GROUPE/AUTEUR:

ARENA

(ROYAUME UNI)

TITRE:
XX (2016)
LABEL:
METAL MIND
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Un album, un DVD : après "The Unquiet Sky", Arena ne déroge pas à la tradition, en profitant au passage pour fêter les 20 années d'existence du groupe."
TONYB - 31.03.2016 - (0) Avis des lecteurs - (1) commentaire(s)
4/5
Comme après chaque sortie d'album, Arena nous propose le DVD de la tournée qui s'en est suivie, celle de l'excellent "Unquiet Sky" coïncidant de surcroit avec la célébration du 20ème anniversaire du groupe.

Production Metal Mind oblige, le concert a été filmé en Pologne à Katowice, non pas dans l'habituel théâtre Wisnyanski mais dans une salle de cinéma. Choix plutôt étonnant au vu du manque de profondeur de la scène, mais surtout du peu d'utilisation de l'écran situé derrière le groupe. De même, si les éclairages proposés,  majoritairement composés de lumières rouges et bleues, nimbent le groupe dans une atmosphère plutôt sympathique, ils ne s'avèrent pas très photogéniques, d'autant que l'absence de poursuite ou d'une lumière blanche ne permet pas de mettre en valeur l'un ou l'autre des musiciens. La prise de vue en revanche est très convenable, les alternances de plans fournis par six caméras et leurs enchainements se faisant sur un rythme correct, bien loin de certaines productions donnant le tournis à force de zapping frénétique.

Arena fait partie de ces groupes dont on ne peut pas dire que la scène soit leur exercice préféré (les spectateurs de feu le festival de Sarlat sauront de quoi je parle). Peu démonstratifs, ses membres se concentrent avant tout sur leur musique, celle-ci se suffisant à elle-même sans effet de manche, et cette prestation ne fait guère exception à la règle. Hormis le petit nouveau Kylan Amos qui amène un peu de folie à l'ensemble, le reste des protagonistes fait dans la sobriété, y compris Clive Nolan qui se contente de jouer de temps en temps avec ses claviers tournants, bien loin de ses pousser-tirer qui faisaient vaciller ses claviers maintenus par du scotch dans les années 90 ! Quant à John Mitchell, il ressemble de plus en plus à un certain Steve Rothery, tant dans son jeu de scène que par sa silhouette.

Mais foin de tous ces détails "people" ; avec Arena l'essentiel est ailleurs et côté musique, le quintet assure ce qu'il faut, porté par un Paul Manzi qui se révèle vraiment comme le chanteur idéal du groupe, ses prédécesseurs souffrant de plus en plus la comparaison avec ses prestations. Quant à John Mitchell, ses nombreux soli se révèlent une nouvelle fois simplement magiques.
Bien que Nolan et Pointer s'en défendent, le concert capté ici s'apparente plus à un best-of des 20 années du groupe plutôt qu'à une simple promotion du dernier album en date : celui-ci n'est en effet représenté que par trois titres là où "The Visitor" caracole en tête avec cinq extraits, les huit albums de leur discographie étant de surcroît représentés dans la track list. De manière générale, les anciens morceaux sont revus avec une nouvelle vigueur, avec en tête de gondole 'Moviedrome', présenté pour la première fois sur scène, et surtout un dantesque 'Crack in the Ice' proposé en ouverture. Les deux extraits de "7th Degrees of Separation" prennent également une nouvelle dimension sur scène, bien plus intéressante que leur version originale.
Comme à l'accoutumée, le concert se termine par un classique et toujours aussi spectaculaire  'Solomon' et un 'Crying for Help' complètement débridé pour clore de manière festive une prestation solide.

Disponible en version Dolby 5.1 et stéréo, cette dernière s'avérant de bonne qualité malgré une égalisation systématique des volumes (je suis toujours surpris en entendant une guitare seule sonner aussi fort que le groupe dans un chorus …), "XX" propose également quelques bonus très classiques : discographie, fonds d'écran, photos du concert, et deux interviews de Nolan et Pointer non sous-titrées revenant sur l'histoire du groupe.

Au final, deux heures sans réelle surprise mais de très bonne facture, en compagnie d'un groupe dont la musique reste toujours aussi captivante.

Plus d'information sur http://www.arenaband.co.uk/



GROUPES PROCHES:
SHADOWLAND, LANDMARQ, PBII, JACK YELLO, , RICOCHER, SAENS, SOLAR, TWIN AGE, RAK

LISTE DES PISTES:
01. The Demon Strikes
02. Rapture
03. Double Vision
04. Crack in the Ice
05. Moviedrome
06. How Did it Come to This?
07. Butterfly Man
08. Bedlam Fayre
09. Serenity
10. The Unquiet Sky
11. Traveller Beware
12. The City of Lanterns
13. Riding the Tide
14. Hanging Tree
15. The Tinder Box
16. Solomon
17. Don't Forget to Breathe
18. Crying for Help 7


FORMATION:
Clive Nolan: Chant / Claviers
John Mitchell: Chant / Guitares
Kylan Amos: Basse
Mick Pointer: Batterie
Paul Manzi: Chant


TAGS:
Accessible / FM, Neo, Live
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(1) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
THOMASC013 - 12/05/2019 01:11:01
0
C’est un sujet vraiment passionnant qui réveil toute ma curiosité et je ne m’en lasse pas même après l’avoir lu et relus.
http://www.baloune.com
Haut de page
EN RELATION AVEC ARENA
DERNIERE ACTUALITE
DAMIAN WILSON RENTRE DANS L'ARENA
Toutes les actualités sur ARENA
DERNIER ARTICLE
ARENA - SCÈNE BASTILLE (19 NOVEMBRE 2012)
Dans le cadre de la dernière partie de la tournée de "The Seventh Degree Of Separation" Arena passait par la Scène Bastille ce 19 Novembre 2012 Tous les articles sur ARENA
DERNIERE INTERVIEW
C'est avec une grande disponibilité et dans un climat hypra détendu que s'est déroulée l'interview de Arena à Toulouse au Connexion Live ce 22 avril 2015.

NOTES
2/5 (1 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
PROFUNA OCEAN: In Vacuum (2016)
ROCK PROGRESSIF Profuna Ocean a ici l'intelligence de dynamiser le souvent trop sage style néo-progressif.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
BLACK STONE CHERRY: Kentucky (2016)
ROCK Plus varié et assumé que son prédécesseur, ce nouvel essai semble posséder tout ce qu'il faut (trop peut-être) pour devenir une référence.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ARENA
ARENA_Re-visited-Live
Re-visited Live! (2019)
3/5
3/5
VERGLAS / ROCK PROGRESSIF
ARENA_Double-Vision
Double Vision (2018)
4/5
3.2/5
VERGLAS / ROCK PROGRESSIF
ARENA_The-Unquiet-Sky
The Unquiet Sky (2015)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
ARENA_The-Seventh-Degree-Of-Separation
The Seventh Degree Of Separation (2011)
3/5
3.3/5
VERGLAS / ROCK PROGRESSIF
ARENA_Smoke-And-Mirrors
Smoke And Mirrors (2006)
3/5
5/5
VERGLAS / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020