ARTISTE:

ODYSSEY

(ETATS UNIS)
TITRE:

VOIDS

(2015)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Instrumental, Technique
""Voids" est une œuvre mi-figue mi-raisin, pleine de technicité et de savoir faire, mais manquant du supplément d'âme qui concrétise l'essence du véritable chef-d’œuvre."
THIBAUTK (11.02.2016)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Quand un groupe venu des Etats-Unis s'essaie au metal progressif, on peut espérer un choc "cosmique" tant les musiciens ricains sont réputés pour leur science exacte du contrepoint, des mesures ternaires et des structures alambiquées. Le nouvel opus instrumental d'Odyssey était donc attendu avec une certaine impatience.

Chez Music Waves, nous adorons, que dis-je, nous adulons les musiques progressives, mais les albums entièrement instrumentaux nous inquiètent toujours un peu. En effet, nombre de musiciens s'y sont essayés sans parvenir à un résultat réellement convaincant. Vous me direz que le prog', avec ses structures étirées et ses passages instrumentaux à rallonge, est le style parfait pour de tels albums. Certes, mais les paroles, même rares, contribuent souvent à leur donner un équilibre musical. Bref ! Le chant manque sur cette galette, comme la femme manque au marin lors d'un périple sur les océans. Et ce manque se ressent sur chaque seconde de l’œuvre.

Néanmoins, ce serait mentir que de ne pas reconnaître le niveau technique des musiciens : la guitare très habile qui délivre des riffs multiples sur des mesures variées, qui en solitaire procure par moment un léger frisson lorsqu'elle se livre à un speed picking nerveux ou un sweeping propre et délié du plus bel effet, ou encore la batterie qui passe d'une métrique à l'autre avec art et simplicité. On peut donc remercier les musiciens de mettre l'accent sur la cohérence d'ensemble plus que sur une démonstration égocentrique. La galette est ainsi très entraînante, si bien que certaines mélodies s'impriment en tête rapidement.

Tout commence par 'Emerge, Evolve, Adapt', une composition aux airs de Ice Age ou Hourglass pour le son de guitare crunch ou de Dream Theater pour sa rythmique syncopée. Une mise en bouche bourrée d'ambiance, entre montée crescendo qui prend place petit à petit, belle partie de guitare soliste démontrant les capacités du musicien et déchainement de rage presque thrash. Après quelques pistes puissantes introduisant changements de rythmes et variations, 'Echoes', plus introspectif, se présente comme une bouffée d'air frais invitant à la fusion avec le cosmos, une composition dans laquelle la guitare est belle, simple et envoûtante comme chez Intronaut. L’auditeur est balloté sur des montagnes russes entre contemplation extatique, puissance primale et finesse musicale.
Après un intermède dépouillé, 'Voids' s’avère la meilleure composition de la galette, nous immergeant dans un progressif de qualité, entre Dream Theater (des faux airs de 'Take The Time' sur l'introduction) et Megadeth pour des sonorités plus âpres et les rythmes rapides. Les Américains jouent avec les métriques, ralentissent le tempo et construisent une ambiance qui lorgne même du côté de Yes. Après un démarrage poussif et peu convaincant, ce final dantesque fera tomber les dernières velléités de résistance.

Néanmoins, "Voids" est une œuvre mi-figue mi-raisin. Certes les musiciens y sont excellents, les compositions habiles et les ruptures nombreuses, certes les références illustres sont multiples, mais il manque un petit supplément d'âme qu’une voix aurait pu apporter. On attend vainement une ligne de chant en étant presque attristés par ce manque. La rondelle contentera toutefois les amateurs de progressif pur jus, les vénérables adorateurs de la six-cordes et ceux des mesures alambiquées.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/odysseyspokane/





LISTE DES PISTES:
01. Emerge. Evolve. Adapt. - 05:19
02. Negate the Infinite - 03:02
03. Like Moths to the Flame - 04:48
04. Motives - 04:26
05. Echoes - 03:27
06. Before There Were Eyes to See - 05:44
07. The Plot Thickens - 07:04
08. Delineation - 07:17
09. Left Unspoken - 02:55
10. Voids - 06:16

FORMATION:
Jerrick Crites: Guitares
Jordan Hilker: Basse
Lukas Hilker: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
BARONESS: Purple (2015)
ROCK ALTERNATIF - Quelque part entre sludge émotionnel et progressif trapu, Baroness signe avec "Purple" l'album que nous attendions tous après "Blue Record".
AVANTASIA: Ghostlights (2016)
METAL MELODIQUE - Avantasia signe là son meilleur opus depuis bien longtemps, s'approchant du niveau d'excellence de son référentiel premier album.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022