ARTISTE:

CIRCUS MAXIMUS

(NORVÈGE)
TITRE:

HAVOC

(2016)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Chant aigu, FM
"Ce bon album de prog très mélodique peine à atteindre les sommets habituellement fréquentés par Circus Maximus"
OCERIAN (30.03.2016)  
3/5
(2) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

Quatre ans après le très bon "Nine" qui avait permis de donner à Circus Maximus un supplément d'âme lui conférant une identité de plus en plus aboutie, sort "Havoc". Pas de changement dans le groupe pour offrir son metal progressif raffiné et surtout éminemment mélodique. Chaque album a jusque-là permis aux Norvégiens d'évoluer et d'affiner le trait. Ce nouvel opus se présente donc comme un défi et soulève une grande impatience.

L'entrée en matière, avec le premier titre mis en exergue sur la toile 'The Weight', sonne déjà comme un classique prog très accessible et sensiblement plus direct et efficace que ce à quoi nous avait habitués Circus Maximus. Le titre est assez convaincant malgré une certaine linéarité.
Par la suite, 'Highest Bitter' s'avérera certainement une des plus grandes réussites de l'album. Même si on rentre très rapidement dans le vif du sujet, il est difficile de ne pas se laisser séduire par ce refrain entraînant et assez original et surtout cette mélopée de clavier légèrement orientalisante mais surtout obsédante. Le titre alterne ainsi moments plus musclés - toutes proportions gardées - et passages raffinés et axés sur les ambiances.

Le deuxième titre a avoir été diffusé est 'Havoc' qui surprendra, voire interloquera les fans. Encore un titre très direct aux sons plus électroniques qui asséne un metal puissant et sans fioriture. Une sorte d'ovni dans la production du groupe qui revient à des thèmes plus classiques par la suite.
La fluidité de 'Flames', de 'Pages' ou de 'Remember' donnent le ton avant de délivrer des titres plus longs, plus construits qui rassureront la plupart des habitués même si le clavier n'hésite pas à rappeler les années 80 avec cette touche prog en plus. 'Loves One' est assez spectaculaire car le clavier y déverse des sons qui semblent un peu datés tout en s'accommodant parfaitement avec la modernité générale. 'After Forever' rappelle Dream Theater avec ces contretemps caractéristiques et des musiciens qui à l'évidence s'en donnent à cœur joie.​

"Havoc" est un album qui est très agréable à écouter, qu'il est difficile de prendre en défaut malgré les heurts que peuvent vivre les fans ici ou là. Le prog léché proposé qui n'hésite pas à côtoyer le hard mélodique permet donc de passer un bon moment qui manque malheureusement un peu de relief, malgré toutes ses qualités et l'attachement qui progressera d'écoute en écoute. Malgré aussi la parfaite exécution des musiciens, "Havoc" peinera à maintenir Circus Maximus aux sommets auxquelles "Nine" les avait hissés.


Plus d'information sur http://www.circusmaximussite.com





LISTE DES PISTES:
01. The Weight
02. Highest Bitter
03. Havoc
04. Pages
05. Flames
06. Loved Ones
07. After The Fire
08. Remember
09. Chivalry

FORMATION:
Glen Mollen : Basse
Lasse Finbraten: Claviers
Mats Haugen: Guitares
Michael Eriksen: Chant
Truls Haugen: Batterie
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
EDDYA
02/05/2016
179
  0 0  
2/5
Super déçu par cet album ... Dans le précédent, on décelait déjà un manque d'inspiration et de cohérence, mais alors la ... c'est vraiment pas terrible. Ils s’écartent du progressif pour lorgner vers la pop/rock à la Coldplay ou Muse. Fan de la première heure, je suis lassé!
NUNO777
30/03/2016
  0 1  
3/5
Il faut avouer que les Norvégiens savent composer de la musique accrocheuse et addictive, en réduisant d'album en album les durées de ses titres. Certes les influences de Muse ('After The Fire') ou de la pop de Coldplay sont parfois audibles dans "Havoc", les effets electro très présents et la composante progressive pas toujours évidente, mais le metal très mélodique lorgnant vers l'AOR pratiqué par cette formation est souvent irrésistible. "Havoc" est une mine de refrains percutants et on se délecte avec un plaisir particulier quand on est amateur de beau jeu à la guitare (les soli sont tous magnifiques). Ce groupe est incroyablement doué et stable, et recèle un potentiel encore inexploité en la personne de son batteur Truls Haugen qui se trouve être un chanteur d'une classe étonnante, j'en prends pour preuve ses prestations époustouflantes dans le "ESC" de Zierler. S'il leur vient la bonne idée de durcir légèrement leur metal je serais très curieux du résultat.
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
DISTOGAL
12/11/2016
 
2
0
Effectivement Nine était un très bon album mais je dois avouer que celui là vu les quelques extraits que j'ai pu écouter ça et là m'a l'air excellent !!
Haut de page
LECTEURS:
2.5/5 (4 avis)
STAFF:
3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
CIRCUS MAXIMUS: Sortie de "Havoc In Oslo" en DVD
DERNIERE INTERVIEW
CIRCUS MAXIMUS (LE 6 NOVEMBRE 2007)
Glen Mollen -le bassiste du groupe- répond joyeusement aux questions que lui ont concocté Judoka et Struck
 
AUTRES CHRONIQUES
MALADY: Malady (2015)
ROCK PROGRESSIF - Héritier d'une longue tradition finlandaise, Malady livre un premier album de rock progressif feutré et bucolique, empreint d'une poésie charmante et colorée.
FAB BOX: 2 (2015)
A.O.R. - De l'AOR West Coast pour les amateurs forcenés du genre.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CIRCUS MAXIMUS
CIRCUS-MAXIMUS_Nine
Nine (2012)
4/5
3.9/5
FRONTIERS RECORDS / METAL PROGRESSIF
CIRCUS-MAXIMUS_Isolate
Isolate (2007)
2/5
3.4/5
FRONTIERS RECORDS / METAL PROGRESSIF
CIRCUS-MAXIMUS_The-First-Chapter
The First Chapter (2005)
2/5
3.4/5
SANCTUARY / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022