GROUPE/AUTEUR:

PHIL COLLINS

(ROYAUME UNI)

TITRE:
NO JACKET REQUIRED (1985)
LABEL:
WEA
GENRE:
POP

"Enorme succès commercial pour un album dont l'excellence de la réalisation (notamment sur les sons de batterie) emporte l'adhésion."
ABADDON - 23.12.2015 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Si seulement une année sépare les deux premières productions de Phil Collins en solo, il aura fallu attendre trois ans pour recevoir "No Jacket Required". Moins marqué par le ressentiment lié à son divorce, ce troisième opus est musicalement moins sombre que ses prédécesseurs, et reste, comme il était prévisible au vu du succès des moutures précédentes, dans le même style pop-rock teinté de cuivres qui a prévalu jusque là.

L'album contient deux succès planétaires, le dynamique 'Sussudio' et le lymphatique 'One More Night' qui ont le point commun d'être basés sur des improvisations. L'un comme l'autre sont également assez répétitifs mais ils ont marqué leur époque, et restent des balises des eighties. Plus intéressant est le travail effectué sur les sonorités de la batterie, la drum machine complétant astucieusement le set classique. Souvent soutenue par des claviers electro, la rythmique prend une coloration proche des albums que Mike & the Mechanics feront paraître quelques années plus tard – comparer 'Long Long Way to Go' et 'The Ghost of Sex and You' dans "The Beggar …" des Mechanics montre un parallèle amusant - ou même du 'Turn it on Again' de "Duke" (4 ans plus tôt). La programmation des sons prend donc de plus en plus d'importance dans les sons utilisés par les membres de
Genesis – une voie que même le plus classique Tony Banks suivra, notamment dans "Strictly Inc." Mais dans ce domaine, c'est bien Phil Collins qui fait figure de précurseur et qui va influencer notablement la sonorité des percussions.

Servi par une production précise et profonde, "No Jacket Required" apparaît plus homogène que ses deux prédécesseurs, et toujours soutenu par les Phenix Horns (la section cuivres des Earth, Wind and Fire), le fidèle Daryl Stuermer à la guitare, qui cosigne trois titres, et deux choristes de renom (Sting et Peter Gabriel). Il est difficile de faire ressortir un titre de cet ensemble plutôt homogène et optimiste (seulement deux titres lents), à part le plus ample 'Take Me Home' dont la progression ne manque pas d'allure et prend toute sa dimension en live.

L'album a été un énorme succès commercial : 25 millions d'exemplaires vendus, deux n°1 aux States. Les titres apparaissent peut-être moins originaux qu'un 'In the Air Tonight' ou un 'I Don't Care Anymore', et l'album est moins axé chant que "Hello I Must Be Going" qui était beaucoup plus sombre et avait poussé le style noir plus loin que le premier album. Mais l'excellence de la réalisation et l'homogénéité de l'ensemble emportent l'adhésion.

Plus d'information sur http://www.philcollins.co.uk/fr



GROUPES PROCHES:
GENESIS, MIKE RUTHERFORD, PETER GABRIEL, MIKE + THE MECHANICS

LISTE DES PISTES:
01. Sussudio
02. Only You Know And I Know
03. Long Long Way To Go
04. I Don't Wanna Know
05. One More Night
06. Don't Lose My Number
07. Who Said I Would
08. Doesn't Anybody Stay Together Anymore
09. Inside Out
10. Take Me Home
11. We Said Hello Goodbye


FORMATION:
Gary Barnacle: Sax
Phil Collins: Chant / Basse / Claviers / Batterie
Daryl Stuermer: Guitares / Claviers
David Frank: Claviers
Don Myrick: Sax
Lee Sklar: Basse
Nick Glennie-Smith: Claviers
The Phenix Horns: Cuivres


TAGS:
80's, Accessible / FM, Epique
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
REALMEAN - 18/03/2016 -
0 0
4/5
'Sussudio', quelle impétuosité ! Ses drums électro me glacent encore le sang, et pourtant à l’époque, je n’étais pas spécialement adepte des instruments virtuels. 'Only you know and I know', quelle audace ! Avec un vocal et une cavalcade cosmique à dévorer la voie lactée. La collision de 'Long long Way to go' avec l’exalté 'I don’t Wanna know', un coup de maître… Et le reste du programme continue à se prendre lui-même en contrepoint, jusqu’au point final, enchaînant le désinvolte 'Inside Out' avec l’impérial et péremptoire 'Take Me Home', lui-même détrôné par le frêle 'We said Hello Goodbye' (absent sur le 33T), plus humain, sentimental et philosophe. Phil Collins décoche un album non commercial, entièrement construit sur une musique commerciale. Il fallait oser, mais le résultat est là, et le succès aussi. Une véritable pirouette en plein cœur des années 80, qui défait le mainstream sur son propre terrain et avec ses propres armes. "No Jacket Required", ou la guérison du mal par le mal. Chapeau, M. Collins. Si vous en ressortez un comme celui là, ou bien un autre "Hello I Must Be Going", please, Don’t Lose My Number !
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC PHIL COLLINS
DERNIERE ACTUALITE
PHIL COLLINS Hospitalisé
Toutes les actualités sur PHIL COLLINS
NOTES
3/5 (1 avis) 4.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BRUCE SOORD: Bruce Soord (2015)
ROCK PROGRESSIF Simple, envoûtant et chaleureux : le premier album solo de Bruce Soord est un formidable vecteur d'émotions.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MINDGAMES: Paradox Of Choice (2015)
ROCK PROGRESSIF Le groupe belge Mindgames revient en force après cinq ans de silence et ce "Paradox of Choice" a tout ce qu'il faut pour combler les espoirs des fans impatients.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PHIL COLLINS
PHIL-COLLINS_Going-Back
Going Back (2010)
2/5
2/5
WARNER / ROCK
PHIL-COLLINS_testify
Testify (2002)
3/5
4/5
WEA / POP
PHIL-COLLINS_Dance-Into-The-Light
Dance Into The Light (1996)
3/5
5/5
ATLANTIC RECORDS / POP
PHIL-COLLINS_Both-Sides
Both Sides (1993)
2/5
5/5
WEA / POP
PHIL-COLLINS_--But-Seriously
... But Seriously (1989)
5/5
4/5
WEA / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020