.
.
GROUPE/AUTEUR:

LAST IN LINE

(ETATS UNIS)

TITRE:
HEAVY CROWN (2016)
LABEL:
FRONTIERS RECORDS
GENRE:
HEAVY METAL / HARD ROCK

"La reformation des vétérans de DIO propose un album enlevé qui plaira à tous les amateurs de hard & heavy rock."
NEWF - 04.03.2016 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
En 1984, DIO sort son deuxième album "The Last in Line" qui succède au colossal "Holy Diver". Le groupe fondé par le trublion Ronnie James Dio, considéré encore aujourd’hui comme un des meilleurs chanteurs de l’histoire du hard rock, affiche un line-up solide : le bassiste Jimmy Bain a joué avec Rainbow, le batteur Vinny Appice a rencontré Ronnie chez Black Sabbath et Vivian Campbell est le guitariste de Sweet Savage. L’album est très vite certifié disque de platine et figure désormais en bonne place dans les discothèques de tous les fans de hard rock.

Trois décennies plus tard, après la mort de Ronnie James, Campbell décide de reformer le groupe pour rejouer les vieux tubes et pour retrouver un peu de la liberté artistique qu’il a perdue depuis qu’il a rejoint Def Leppard en 1992. Bain et Appice répondent présents et les retrouvailles sont musicalement explosives, si bien que ce qui a commencé comme une jam session entre potes devient en 2011 un groupe à part entière, Last In Line dont "Heavy Crown" est le premier rejeton.

Même s’il capitalise sur le passé et que l’ombre de DIO plane sur des titres comme ‘Devil In Me’, ‘Martyr’ ou ‘Burn This House Down’, cet album est une bonne surprise car il évite soigneusement la nostalgie et l’auto-plagiat et l’on sent bien que le clan Campbell a pris un grand plaisir à composer de nouveaux brûlots heavy. Le mérite en revient à la production moderne de Jeff Pilson (Dokken, Foreigner) et surtout au choix de Andrew Freeman derrière le micro. Cet excellent chanteur a une vraie belle voix dont la tessiture bien différente de celle de Ronnie James lui permet de s’affranchir de la comparaison avec son illustre aîné.

Tout l’album témoigne du plaisir communicatif des musiciens. Vivian Campbell, libéré du carcan Def Leppard, s’en donne à cœur joie et multiplie les rythmiques d’acier et les soli furieux. La section rythmique maîtrise son sujet donnant la part belle à la basse de Jimmy Bain sur les titres les plus sabbathiens (‘Starmaker’, ‘Heavy Crown’, ‘Blame It On Me’) et à la frappe lourde de Vinny Appice sur les morceaux up tempo (‘I am Revolution’, ‘Already Dead’).

L’album se termine par ‘The Sickeness’, titre hélas prémonitoire car Jimmy Bain fut emporté par la maladie le 24 janvier rejoignant le sinistre cortège de ce début d’année 2016 vers le panthéon des vieux rockeurs. Avec la mort du bassiste, l’avenir de Last In Line semble incertain mais quoiqu’il arrive, cet album restera le témoignage d’une belle amitié entre des musiciens heureux de se retrouver et de jouer ensemble, et plaira sans nul doute à tous les amateurs de hard & heavy rock.

Plus d'information sur http://www.lastinlineofficial.com



GROUPES PROCHES:
DIO, LED ZEPPELIN, RAINBOW, BLACK SABBATH, BLUE OYSTER CULT

LISTE DES PISTES:
01. Devil In Me
02. Martyr
03. Starmaker
04. Burn This House Down
05. I Am Revolution
06. Blame It On Me
07. Already Dead
08. Curse The Day
09. Orange Glow
10. Heavy Crown
11. The Sickness


FORMATION:
Andrew Freeman: Chant
Jimmy Bain: Basse
Vinny Appice: Batterie
Vivian Campbell: Guitares


TAGS:
80's, Groovy
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC LAST IN LINE
DERNIERE ACTUALITE
LAST IN LINE : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur LAST IN LINE
NOTES
3/5 (2 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ANVIL: Anvil Is Anvil (2016)
HEAVY METAL "Anvil est Anvil" : avec ce titre évident, le groupe canadien affirme haut et fort qu'il ne changera pas de personnalité musicale, demeurant une belle valeur en matière de heavy metal speed et mélodique.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
RAPTOR KING: Dinocracy (2015)
HARDCORE En cinq titres, Raptor King jette les bases prometteuses d'un style d'une brutalité goguenarde, à la fois trépidant et agressif, testiculeux et décomplexé.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LAST IN LINE
LAST-IN-LINE_II
Ii (2019)
3/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / HEAVY METAL
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020