GROUPE/AUTEUR:

OBITUARY

(ETATS UNIS)

TITRE:
DARKEST DAY (2009)
LABEL:
CANDLELIGHT
GENRE:
DEATH METAL

"Plus en forme que sur "Xecutioner's Return", c'est un Obituary usé qui accouche de ce disque à la fois massif et inégal dont les (quelques) bons moments peinent tout de même à se hisser au niveau des classiques d'autrefois..."
CHILDERIC THOR - 01.02.2016 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Si en 2004, l'annonce du retour d'Obituary, membre du triumvirat du Death floridien aux côtés de Morbid Angel, Cannibal Corpse et Death, et auteur d'une poignée d'albums fondateurs tels que "Slowly We Rot", "The Cause Of Death" et "The End Complete", fut accueillie avec enthousiasme, cinq ans plus tard, force est de reconnaître que cette résurrection s'est soldée par un échec et ce malgré un capital sympathie intact. Le groupe ne chôme pourtant pas, mais l'inspiration, la flamme semblent s'être toutes les deux bel et bien envolées.

Ceci dit, précédé du premier essai en solitaire des Tardy Brothers, "Bloodline", efficace à défaut d'être indispensable, il était permis d'espérer que le successeur du fade "Xecutioner's Return" serait peut-être (enfin) à la hauteur d'une légende qui commence alors sérieusement à être entamée. Las, "Darkest Day" s'inscrit dans le sillage de son aîné.

Le mercenaire de la six-cordes, Ralph Santolla, est confirmé à son poste - comment de toute façon pouvait-il en être autrement ? Toujours aussi peu à sa place au sein d'Obituary, l'homme astique son manche avec sa virtuosité aussi coutumière qu'inopportune, quand bien même sa présence ne grève pas nécessairement tous les titres, à commencer par 'List Of The Dead', amorce furieuse de bon augure. D'ailleurs, la rondelle démarre de manière plutôt avantageuse. Solides cartouches, 'Blood To Give' et 'Lost' confirment cette puissante lancée, ce qui nous fait dire que "Darkest Day" se révèle largement supérieur à son prédécesseur de morne mémoire.

Dommage cependant que les Américains confondent trop souvent lourdeur morbide et constipation graisseuse, finissant du coup par patauger dans des viscères rugueux dont ils ne parviennent que trop rarement à s'extraire. De fait, la seconde moitié s'embourbe, incapable de décoller, enchaînant des morceaux aux traits aussi épais qu'inodores, témoins les 'This Life', 'See Me Now' et autre 'Truth Be Told'. Seuls 'Your Darkest Day et, quoique dans une moindre mesure, le terminal 'Left To Die', long de plus de six minutes, retiennent vraiment l'attention au milieu d'une deuxième partie qui traîne péniblement en longueur. Alors certes, John Tardy vomit toujours ses boyaux comme lui seul sait le faire, mais sa voix ne suffit pas à sauver ce huitième album d'un ennui poli.

Plus en forme que sur "Xecutioner's Return", c'est un groupe usé qui accouche de ce disque à la fois massif et inégal dont les (quelques) bons moments peinent tout de même à se hisser au niveau des classiques d'autrefois... 

Plus d'information sur http://www.obituary.cc/



GROUPES PROCHES:
SIX FEET UNDER, CANNIBAL CORPSE, DEATH, MORBID ANGEL, CARCASS, DEICIDE

LISTE DES PISTES:
01. List Of Dead
02. Blood To Give
03. Lost
04. Outside My Head
05. Payback
06. Your Darkest Day
07. This Life
08. See Me Now
09. Fields Of Pain
10. Violent Dreams
11. Truth Be Told
12. Forces Realign
13. Left To Die


FORMATION:
Donald Tardy: Batterie
Frank Watkins: Basse
John Tardy: Chant
Ralph Santolla: Guitares
Trevor Peres: Guitares


TAGS:
Lourde, Sombre, Chant guttural
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC OBITUARY
DERNIERE ACTUALITE
METALDAYS : Nouveaux groupes à l'affiche
Toutes les actualités sur OBITUARY
DERNIER ARTICLE
Obituary + Exodus + Prong + King Parrot - Samedi 22 Octobre 2016 - Lille Aéronef
En ce samedi nous avons rendez vous à l'Aéronef de Lille pour une soirée bien brutale avec la crème du thrash et du death américain. Tous les articles sur OBITUARY
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
TANKRUST: The Fast Of Solace (2015)
DEATH METAL "The Fast of Solace" est une œuvre monolithique, quasi-punk et sans concession. La galette proche de Arch Enemy étale une musique violente et sanglante, pleine de promesses et gorgée de sincérité.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
BROKEN DOWN: The Other Shore (2016)
METAL INDUSTRIEL Nouvel OVNI de Broken Down, alias Jeff Maurer, qui explore les territoires hétérogènes du métal industriel.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OBITUARY
OBITUARY_Inked-In-Blood
Inked In Blood (2014)
3/5
-/5
RELAPSE RECORDS / DEATH METAL
OBITUARY_Xecutioner-s-Return
Xecutioner's Return (2007)
2/5
-/5
CANDLELIGHT / DEATH METAL
OBITUARY_FROZEN-IN-TIME
Frozen In Time (2005)
3/5
-/5
ROADRUNNER RECORDS / DEATH METAL
OBITUARY_BACK-FROM-THE-DEAD
Back From The Dead (1997)
3/5
-/5
ROADRUNNER RECORDS / DEATH METAL
OBITUARY_World-Demise
World Demise (1994)
2/5
-/5
ROADRUNNER RECORDS / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020