ARTISTE:

HAKEN

(ROYAUME UNI)
TITRE:

AFFINITY

(2016)
LABEL:

INSIDEOUT MUSIC

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
80's, Epique, Symphonique, Technique
"Plus débridé que ses devanciers, "Affinity" est un joli tour d'horizon de ce que le metal prog peut délivrer."
ABADDON (14.03.2016)  
4/5
(3) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

En trois albums, Haken s'est imposé comme un incontournable de la scène metal prog, forçant le respect bien au-delà des aficionados de ce style. Autant dire que cet "Affinity" était attendu comme le Messie, et pas seulement à Barcelone. Le remplacement du bassiste n'est pas le seul changement chez les Anglais : le groupe a décidé de modifier son processus d'écriture en faisant participer chaque membre dès le début de la conception - jusque-là, Richard Henshall était pratiquement le seul compositeur. Ce choix marquera-t-il un bouleversement dans le style ?

Que les fans se rassurent, les marqueurs du style Haken sont toujours présents. Après la courte intro atmosphérique d''Affinity', le combo réaffirme ses positions avec un 'Initiate' mordant, dynamique et contrasté, où la basse du nouveau-venu Conner Green virevolte avec élégance. Les titres qui suivent montrent cependant une légère inflexion dans le ton, les Londoniens ayant choisi de s'inspirer des 80's tout en gardant leur base de metal progressif traversé de mélodies marquantes et de touches symphoniques inattendues.

Ce parti-pris crée des situations inédites et qui ne manqueront pas d'être débattues : l'utilisation de percussions électroniques ou de claviers très rétro rappelant ELP dans '1985' est-elle pertinente, certains refrains ou rythmiques évoquant Toto ou Coldplay ('Earthrise') seront-ils au goût de tout le monde, les loops electro de 'Red Giant' ne vont-elles pas froisser les oreilles des amateurs de pur progressif, etc ?

N'empêche. Dans l'éclectisme débridé qui est la marque de cet "Affinity', Haken fait une fois de plus montre d'une insolente maîtrise de genres et de sonorités extrêmement variés. Pour preuve, l'épique 'The Architect' qui, tout au long de ses 15 minutes et quelques, nous fait visiter quasiment tous les paysages du metal prog, depuis les  breaks symphoniques jusqu'à l'explosion avec growls (malgré la présence en guest d'Einar Solberg, chanteur de Leprous, ce n'est pas le passage le mieux placé...). Les évolutions y sont nombreuses et imprévisibles, magnifiquement mises en place et soutenues comme d'habitude par une section rythmique d'enfer. Au plan des satisfactions, citons également un '1985' fort brillant avec une énorme ligne de basse, un 'Endless Knot' à la rythmique aux petits oignons et avec des sonorités particulièrement bien choisies, ainsi que 'Red Giant' avec sa montée résolue par un excellent passage rock et planant - comme quoi, avec Haken tout est possible.

Les seules réserves à émettre sont du côté de certains refrains faciles, à la limite du pop ('Lapse', 'Earthrise') et surtout de 'Bound by Gravity', au ton baba cool qui ne convient pas du tout à un groupe habitué au dynamisme : en 8'30, il ne se passe pas grand-chose sur ce titre qui clôt l'album sur une note décevante.

Plus débridé que ses prédécesseurs, "Affinity" reste dans une qualité que beaucoup de groupes pourraient envier. L'excellente production de Jens Bogren (Opeth, Devin Townsend, ... ) participe à la réussite de cet album foisonnant mais moins homogène que précédemment... ce que les éclectiques apprécieront !


