GROUPE/AUTEUR:

SEBAS HONING

(HOLLANDE)

TITRE:
THE BIG SHIFT (2016)
LABEL:
FREIA
GENRE:
METAL PROGRESSIF

"Sebas Honing délaisse le progressif des albums précédents au profit d'un rock plus simple flirtant avec le metal.
"

CORTO1809 - 15.03.2016 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Après avoir sorti deux albums en 2014 ("Songs of Seas and Oceans" et "From Middle to East") plutôt appréciés par la rédaction de Music Waves, le Néerlandais Sebas Honing revient avec ce qui est déjà son cinquième album au compteur. Si comme à son habitude ce musicien multi-instrumentiste s’occupe de toutes les partitions, il laisse cependant pour la première fois la batterie à un "vrai" batteur, Christiaan Bruin (Sky Architect).

Est-ce la présence de ce dernier qui lui donne des ailes ou l’envie de renouer avec le style de son précédent groupe, Equisa, toujours est-il que "The Big Shift" marque effectivement une évolution nette par rapport aux deux albums précités. Si ceux-ci s’adressaient plutôt à un public amateur de progressif mélodieux s’aventurant parfois en terres atmosphériques, ce nouvel opus se veut résolument plus direct et vigoureux. Direct au point qu’on peut se demander si le terme progressif peut encore lui convenir, vigoureux à ratisser du côté des métalleux, hard rockers et autres heavy addicts.

Car, à tout prendre, les quinze titres de ce (trop) plantureux disque adoptent le plus souvent le format archi-classique couplet/refrain de simples chansons. Le chant est d’ailleurs très présent tout du long, ne laissant à la guitare que le traditionnel pont pour s’exprimer dans des solos plus enlevés les uns que les autres. Les claviers sont quant à eux quasiment inexistants, n’ayant la faveur du devant de la scène que le temps de quelques mesures au début de ‘Homeless’.

Quinze titres donc qui alternent moments de fausse douceur (chant mezzo voce, balayages de guitare acoustique) et de vraie fureur (riffs épais et solos vifs des guitares, double pédale chère au monde du metal), avec une balance penchant nettement en faveur des rythmes rapides et des mélodies heavy (‘Ditching Fear’, ‘Mercury Retrograde’, ‘OMG’, ‘Homeless’, ‘Falling Down’, ‘Life, Part II’, ‘Lost’) au détriment des ballades (‘Life, Part I’, ‘All You Are’, ‘Mild Smile’, ‘Flickering Heart’). Entre les deux, ‘Freedom’ et ‘Hometown’ promènent leurs faux-airs de chansons pop, le second ressemblant à s’y méprendre à un titre de Coldplay millésimé 2016.

Si ce retour à une certaine simplicité/simplification bourrée d’énergie n’a rien de préjudiciable en soi, il n’évite pas certaines maladresses comme ce curieux et prématuré fade out sur ‘Mercury Retorgrade’, donnant une impression de mal fini, les beuglements énervants du refrain de ‘OMG’ ou les dispensables ‘Full 180’ et ‘Life, Part II’ qui sentent le remplissage à plein nez. Défauts que font oublier les belles envolées de guitare, le jeu énergique de la batterie et des mélodies peu complexes mais sympathiques.

"The Big Shift" risque fort de surprendre, et de désappointer, ceux qui avaient été séduits par les deux albums de 2014. En simplifiant et durcissant son jeu, Sebas Honing cherche probablement à élargir son public. L’avenir dira s’il a fait le bon choix.

Plus d'information sur http://www.adifferenttune.nl/



GROUPES PROCHES:
DREAM THEATER, IOEARTH

LISTE DES PISTES:
01. Big Shift (01:12)
02. Life, Pt. I (05:12)
03. Ditching Fear (04:09)
04. Mercury Retorgrade (04:03)
05. OMG (03:33)
06. All You Are (04:05)
07. Freedom (04:06)
08. Mild Smile (04:46)
09. Hometown (04:19)
10. Full 180 (03:03)
11. Flickering Heart (05:21)
12. Homeless (04:17)
13. Falling Down (03:07)
14. Life, Pt. II (04:51)
15. Lost (05:47)


FORMATION:
Sebas Honing: Chant / Guitares / Basse / Claviers
Christiaan Bruin: Batterie / Invité
Petra Honing: Invité / Chant (2,14) / Choeurs (2,5,14)
Tessa Struijs: Invité / Chant (12)


TAGS:
Accessible / FM
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC SEBAS HONING
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
IMMORTAL: Blizzard Beasts (1997)
BLACK METAL Coincé entre des débuts mythiques et un tournant vers un art plus épique, "Blizzard Beasts" fait office de pivot dans la discographie du groupe et pour cela, s'il en a alors déçu plus d'un, ne demande qu'à être redécouvert.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ANTHRAX: For All Kings (2016)
THRASH Un album en demi-teinte : tous les ingrédients sont là, mais la sauce peine à prendre.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SEBAS HONING
SEBAS-HONING_From-Middle-To-East
From Middle To East (2014)
4/5
-/5
FREIA / ROCK PROGRESSIF
SEBAS-HONING_Songs-Of-Seas-And-Oceans
Songs Of Seas And Oceans (2014)
3/5
-/5
FREIA / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020