionnelle nécessaire à la réussite de telles chansons. ‘Viking’ est une chanson plus lourde, un peu moderne mais sans accroche et assez décousue. Cependant, le disque se termine par une très belle note ('The Offering´) : cet instrumental essentiellement acoustique se fait doux et mélancolique avec des passages très aériens prouvant le talent de Eskic à la guitare.

Le bilan de ce "Destructive Ways" est donc un peu mitigé. Gonoreas a de très bonnes idées et un talent musical certain mais il se cherche encore une forte identité musicale. Et s’il ne corrige pas cela rapidement, il semble voué à continuer d'errer dans les limbes des divisions métalliques inférieures.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/gonoreas/



GROUPES PROCHES:
JUDAS PRIEST, IRON MAIDEN, UFO, NEVERMORE, ACCEPT, ICED EARTH

LISTE DES PISTES:
01. Ritual
02. Rebellion Against the Obsessor
03. Destructive Ways
04. Viking
05. Parallel Universe
06. Wizards
07. Empire
08. When Nobody Asked
09. Dark Triad
10. The Offering


FORMATION:
Damir Eskic: Guitares
Leandro Pacheco: Chant
Pat Rafaniello: Basse
Stefan Hösli: Batterie


TAGS:
Epique, Old School, Guitar-Hero, Chant aigu
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC GONOREAS
DERNIERE ACTUALITE
GONOREAS: Destructive Ways
Toutes les actualités sur GONOREAS
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
IMMORTAL: Diabolical Fullmoon Mysticism (1992)
BLACK METAL "Diabolical Fullmoon Mysticism" est loin d'être une œuvre maladroite et mal dégrossie, acte de naissance qui dévoile déjà de vraies qualités autant en terme d'écriture occulte que d'ambiances lugubres.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
COTTON BELLY'S: Rainy Road (2015)
BLUES Rarement un album de blues (mais pas que !) aura autant enthousiasmé la rédaction !
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT GONOREAS
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020