ARTISTE:

EUREKA

(ALLEMAGNE)
TITRE:

GREAT ESCAPES

(2015)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
FM, Neo
"Virage à 180° pour Eureka, abandonnant musique celtique et guitares oldfieldiennes au profit d'un néo-progressif dans la lignée de RPWL."
TONYB (11.12.2015)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après trois albums marqués du double sceau de la musique celtique et de guitares d'obédience oldfieldienne, Frank Bossert, multi-instrumentiste se produisant sous le nom d'Eureka a décidé de revenir à ses premières amours, à savoir le rock, et plus particulièrement celui à tendance progressive. Un temps tenté de publier cette nouvelle production sous le nom de "Taurus Project", c'est finalement bien sous la bannière Eureka que sort "Great Escapes" en cette fin d'année 2015.

Après le concept dédié aux voyages de Shackleton, ce nouvel album ne présente pas de concept particulier, même si son auteur présente ces chansons comme traitant généralement des moyens de trouver des échappatoires aux tourments de la vie. Concept très large s'il en est, puisqu'au détour des titres nous retrouvons une pièce dédiée à son fils évoquant ses propres difficultés avec un droit de visite trop longtemps dérobé ('Stolen Child'), mais également un instrumental dédié aux migrants qui fuient leur pays dans l'espoir d'une vie meilleure ('Escape!').
Musicalement, le virage avec les précédentes œuvres d'Eureka est quasi à 180° : des sonorités et compositions celtiques, il ne reste que quelques secondes en introduction de 'The Big Picture'. Quant aux arabesques sonores façon Oldfield, elles ont carrément disparu, au profit d'un jeu de guitare se rapprochant fortement de Steve Rothery (Marillion), et Kalle Wallner (RPWL). Et la présence de Yogi Lang en invité aux claviers n'est certainement pas étrangère à ce "cousinage allemand" constaté plus particulièrement sur un titre comme 'Stolen Child'. Toujours au titre des ressemblances, 'State of View' nous renvoie quant à lui vers l'univers de Fish.

Le néo-progressif est donc ici de rigueur, même si la plupart des titres adoptent un format court et une structure couplet/refrain. Eureka nous propose néanmoins quelques morceaux plus ambitieux propres à contenter les amateurs de constructions plus élaborées. C'est tout d'abord 'Chase the Dream" et ses chœurs féminins venant enluminer les refrains qui offre un premier sommet à l'album. Et puis, impossible de passer sous silence l'epic 'The Big Picture' qui en trois parties initiées par une introduction celtique, et parcourues de lignes de basses enchevêtrées avec des soli de guitares, pointe du doigt tout le potentiel de composition et d'interprétation de Frank Bossert, tandis que l'amateur de batterie se régalera de la subtilité du jeu de … Frank Bossert himself !
Car une nouvelle fois, notre artiste s'occupe de tout ou presque, de la basse ronflante de 'Animated World' jusqu'au chant principal qui, s'il ne présente pas de caractéristiques particulières, reste malgré tout dans une très bonne moyenne. Enfin, comme à son accoutumée, notre artiste allemand nous gratifie d'une production magnifique d'où ressortent distinctement toutes les composantes de l'espace sonore, rendant possible une écoute à plusieurs niveaux de l'ensemble des titres.

Dans un registre différent et assumé de ses précédentes publications, Eureka nous offre une galette sans point faible qui, si elle ne se distingue pas particulièrement du reste de la production néo-progressive quant à son inspiration, procure d'excellents moments et mérite à ce titre d'être distinguée, plaçant son auteur dans la liste des artistes qui comptent.


Plus d'information sur http://www.eureka-music.de/





LISTE DES PISTES:
01. Stepping Out
02. Animated World
03. Stolen Child
04. One Million Stars
05. State Of View
06. Chase The Dream
07. Escape!
08. On The Run
09. The Big Picture
10. Solid Ground

FORMATION:
Frank Bossert: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie / Mandolin, Percussions, Tin Whistle, Bodhrán
Steve Hanson: Batterie
Cathrine Jauer: Chant / Invité
Martje Johannsen, Katharina Raschke, Lena Wulff: Invité / Choeurs
Odin Hansen: Guitares / Invité
Yogi Lang: Claviers / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
EUREKA: Great Escapes
DERNIERE INTERVIEW
EUREKA (25 NOVEMBRE 2015)
Le virage à 180° opéré par Eureka a titillé la curiosité de Music Waves qui est allé à la rencontre de Frank Bossert pour en savoir plus sur les raisons de l'abandon des guitares oldfieldiennes au profit d'un néo-progressif dans la lignée de RPWL
 
AUTRES CHRONIQUES
SKUNK ANANSIE: Anarchytecture (2016)
ROCK - Avec "Anarchytecture", Skunk Anansie tempère ses ardeurs et sa rage vers une option rock tirant de plus en plus vers la pop.
MOLLY HATCHET: The Deed Is Done (1984)
HARD ROCK MELODIQUE - Molly Hatchet plonge dans une mélasse FMisante qui ne satisfera même pas les amateurs de ce style musical.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT EUREKA
EUREKA_Shackleton-s-Voyage
Shackleton's Voyage (2009)
4/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
EUREKA_The-Compass-Rose
The Compass Rose (2005)
4/5
-/5
AUTOPRODUCTION / AUTRES
EUREKA_The-Full-Circle
The Full Circle (2002)
4/5
-/5
AUTOPRODUCTION / AUTRES
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022