ARTISTE:

BLACK VULPINE

(ALLEMAGNE)
TITRE:

HIDDEN PLACES

(2015)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

STONER

TAGS:
Chant féminin
"Black Vulpine signe des débuts prometteurs, forgeron d'un stoner fuzzy et plombé que guide une voix féminine ensorcelante."
CHILDERIC THOR (15.12.2015)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Remarqué en 2013 grâce à une démo originelle, nombreux étions-nous depuis à guetter la sortie du premier album longue durée de Black Vulpine. Le voilà donc, ce galop d'essai, baptisé "Hidden Places". Bon, qu'est-ce que ces Allemands, de Dortmund pour être précis, ont de plus que les autres pour mériter cette attente, cet émoi ? La présence derrière le micro d'une jeune femme prénommée Sarah, tout simplement.

Alors bien sûr, l'addition de riffs velus et de voix féminines n'étonne plus vraiment aujourd'hui, au point d'être devenue - comme (trop) souvent - une mode, bien sûr, mais outre le fait que la belle ne se contente pas de vocaliser et d'afficher son minois qu'elle a (forcément) joli, assurant aussi les parties de guitares avec, qui plus est, une autre charmante comparse répondant au nom de Daria, le stoner rock usiné par Black Vulpine en a suffisamment sous le capot pour marquer la différence avec la myriade de groupes moulés dans un format féminin identique qui pullulent désormais, même s'ils se révèlent rarement mauvais.

Dans la lignée de Queens Of The Stone Age ('Drowning In Lakes'), le génial et vicieux talent de Josh Homme en moins, les Teutons multiplient les bûches comme d'autres les pains. Au-dessus de ce socle rugueux plane la voix sucrée de Sarah qui se suce à la manière d'une friandise. C'est frais, direct et donne envie de taper du pied, enfilade d'enclumes ramassées souvent imparables ('Twisted Knife', 'Demons Of Future'...), agréables toujours, à défaut d'être réellement originales.

Rarement enlevé, le tempo pédale dans le mazout. Il en découle des titres toujours plombés qu'irriguent des guitares prisonnières d'une gangue terreuse, ce qui ne les empêche pas de dégorger des notes humides et fuzzy, comme sur 'The Forest' ou 'Devil's Blanket'. Et si l'ensemble pêche un peu par manque de nuances et de nerfs, le plaisir prédomine largement à l'écoute de ce premier jet plus qu'à la hauteur des attentes suscitées par son ébauche avec laquelle il partage deux pistes.

Il est cependant permis de se demander si Black Vulpine, nonobstant de réelles qualités d'écriture, aurait bénéficié d'une même bienveillance privée de sa moitié féminine... Un bon groupe et un bon album à tout le moins, à découvrir d'urgence pour tous ceux que ne rebute pas le stoner avec des seins.



Plus d'information sur http://blackvulpine.de/



GROUPES PROCHES:
QUEENS OF THE STONE AGE

LISTE DES PISTES:
01. Twisted Knife
02. White Witch Woman
03. Demons Of Future
04. Drowning In Lakes
05. Dark Glow
06. Mother Of Pearl
07. Devil's Blanket
08. Avra Kadavra
09. The Bone Collector
10. Purple Breeze
11. The Forest

FORMATION:
-
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
LATTE E MIELE: Aquile E Scoiattoli (1976)
ROCK PROGRESSIF - La longue suite de sa seconde face aurait mérité de devenir un classique du rock progressif.
THE KEITH EMERSON TRIO: The Keith Emerson Trio (2015)
JAZZ - Collector : le premier témoignage audio de Keith Emerson !
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021