ARTISTE:

RICKY WARWICK

(IRLANDE)
TITRE:

WHEN PATSY CLINE WAS CRAZY (AND GUY MITCHELL SANG THE BLUES)

(2016)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

ROCK

TAGS:
Acoustique, Bluesy, Celtique, Folk, Punk
"Avec simplicité et humilité, Ricky Warwick nous offre un double album attachant composé de très bonnes chansons à consommer sans modération."
NEWF (09.03.2016)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Ricky Warwick est un rockeur, un pur, un dur, un tatoué. Toujours sur la route, d’abord avec la reformation de Thin Lizzy puis maintenant avec Black Star Riders son enfant légitime, l’infatigable Irlandais a tout de même trouvé le temps de se consacrer à l’écriture d’un double album solo. Les compositions, entièrement financées par les fans, étaient déjà disponibles en ligne depuis près d’un an et sont maintenant enfin gravées sur vinyle et polycarbonate.

Si les deux disques, l’un électrique et l’autre acoustique, sont musicalement bien différents, ils trouvent leur complémentarité dans les textes de Ricky Warwick coécrits avec son ami Sam Robinson. L’enfant de Belfast est un conteur. Il raconte l’Irlande du Nord, la religion, la guerre, l’amitié virile, les pubs, la bière. A l’instar de Bruce Springsteen avec lequel il a plus d’un point commun, il sait distiller entre les lignes une émotion contenue et sincère en évoquant des tranches de vie souvent hautes en couleur.

L’opus électrique intitulé "When Patsy Cline Was Crazy (And Guy Mitchell Sang The Blues)" est un concentré de très bonnes chansons rock et accrocheuses dans la lignée de Thin Lizzy et Black Star Riders (‘Celebrating Sinking’, ‘When Patsy Cline Was Crazy’, ‘If You Are Not Going To Leave Me’) avec souvent un côté punk réjouissant (‘Toffee Town’, ‘Gold Along The Cariboo’). Les titres sont simples et directs et l’ensemble est extrêmement cohérent grâce à une ambiance celte irlandaise sous-jacente constante même sur les morceaux les plus hard rock (‘Son Of The Wind’). Entouré d’une belle brochette d’amis dont entre autres Joe Elliot (Def Leppard) et Richard Fortus (Guns N’ Roses), le groupe de Ricky Warwick baptisé The Fighting Hearts est au diapason de l’énergie communicative du fringant quinquagénaire et impulse un groove et un dynamisme addictifs.

Pour le second opus acoustique "Hearts On Trees", Warwick empoigne sa guitare sèche, tombe la chemise à carreaux et se met à nu, nous gratifiant de dix chansons immédiates comme autant de tatouages musicaux ornant son âme de songwriter. Les compositions respirent le feeling et l’authenticité dans les ballades folk (‘Tank McCullough Saturdays’, ‘Disasters’) et country western (‘Schwaben Redoubt’). Le chant est souvent très roots comme sur le titre ‘Heart On Trees’ qui n’est pas sans rappeler The Pogues, mais sait aussi être émouvant (le magnifique ‘Said Samson To Goliath’), voire inquiétant sur la reprise de ‘Psycho’ de Leon Payne.

Ce double album est le manifeste d’un artiste attachant qui refuse les postures et les modes quitte à rester un perpétuel outsider. Il serait temps que le grand public découvre ce combattant du rock à l’ancienne qui, avec simplicité et humilité, nous offre un disque de très bonnes chansons à consommer sans modération.


Plus d'information sur http://www.myspace.com/rickywarwick





LISTE DES PISTES:
01. The Whiskey Song
01. The Road To Damascus Street
02. Celebrating Sinking
03. When Patsy Cline Was Crazy (And Guy Mitchell Sang The Blues)
04. Toffee Town
05. That’s Where The Story Ends
06. Johnny Ringo’s Last Ride
07. Gold Along The Cariboo
08. The Son Of The Wind
09. If Your Not Gonna Leave Me (I'll Find Someone Who Will)
10. Yesteryear
11. Ghost Town Road
13. Tank McCullough Saturdays (Alternative Version)
14. Presbyterian Homesick Blues
15. Tank McCullough Saturdays
16. Psycho
17. Hearts On Trees
18. Said Samson To Goliath
19. Way Too Cool For Snow
20. Schwaben Redoubt
21. The Year of Living Dangerously
22. Disasters
23. 82
24. Love Owes
25. I Can See My Life (From Here)
26. The Ugly Truth
27. Hell Or Highwater
28. Eight Bells

FORMATION:
Gary Sullivan: Batterie
Mark Thwaite : Guitares
Ricky Warwick: Chant / Guitares
Robbie Crane: Basse
Andy Cairns: Chant / Guitares / Invité
Billy Morrison: Chant / Guitares / Invité
Damon Johnson: Chant / Guitares / Invité
Jake Burns: Chant / Guitares / Invité
Joe Elliott: Chant / Invité
Nathan Connolly: Guitares / Invité
Richard Fortus: Guitares / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
RICKY WARWICK: Les détails sur 'When Life Was Hard And Fast'
 
AUTRES CHRONIQUES
RHINE: An Outsider (2016)
METAL PROGRESSIF - "An Outsider" est un gros pavé de death progressif ténébreux qui ose prendre des risques harmoniques… pas toujours gagnants.
THE DOORS: Strange Days (1967)
ROCK - "Strange Days" est un phénoménal deuxième album pour Jim Morrison et The Doors. Pas de tube incontournable mais une suite délicieuse de morceaux riches et captivants.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RICKY WARWICK
RICKY-WARWICK_When-Life-Was-Hard-And-Fast
When Life Was Hard And Fast (2021)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / HARD ROCK MELODIQUE
RICKY-WARWICK_Belfast-Confetti
Belfast Confetti (2009)
4/5
-/5
DR2 / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022