GROUPE/AUTEUR:

FLESHGOD APOCALYPSE

(ITALIE)

TITRE:
KING (2016)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
DEATH METAL

"Si on savait déjà Fleshgod Apocalypse maître pour fusionner des genre antinomiques, il prouve ici qu'il sait ériger des compositions prenantes, émouvantes et inoubliables."
THIBAUTK - 11.03.2016 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
5/5
Fleshgod Apocalypse est une formation qui pratique un mélange de genres improbables, ajoutant à la lourdeur du death des influences de musique classique, des voix d'opéra, des interludes de piano intimiste et des enluminures symphoniques grandiloquentes. Dit comme ça, on pourrait croire que leur musique est ampoulée... mais, que nenni, car l'équilibre tirant plus vers le classieux que le grotesque, leur musique possède une couleur propre, à nulle autre pareille.

"King" marie encore une fois la crasse la plus sombre, les circonvolutions classiques angéliques et les enluminures instrumentales éclatantes. La galette propose douze pistes au niveau technique très élevé et à la musicalité constante. Les soli de six-cordes y sont véloces et les notes cristallines explosent comme une multitude de rayons irisés. Le piano intimiste éclaire les ténèbres musicales glaciales par des partitions dignes de Rachmaninov tandis que l'orchestre symphonique délivre des ambiances wagnériennes. Enfin, les lignes de chant ne se contentent pas d'éructations primales et gutturales, car une très belle voix claire vient la seconder, une soprano nous conviant par ailleurs à un oratorio majestueux.

Après une introduction digne de la "Chevauchée des Walkyries", le festin de chair et de sang débute ('Marche Royale'). Le rythme se fait plus martial alors que la guitare et la batterie s'ajoutent au fur et à mesure et que les chœurs résonnent et se fondent dans le titre suivant ('In Aeternum'). Dès lors, la guitare épaisse et la double pédale crucifient l'auditeur, la voix caverneuse enfonçant les clous de ce supplice. Néanmoins, dans cette violence surnagent des instants divins où la voix claire d'une grande beauté seconde la voix glaireuse, où la guitare tisse une mélodie construite avec amour. 'The Fool' rompt avec cette mise en place par une introduction au clavecin et des variations qui poussent plus loin les limites du genre. De-ci, de-là, le groupe ajoute des intermèdes de piano, qui au milieu de tout ce bruit et de toute cette fureur, sont des îlots paisibles, comme 'King', piste intimiste dont la mélodie rappelle le 'Space Dye Vest' de Dream Theater. Enfin, 'Paramour' est un titre émouvant, une révélation presque mystique illuminée par les vocalises diaphanes de la magnifique soprano.

Si on savait Fleshgod Apocalypse habile pour fusionner des genres antinomiques, on découvre qu'il est aussi prompt à ériger des compositions inoubliables. "King", album aux airs de concept, est ainsi un chef-d'œuvre de noirceur, gorgé de mélodie et de sensibilité, un hommage à la musique classique, la libérant de ses carcans avec un respect immense, une œuvre majeure à l'interprétation bluffante et à la qualité inégalable. Une œuvre dans laquelle surnage une véritable beauté divine au milieu du plomb en fusion .

Plus d'information sur http://www.myspace.com/fleshgodapocalypse



GROUPES PROCHES:
MEKONG DELTA, THERION, DEICIDE, APOCALYPTICA, DIMMU BORGIR

LISTE DES PISTES:
01. Marche Royale
02. In Aeternum
03. Healing Through War
04. The Fool
05. Cold As Perfection
06. Mitra
07. Paramour (Die Leidenschaft bringt Leiden)
08. And The Vulture Beholds
09. Gravity
10. A Million Deaths
11. Syphilis
12. King


FORMATION:
Cristiano Trionfera: Chant / Guitares
Francesco Ferrini: Claviers / Piano
Francesco Paoli: Chant / Guitares / Batterie
Paolo Rossi: Chant / Basse
Tommaso Riccardi : Chant / Guitares


TAGS:
Lourde, Oppressant, Technique, Théatral, Chant féminin, Chant grunt/growl, Chant guttural
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC FLESHGOD APOCALYPSE
DERNIERE ACTUALITE
FLESHGOD APOCALYPSE: Les détails sur "Veleno"
Toutes les actualités sur FLESHGOD APOCALYPSE
DERNIER ARTICLE
Evil Or Die Fest 2019 - 19 Octobre 2019 - Roeselare (Belgique)
Pour cette nouvelle édition le Evil Or Die a encore mis les petits plats dans les grands avec une belle brochette de groupes et des têtes d'affiches de grande qualité. Tous les articles sur FLESHGOD APOCALYPSE
NOTES
- /5 (0 avis) 5/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
THE POLICE: Synchronicity (1983)
POP Le chant du cygne d'un trio en état de grâce.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
FREQUENCY DRIFT: Last (2016)
ROCK PROGRESSIF Frequency Drift fait la sieste et nous endort... désillusion !
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT FLESHGOD APOCALYPSE
FLESHGOD-APOCALYPSE_Veleno
Veleno (2019)
5/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
FLESHGOD-APOCALYPSE_Agony
Agony (2011)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020