ARTISTE:

TYRANNY

(FINLANDE)
TITRE:

AEONS OF TECTONIC INTERMENT

(2015)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

DOOM

TAGS:
Growl, Mélancolique
"Avec "Aeons Of Tectonic Interment", Tyranny apparaît plus que jamais comme la plus effrayante expression sonore de l'œuvre de Lovecraft."
CHILDERIC THOR (10.12.2015)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Il n'est jamais évident de revenir des limbes, surtout quand on a enfanté de véritables tables de la loi du genre auquel on appartient, car attendu par beaucoup, le risque de décevoir est grand. Tel est le cas de Tyranny qui, dix ans après avoir offert au funeral doom deux calvaires qui en ont repoussé les limites, dans les profondeurs de l'indicible,  où aucun homme n'avait encore jamais osé plonger, signe un troisième album (en comptant le EP "Bleak Vistae" long de plus de 45 minutes !) que nous étions nombreux à ne plus espérer.

Et s'il y aura bien quelques grincheux pour affirmer qu'avec "Aeons In Tectonic Interment", les Finlandais se contentent de reproduire la recette ruminée par "Tides Of Awakening", en moins bien forcément, force est pourtant de constater que Matti Mäkelä et Lauri Lindqvist ont réussi leur résurrection, à la fois fidèles à cette signature cyclopéenne qui a fait leur renommée et désireux d'évoluer, continuant de façonner un art inimitable auquel peu ont tenté de se frotter.  

Pourtant, de loin, en effet, Tyranny semble nous resservir les mêmes riffs désolés, les mêmes plaintes telluriques capables par leur puissance souterraine de faire trembler les murs d'une cathédrale ('Preparation Of A Vessel') mais de près, la réalité se veut toute autre, bien que toujours aussi terrifiante de lourdeur.

Reprenant les choses là où il les avait laissées il y a dix ans, dans cette geôle abyssale, le groupe fait évoluer un art aussi pétrifié que douloureux, désormais moins brumeux et plus tangible, comme s'il se souvenait que le funeral doom n'est à la base qu'une déclinaison plus suicidaire encore du doom death, ce qu'illustrent les lignes de guitares granitiques minées par le désespoir le plus absolu qui attirent, lors d'un final d'une charbonneuse beauté, 'Bells Of The Black Basilica', et néanmoins pâle rai de lumière filtrant à travers le sol.  

Rarement une œuvre aura autant collé à son visuel et à son titre, corridor étouffant avalé par l'obscurité où se découpent des silhouettes inquiétantes et dont les tentaculaires fondations sont secouées par le chevauchement  de plaques tectoniques monumentales qui grondent depuis les arcanes de la terre. Bien qu'elles oscillent entre sept et douze minutes environ, durée somme toute raisonnable eu égard à un genre qui aime se répandre bien au-delà de ce format, ces complaintes paraissent pourtant s'étirer plus, bien plus que cela. Leur lenteur comateuse, leur absence de rythme participent de ce caractère aride et (faussement) monolithique.

Plus que jamais, Tyranny apparaît comme la plus juste, et donc la plus effrayante, expression sonore de l'œuvre de Lovecraft. Baignant dans une ambiance sombrement religieuse, "Aeons Of Tectonic Interment" est comme le rituel mystérieux d'un culte millénaire.


Plus d'information sur http://www.kolumbus.fi/makela.matti/tyranny





LISTE DES PISTES:
01. Sunless Deluge - 10:42
02. A Voice Given Unto Ruin - 12:29
03. Preparation Of A Vessel - 07:36
04. The Stygian Enclave - 09:40
05. Bells Of The Black Basilica - 10:41

FORMATION:
Jussi-pekka Manner: Batterie
Lauri Lindqvist: Chant / Basse / Claviers
Matti Mäkelä: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
IMMORTAL: Pure Holocaust (1993)
BLACK METAL - Opus matriciel, "Pure Holocaust" va fixer pour toujours dans la roche glacée l'identité de ses Norvégiens.
CLINT SLATE: Before The Dark (2015)
ROCK - Un voyage à la fois introspectif et imaginaire, alternant les moments de souffrance intime et les évocations de paysages défilant le long du chemin parcouru avec son auteur.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TYRANNY
TYRANNY_Tides-Of-Awakening
Tides Of Awakening (2005)
4/5
5/5
FIREBOX / DOOM
TYRANNY_Bleak-Vistae
Bleak Vistae (2004)
4/5
-/5
FIREBOX / DOOM
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021