Plus d'information sur http://www.haken.fr/





LISTE DES PISTES:
01. Affinity.Exe - 1:24
02. Initiate - 4:16
03. 1985 - 9:09
04. Lapse - 4:44
05. The Architect - 15:40
06. Earthrise - 4:48
07. Red Giant - 6:06
08. The Endless Knot - 5:50
09. Bound By Gravity - 9:29

FORMATION:
Charles Griffiths : Guitares
Conner Green: Basse
Diego Tejeida : Claviers
Ray Hearne : Batterie
Richard Henshall: Guitares / Claviers
Ross Jennings : Chant
   
(3) AVIS DES LECTEURS    
JFPOM
11/03/2017
5
  0 0  
4/5
Super correct groupe ami du Québec
MALENTRAIDE
30/04/2016
144
  0 0  
2/5
J'avais apprécié moyennement "Aquarius" même si le talent du groupe y était évident, j'avais aimé "Visions" et j'avais trouvé "The Mountain" vraiment magnifique. J'avais alors cru que Haken avait trouvé son style. Malgré tout, j'ai toujours eu l 'impression, peut-être fausse et entretenue par les critiques enflammées, que Haken faisait partie de ces groupes "à performance", ces groupes qui même au travers de leur approche de la musique nous font comprendre qu'ils ne sont pas juste là pour faire de la musique mais pour être un grand groupe, un groupe génial. Ce nouvel album concentre à mon goût tous les mauvais côtés de Haken : musique un brin prétentieuse et sûr de sa toute grandeur, ainsi que passages inutilement démonstratifs. Fait nouveau, la présence d'un son electro cordialement insupportable ! Cet album est finalement pour moi un exercice de style froid et décevant. Je retourne à Beardfish, mon coup de cœur du moment, et à Galleon, moins géniaux mais plus attachants.
TONYB
18/03/2016
  0 0  
3/5
J''ai adoré les 2 excellents épic, '1985' et 'The Architect', malgré une introduction trop démonstrative pour ce dernier.
En revanche, mon sentiment est beaucoup plus mitigé sur les autres titres qui sont très inégaux ; la 1ère partie de 'Red Giant' et son traitement technoïde est insupportable, 'Bound By Gravity', la ballade limite sirupeuse qui clôture l'album n'est pas passionnante non plus, et la pop de 'The Endless Knot' pas formidable .
Enfin, je ne suis pas fan du tout de la production qui multiplie les effets sur les voix, qui fait sonner par moment la batterie comme un instrument électronique
Bref, ce nouvel album est bien loin de me faire le même effet que ces trois prédécesseurs. Déception.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (7 avis)
STAFF:
3.6/5 (9 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
HAKEN: Les détails sur le nouveau 'Virus'
DERNIER ARTICLE
HAKEN + VOLA + BENT KNEE (14 MARS 2019)
Pour son retour dans la capitale, Haken nous livre un show 5 étoiles mené d'une main de maître. Un des groupes progressifs les plus passionnants du moment.
DERNIERE INTERVIEW
HAKEN (29 AVRIL 2020)
Un an après avoir rencontré les Anglais, nous retrouvons le guitariste Charlie Griffiths à l'occasion de la sortie du nouvel album de Haken, "Virus"
 
AUTRES CHRONIQUES
HEXVESSEL: When We Are Death (2016)
ROCK PROGRESSIF - Bien qu'il ait évolué, mu(t)é depuis "No Holier Temple", Hexvessel conserve toute sa singularité, accouchant encore d'une œuvre au caractère unique.
IMMORTAL: Blizzard Beasts (1997)
BLACK METAL - Coincé entre des débuts mythiques et un tournant vers un art plus épique, "Blizzard Beasts" fait office de pivot dans la discographie du groupe et pour cela, s'il en a alors déçu plus d'un, ne demande qu'à être redécouvert.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT HAKEN
HAKEN_Virus
Virus (2020)
3/5
3.8/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL PROGRESSIF
HAKEN_Vector
Vector (2018)
4/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL PROGRESSIF
HAKEN_Restoration
Restoration (2014)
2/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL PROGRESSIF
HAKEN_The-Mountain
The Mountain (2013)
4/5
4.7/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL PROGRESSIF
HAKEN_Visions
Visions (2011)
5/5
4.6/5
SENSORY / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021