GROUPE/AUTEUR:

HATEBREED

(ETATS UNIS)

TITRE:
THE CONCRETE CONFESSIONAL (2016)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
HARDCORE

"Hatebreed reste fidèle à lui-même en nous balançant un disque de hardcore teinté d'influences métalliques qui fait bien mal."
NOISE - 25.05.2016 - (0) Avis des lecteurs - (1) commentaire(s)
4/5

En matière d’intégrité musicale, Jamey Jasta reste un modèle du genre. A l’image d’un Steve Harris ou d’un Lemmy Kilmister, il reste fidèle à une ligne de conduite avec Hatebreed, nous donnant l’assurance de retrouver une marque de fabrique intacte lors de chaque sortie du groupe. Depuis quelques années, Hatebreed s’est fait fort de mêler avec une puissance redoutable influences hardcore et metal teinté de thrash à la Slayer.

Si la dernière livraison du groupe, "The Divinity Of Purpose", était un sommet du genre, il va sans dire que nous attendons le même effet de "The Concrete Confessionnal". Jasta est très à l’écoute de la société, de ses tourments et notre époque actuelle réveille chez lui un sentiment de révolte qu’il exprime tout au long de cet album avec hargne. Et si ce disque ne dure que 33 minutes, cela reste suffisant tant ces onze titres font l’effet d’un uppercut en pleine tronche.

D’entrée, ‘A.D.’ est un énorme moment de pur concentré de hardcore sans concessions, le chant de Jasta étant toujours aussi aiguisé, avec cette pointe métallique qui fait encore plus mal. La suite du disque va confirmer cette forme, Hatebreed enchaînant les moments de bravoure qui font remuer irrésistiblement et qui devraient être efficaces en concert. Les brûlots hardcore s’enchaînent avec efficacité, que ça soit avec le groovy ‘Looking Down The Barrel Of Today’ ou les intenses ‘Dissonance’,  ‘Seven Enemies’ et ‘In The Walls’, pour n'en citer que quelques-uns.

Mais Hatebreed a l’intelligence de varier son propos avec quelques titres plus métalliques comme ‘From Grace We’ve Fallen’, ‘Slaugthered In Their Dreams’ ou ‘Us Against Us’ qui proposent d’excellents plans de guitares saupoudrées d'une touche punk redoutable. Sur ‘Something’s Off’, le titre le plus long de l'album qui mélange bien les différentes facettes du groupe, Jasta propose une belle prestation vocale alternant un chant quasi-clair avec ses hurlements hardcore à la façon de Sepultura de Derrick Green. Enfin, l’album se termine en beauté avec un redoutable ‘Serve Your Masters’ au refrain énorme et qui balance des riffs à faire trembler les murs.

Nouvel album et nouvelle claque de la part d’Hatebreed qui ne faiblit pas un instant. "The Concrete Confessionnal" est un pur et parfait concentré du meilleur d’un hardcore teinté d’influences métalliques. Hatebreed confirme qu’il reste un leader avec cet album puissant et corrosif.


Plus d'information sur http://www.hatebreed.com



GROUPES PROCHES:
FOMENTO, SICK OF IT ALL, AGNOSTIC FRONT, SEPULTURA, CATARACT

LISTE DES PISTES:
01. A.D.
02. Looking Down The Barrel Of Today
03. Seven Enemies
04. In The Walls
05. From Grace We’ve Fallen
06. Us Against Us
07. Something’s Off
08. Remember When
09. Slaughtered In Their Dreams
10. The Apex Within
11. Walking The Knife
12. Dissonance
13. Serve Your Masters


FORMATION:
Chris Beattie: Basse
Frank Novinec: Guitares
Jamey Jasta: Chant
Matt Byrne: Batterie
Wayne Lozinak: Guitares


TAGS:
Old School, Oppressant, Chant éraillé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(1) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
HELLGAETAN - 04/05/2016 10:11:26
0
13/05/2016
Haut de page
EN RELATION AVEC HATEBREED
DERNIERE ACTUALITE
HATEBREED: Nouvel album en novembre
Toutes les actualités sur HATEBREED
NOTES
4/5 (1 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
DOOGIE WHITE & LA PAZ: Shut Up And Rawk (2016)
HARD ROCK Un disque de hard rock old school teinté de blues, plein de feeling et d'une chaleur très forte.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
POVERTY'S NO CRIME: Spiral Of Fear (2016)
METAL PROGRESSIF Un bel ouvrage sérieux et plutôt réussi pour le retour des proggeux allemands.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT HATEBREED
HATEBREED_Hatebreed
Hatebreed (2009)
4/5
-/5
ROADRUNNER RECORDS / HARDCORE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020