GROUPE/AUTEUR:

IMMORTAL

(NORVÈGE)

TITRE:
DIABOLICAL FULLMOON MYSTICISM (1992)
LABEL:
OSMOSE PRODUCTION
GENRE:
BLACK METAL

""Diabolical Fullmoon Mysticism" est loin d'être une œuvre maladroite et mal dégrossie, acte de naissance qui dévoile déjà de vraies qualités autant en terme d'écriture occulte que d'ambiances lugubres."
CHILDERIC THOR - 03.12.2015 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Jailli du permafrost en 1990, Immortal connaît des débuts assez tortueux. Comme nombre de musiciens ayant participé à cette époque à la seconde vague du black metal, Abbath commence sa carrière sous le (mauvais) signe du death metal, avec Old Funeral, qui verra passer en son sein  aussi bien le futur Burzum, Varg Vikernes que le fidèle Demonaz. Avec ce dernier, il participe également à la fin des années 80 à Amputation qui n'a le temps de régurgiter que deux démos avant de disparaître. Immortal naît de ses cendres.

Très vite remarqués grâce à deux courtes ébauches, les Norvégiens accouchent d'un premier méfait en 1992, devenu culte, "Diabolical Fullmoon Mysticism", dont le simple nom ne peut que raviver de précieux souvenirs chez ceux qui ont vécu ce temps béni, celui du label français Osmose Productions qui réalisait alors une véritable OPA sur le black metal, signant, excusez du peu, Enslaved, Marduk ou Impaled Nazarene. Celui des désormais mythiques Grieghallen Studios où tous les albums fondateurs du genre seront captés. Celui où tout restait à faire, où voir des gargouilles, le visage grimé, prenant la pause au milieu de ruines enneigées foutait (encore)  la trouille.

Si le groupe fera forcément bien mieux par la suite et ce, dès le disque suivant, "Pure Holocaust", et n'est pas encore le monstre (presque) surproduit qu'il deviendra dix ans plus tard, il n'en demeure pas moins que cette offrande originelle possède une ambiance très particulière, glaciale et sinistre vraiment unique, au point de nous faire croire qu'elle est l'œuvre de créatures qui ne font qu'une avec la nuit. Il est même permis de penser qu'elle incarne davantage le véritable black metal, son essence et son âme, qu'un  "All Shall Fall" (2006), certes techniquement irréprochable mais vidé de cette sève cryptique qui coulait dans les veines des Norvégiens quatorze ans plus tôt.

Secondé par le batteur Armagedda qui les quittera peu après, Abbath et Demonaz gravent  pour cette première fois sept titres dont une intro. Bien que son identité ne soit pas encore fixée, "Diabolical Fullmoon Mysticism" porte déjà en germe certains caractères propres à Immortal, tels que ces textes crépusculaires d'inspiration plus hivernale et mythologique que démoniaque, ou bien le choix de conclure par une pièce au format épique et étiré.

Du haut de ses neuf minutes au jus, 'A Perfect Vision Of The Rising Northland' se veut d'ailleurs la composition la plus longue jamais écrite par le groupe. Introduit par des arpèges sombrement boisés, il est, avec 'Cryptic Winter Storms', lui aussi pourvu d'une entame acoustique, la seule accalmie (relative) d'un menu qui, pour le reste, fonce pied au plancher, de 'Call Of The Winter Moon' (qui fera l'objet d'un clip aussi fameux que risible) au célèbre 'Unholy Forces Of Evil', de 'Blacker Than Darkness' à 'Cold Winds Of Funeral Dust', quarteron d'une fielleuse et obscure rapidité.

Loin d'être une œuvre maladroite et mal dégrossie, cet acte de naissance, auquel nombreux sont ceux qui préfèrent cependant "Pure Holocaust", délivré un an plus tard, dévoile déjà de vraies qualités autant en terme d'écriture occulte que d'ambiances lugubres. 

Plus d'information sur http://www.immortalofficial.com



GROUPES PROCHES:
FIR BOLG, INQUISITION, I , BURZUM, TSJUDER, DEMONAZ, MARDUK, ROTTING CHRIST

LISTE DES PISTES:
01. Intro
02. The Call Of The Wintermoon
03. Unholy Forces Of Evil
04. Cryptic Winterstorms
05. Cold Winds Of Funeral Dust
06. Blacker Than Darkness
07. A Perfect Vision Of The Rising Northland


FORMATION:
Abbath: Chant / Basse
Armagedda: Batterie
Demonaz: Guitares


TAGS:
90's, Sombre
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC IMMORTAL
DERNIERE ACTUALITE
IMMORTAL : Nouveau morceau
Toutes les actualités sur IMMORTAL
DERNIERE INTERVIEW
Neuf ans après son dernier album et trois ans après le départ de son guitariste fondateur et emblématique, Immortal signe son grand retour !

NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
INCRY: Pandore (2015)
HARD ROCK Incry nous revient et nous offre un remarquable opus de hard rock mélodique made in France !
 
CHRONIQUE SUIVANTE
GONOREAS: Destructive Ways (2015)
HEAVY METAL Un disque de heavy thrash qui manque un peu de personnalité mais qui reste sympathique.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT IMMORTAL
IMMORTAL_Northern-Chaos-Gods
Northern Chaos Gods (2018)
5/5
-/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
IMMORTAL_All-Shall-Fall
All Shall Fall (2009)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
IMMORTAL_Sons-Of-Northern-Darkness
Sons Of Northern Darkness (2002)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
IMMORTAL_Damned-In-Black
Damned In Black (2000)
3/5
-/5
OSMOSE PRODUCTION / BLACK METAL
IMMORTAL_At-The-Heart-Of-Winter
At The Heart Of Winter (1999)
4/5
-/5
OSMOSE PRODUCTION / BLACK METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020