GROUPE/AUTEUR:

MANFRED MANN'S EARTH BAND

(ROYAUME UNI)

TITRE:
WATCH (1976)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK PROGRESSIF / ROCK

"Album encore largement marqué par la première époque du groupe, "Watch" établit néanmoins un véritable pont entre les aspects blues/rock/progressif une nouvelle fois bien présents et une deuxième partie de carrière qui verra MMEB rendre ses compositions plus accessibles, plus "commerciales"."
TONYB - 02.05.2017 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Deux années se sont écoulées depuis le sublime "The Roaring Silence" ayant vu l'intégration de Chris Thompson comme chanteur principal dans le Band, et c'est après avoir enregistré le nouveau départ d'un membre historique (le bassiste Colin Pattenden) que le groupe publie "Watch" en 1978, dans un format ne dérogeant pas aux publications précédentes.

Composée de huit titres dont deux enchaînés, cette nouvelle galette présente de nouveau une flopée de reprises de titres plus ou moins obscurs, avec en tête de gondole 'Mighty Quinn' de Bob Dylan. Comme à l'accoutumée, ces reprises sont des réinterprétations complètes, et pour le néophyte peu au courant des versions originales, se présentent comme de véritables nouveautés.

Publié à l'orée de la "décadence" du rock progressif, "Watch" conserve cependant les atours des précédents albums de MMEB. Le chant y est toutefois plus présent que d'habitude, mais laisse néanmoins une large place aux digressions instrumentales, guitare et surtout le Moog, si chères aux membres du groupe. Seule évolution notable, 'California' qui avec le recul apparaît comme annonciatrice de la tendance du groupe à offrir une facette plus pop, plus abordable, débarrassée des improvisations instrumentales présentes dans les premiers albums.

Mais "Watch" présente surtout une "Face B" totalement mémorable, puisque les trois titres qui la composent à l'origine sont de véritables "hits" du groupe, de ceux que l'on retrouvera dans la quasi-totalité de leurs prestations live. C'est tout d'abord le tubesque 'Davy's on the Road Again', véritable hymne  qui s'incruste dans la tête. Puis, avant de basculer sur la version déjantée de 'Mighty Quinn', c'est le fameux 'Martha's Madman' qui va définitivement établir Manfred Mann comme LE joueur de Moog, tant du point de vue sonore si caractéristique que sur le plan d'une dextérité totalement affolante dans ses soli, bien aidé en cela par un Dave Flett en feu avec sa guitare.

Album encore largement marqué par la première époque du groupe (au contraire de "The Roaring Silence"), "Watch" établit néanmoins un véritable pont entre les aspects blues/rock/progressif une nouvelle fois bien présents et une deuxième partie de carrière qui verra MMEB rendre ses compositions plus accessibles, plus "commerciales" et dont "Angel Station" sera le premier exemple très parlant.

Plus d'information sur http://www.manfredmann.co.uk



GROUPES PROCHES:
THE BEATLES, SUPERTRAMP, BARCLAY JAMES HARVEST, NEKTAR

LISTE DES PISTES:
01. Circles
02. Drowning On Dry Land/fish Soup
03. Chicago Institue
04. California
05. Davy's On The Road Again
06. Martha's Madman
07. Mighty Quinn (quinn The Eskimo)


FORMATION:
Chris Slade: Batterie
Chris Thompson: Chant / Guitares
Dave Flett: Guitares
Manfred Mann: Claviers
Pat King: Basse


TAGS:
70's, Bluesy, Jam, Technique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MANFRED MANN'S EARTH BAND
NOTES
4/5 (1 avis) 4.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
PYOGENESIS: A Kingdom To Disappear (2017)
METAL ALTERNATIF Des mélodies efficaces, une énergie communicative, une touche de death, une louche de riffs grassouillets et la maîtrise de 25 ans d'expérience font de "A Kingdom To Disappear" une bonne surprise du début à la fin.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
PALMER: Surrounding The Void (2017)
POST METAL Avec "Surrounding The Void", Palmer traverse des contrées à la géographie abrupte, alternance de reliefs vigoureux et de plaines apaisantes, sans pour autant séduire totalement sur la durée.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MANFRED MANN'S EARTH BAND
MANFRED-MANN-S-EARTH-BAND_Live-in-Ersingen-11
Live In Ersingen 2011 (2011)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
MANFRED-MANN-S-EARTH-BAND_Leftovers
Leftovers (2011)
2/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
MANFRED-MANN-S-EARTH-BAND_06
2006 (2004)
4/5
2.5/5
PHILIPS/PHONOGRAM / ROCK PROGRESSIF
MANFRED-MANN-S-EARTH-BAND_Mann-Alive
Mann Alive (1998)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK
MANFRED-MANN-S-EARTH-BAND_Soft-Vengeance
Soft Vengeance (1996)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020